AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Mar 9 Juin - 14:36




Soirée d'inauguration, vers 23hCallie & Will
xxx
« Bad boys, bad boys whatcha gonna when they come for you? »Je passe une bonne soirée. J'avais peur de m'ennuyer, que ce soit mode ringard mais pas du tout ! J’ai fait des rencontres en tout genre, parfois ennuyeuses je vous l'accorde, et je me suis engloutit plus de petits fours que de raison. Mais une seule coupe de champagne ! L’alcool et moi, ça fait deux. Voir plus. Je n’en ai même pas eu besoin pour m’afficher. Quand je dis que je suis miss cata ! Enfin, ça aurait pu être pire. Et je ne vois même pas l'heure passer.

Alors que je prends un peu l’air sur l’une des terrasses, et que je mange en douce mon huitième macaron – à la rose cette fois, j’ai l’impression qu’on m’observe. Je me retourne pour voir si ça serait pas une de mes sœurs, d’instinct je cache mon macaron. Pas peur qu’elles me le piquent mais qu’elles me fassent la morale car je joue les gloutons. Je suis pas grosse mais si je fais pas attention, je prends vite des fesses. C’est mon talon d’Achille. Les cuisses, aussi.

Mais non, ce ne sont pas mes sœurs. C’est Will ! Le jeune homme que j’ai rencontré au jardin botanique. Je lui souris et viens vers lui. Je fais attention cette fois de ne pas tomber. J'ai pas trop l'habitude des escarpins.

« Salut ! Je croyais que t’étais pas là. Tu passes une bonne soirée ? »

Je regarde mon macaron. Ca ne se fait pas de manger devant les autres et ça ferait ça de moins sur mon popotin. Déjà que je me sens un peu à l'étroit niveau du bide dans ma robe de soirée.

« On partage ? J’en ai mangé plein mais je les trouve tellement bons ! C’est une marque française, je crois. J’en avais jamais mangé et je crois que je vais plus pouvoir m’en passer !»



© 2981 12289 0

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Mer 10 Juin - 22:41

William n'avait pas mis bien longtemps à la retrouver parmi tous ces VIP... Calliope avait une chevelure qui ne passait pas inaperçue - si ce n'était pas quelque chose d'autre, son attitude entière peut-être, qui la distinguait des autres aux yeux du jeune agent d'entretien. Le O'Malley avait pour l'occasion fait l'effort d'une tenue correcte, qui l'aurait presque fait passer pour l'un des invités, s'il ne portait pas sur son visage une expression de méfiance constante à leur égard, qui le trahissait. Il avait emprunté le smoking à un autre gars de son service, qui avait décidé de rester tranquillement dans sa chambre de fonction pour la soirée... Ce qui arrangeait parfaitement l'ancien taulard, qui n'avait pas essayé une seule seconde de le convaincre de l'accompagner : il n'avait pas encore acquis ce genre de réflexes sociaux, sans doute, ou bien les plans qu'il avait en tête nécessitaient une marge de manœuvre solitaire.

Et puis une fois qu'il l'avait trouvé enfin, la princesse, il avait oublié ce qu'il avait prévu - il n'avait sans doute rien pensé après ce mouvement, en réalité. Il était donc resté là, un peu niais, sans savoir ce qu'il devait faire, ou ne pas faire, pour profiter de cette soirée qu'il avait fait tant d'efforts pour intégrer.
Pourquoi, d'ailleurs ? Il ne savait pas vraiment, il avait agis sur une impulsion qu'il commençait à regretter... Elle était à l'aise ici, à dévorer le buffet - et lui, non. Il ne connaissait pas la moitié des mets proposés, et il n'avait aucune envie de passer pour un imbécile en essayant de goûter une nouvelle saveur qui ne lui plairait pas.
Il allait donc se détourner et battre en retraite comme le lâche qu'il n'avait jamais été quand son regard accrocha celui de la jeune femme. Aucun doute possible, même s'il crut un instant à une erreur, et retint de justesse le ridicule réflexe de chercher des yeux celui à qui elle adressait son sourire. Mais heureusement, sa paralysie momentanée fut bénéfique, et il se tint bien droit, presque orgueilleux, jusqu'à ce qu'elle arrive à sa portée. Elle ne lui laissa pas le temps de lui répondre à sa première question qu'elle enchaina déjà en proposant des macarons, ce qui sauva Will d'un bégayement assuré, et totalement inapproprié à son personnage.

    - J'avais pas l'choix, mentit-il, pour couvrir les apparences. Quelle réputation lui donnerait l'aveu d'y être venu de son propre gré ? Il aurait du justifier cette décision, ce qui l'aurait mis dans une position bien glissante. Et puis ce n'était pas réellement faux, car il avait proposé ses services pour assurer les arrières de la nuit. Pour l'instant c'pas l'éclate j'avoue.


Peut-être que la suite allait être plus intéressante ? Il n'en demandait pas moins... Il était assez ouvert à l'idée d'essayer de rendre sa vie meilleure en tout cas, et pourquoi pas en y incluant une demoiselle pétillante... Mais les macarons qu'elle lui tendait, bof. Ils avaient des couleurs étranges, acidulées, comme des gros cachets d'ectasie. Et ça, très peu pour lui... Il connaissait trop bien les effets, malheureusement, des drogues, sur les humains trop faibles pour ne pas y céder.

    - Faut s'méfier des addictions... Répéta-t-il, tel un refrain trop ancré pour être retenu. Réalisant qu'il avait parlé à voix haute, il ricana nerveusement pour cacher son trouble. Elle allait surement croire qu'il se moquait d'elle... Il valait mieux ça que la vérité. Ca m'inspire pas vraiment ton truc français. Parait qu'ils bouffent des escargots là-bas en plus.


C'était la seule chose qu'il savait de ce pays, probablement, mais cela ferait surement bien instruit de le placer dans la conversation. Pour lui, la France avait une connotation particulièrement snob.

    - Alors c'est ton truc, ce genre de sauteries d'bourges ? Demanda-t-il, en balayant du regard les convives. J'veux pas t'vexer, mais t'parait pas très stable sur tes talons. L'champagne était trop fort pour toi princesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Ven 12 Juin - 10:26




Soirée d'inauguration, vers 23hCallie & Will
xxx
« Bad boys, bad boys whatcha gonna when they come for you? »Je vois bien que mon macaron ne tente pas Will. Je ne comprends pas bien sa phrase au sujet des addictions. Est-il en train de me dire de surveiller mon poids ? Je jette un œil à mon bidon puis au macaron. Je dois lutter, même si c’est pas très poli de me dire que j’ai pas la taille mannequin. Il rattrape un peu le coup en me parlant des manies bizarres des français. Je n’ai jamais mangé d’escargots. Je me demande bien comment ils mangent ça vu la tête que ça a, un escargot.

« Peut être que c’est bon. Jamais testé ! »

Il me demande alors si c’est mon truc ce genre de soirée, je sens bien qu’il n’aime pas les bourgeois. Vu son altercation avec la vieille dame, je comprends. Juste que pour ma part je ne fais jamais de généralités, tout le monde ne se ressemble pas et heureusement ! C’est à cause de ça que les juifs ont fini dans les camps, que les roux étaient tués en Egypte ancienne... Les différences et les jugements tuent encore des milliers de gens chaque jour… Je sors de mes pensées sordides quand il m’enchaine sur ma démarche. Il m’en veut ou quoi ? Non, il doit être maladroit. Comme mon ex qui doit se promener quelque part dans la soirée aussi. Mais il m’appelle princesse alors je le pardonne.

« J’ai pas l’habitude de les mettre. Et je n’ai bu qu’une coupe ! Histoire de fêter l’ouverture du parc, quoi. Mais pour tout te dire, je vais à peu de soirées tout court. »

Je n’ai jamais fait de grosse teuf de ouf du genre qu’on voit dans le film Projet X, je vais pas non plus souvent aux soirées moins dingues ou ne m’invite pas. Ceux de mon âge estiment souvent que si on ne boit pas, on n’est pas drôle. Il y a pourtant un truc qui dit Sans alcool, la fête est plus folle !

Il y a un petit muret derrière lui, je me hisse dessus, comme ça pas besoin d’avoir une tenue stable. Je fais attention de bien mettre ma robe sous mes fesses, c’est le genre de trucs auxquels je pense pas toujours. Je regarde toujours le macaron, je peux résister !

« C’est quoi tes soirées à toi ? T’es du genre solitaire ? Au fait, je t'ai pas dit mais ça te va bien le costume. Ca donne un côté James Bond ! »

© 2981 12289 0

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Mer 17 Juin - 7:40

William haussa les épaules, décidément sceptique. D'expériences, il n'aimait plus tester n'importe quoi, juste par curiosité. Les essais foireux, il en avait eu assez... Et même si à priori, la demoiselle lui inspirait confiance, on ne savait jamais vraiment ce qui pouvait être passé dans un macaron quand il avait touché les doigts d'un inconnu.

    - J'ai jamais testé le métriacanthosaure non plus, et ça m'dit rien... Répondit-il, sur un ton moqueur. Il avait réussi à le placer : l'un des rares noms de ces monstres qu'il avait appris, par concours de circonstances, en ayant travaillé à quelques raccordements non loin de leur enclos. Mais t'as l'air d'aimer les risques...


Simplement pour être là, en fait. Et puis... Lui parler, à lui, même, pouvait-ce être considéré comme un acte d'inconscience ? Il portait sur son visage cette lueur provocatrice qui ne trompait personne, et le classait systématiquement dans la catégorie des mauvais garçons, sans autre forme de procès. Même la jeune rousse devait s'en être rendu compte. Le O'Malley jeta un coup d'œil discret au buffet. Il y avait là de quoi soûler un village d'Irlandais, et nourrir tous leurs enfants... Les gérants du parc n'avaient pas lésiné sur les moyens, pour attirer les visiteurs... Touristes qui seraient surement venus de toute façon avec la menace d'un coup de fouet, tant ils étaient à l'affût de la nouveauté, pour égayer leur vie morose.

    - Une coupe ça suffit, si t'es pas habituée... Mais t'inquiète pas, j'm'assurerai qu'tu finisses pas la nuit dans les Hymenaea... Ajouta-t-il, toujours joueur. Il avait retenu. William était loin d'être bête... La lecture était juste une science qu'il ne parvenait pas à intégrer, faute d'un blocage quelconque peut-être. Enfin j'veux dire...


Réalisant que ses paroles auraient pu être mal interprétées, le garçon ricana un peu nerveusement. Que lui arrivait-il ? Le compliment de son interlocutrice n'était pas non plus fait pour le mettre à l'aise, lui qui se gaussait pourtant de pouvoir s'adapter à n'importe quelle relation sociale.
Il n'avait jamais été timide, ni renfrogné... Il était d'habitude plutôt sûr de lui et déterminé. Il éclata franchement de rire cette fois, histoire de dissiper ces sentiments gênants qui l'empêchaient d'être lui-même... Ou le révélaient trop au contraire.

    - J'pense que niveau inconfort, cette cravate vaut bien tes talons... Se permit-il de comparer, en caressant du bout des doigts le vêtement en question, mimant un étranglement. Disons que j'ai pas vraiment eu l'occasion d'faire des soirées dernièrement...


Avec les couvre-feux, en prison, parler de soirées était en effet difficile... Mais il n'y avait aucune raison pour qu'il explicite ses propos, et il chercha donc une excuse pour clore le sujet.

    - T'es v'nue toute seule ? Demanda-t-il, soudain plus sérieux. Sa voix avait même pris, un instant, une inflexion plus chaude, plus grave. Il ne savait pas vraiment ce qu'il attendait de la réponse, à vrai dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Jeu 18 Juin - 13:59




Soirée d'inauguration, vers 23hCallie & Will
xxx
« Bad boys, bad boys whatcha gonna when they come for you? »Je souris à sa blague sur métriacanthosaure. Par contre je sais pas si j’aime les risques. En général on me traite de trouillarde. Mais si pour lui c’est risqué de goûter un macaron, alors j’adore mettre ma vie en danger ! En tout cas je suis loin de penser qu’il parle de lui. J’ai pas peur des gens, à moins qu’ils me menacent directement avec une arme ou leurs poings. Oui, parait que je suis naïve.

Je souris à nouveau quand il évoque les fleurs dont je lui ai parlé cet aprem. Il a retenu ce que j’ai dit, la plupart des mecs avec qui je discute l’oublie en deux secondes. Je le félicite alors pour sa tenue. Je pense qu’il a pas l’habitude qu’on le compare à James Bond parce qu’il éclate de rire. J’aime bien. C’est mieux que lorsqu’il a l’air d’être blasé de la vie, même si ça lui donne un genre mystérieux. Lorsqu’il me demande si je suis venue seule, ça me fait rougir. C’est à cause de son ton. Je suis pas sûre, mais je me demande s’il me draguerait pas un peu et du coup, ça me rend toute chose. Ou c’est le champagne. Ou les deux.

« Pas vraiment, mes sœurs sont dans le coin. Elles bossent ici, aussi. Tu les as peut être déjà vues. Jade est blonde, elle est véto, elle a un an de plus que moi. Evy est la paléontologue résidente. Mais là, je sais pas où elles sont ! »

J’ai même pas vu Evy de la soirée. Elle devait faire une présentation, on l’a annoncée avec du retard mais elle n’est pas venue du tout. Je suppose qu’elle a une bonne excuse parce que les investisseurs n’étaient pas contents. Jade je l’ai vue parler un mec, j’ai pas voulu la déranger après je sais pas où ils sont passés…

« T’es d’où ? »

Comment passer du coq à l’âne sans transition.

« Perso, je suis de nulle part et partout. Nos parents nous trimbalaient partout pour leur boulot. Archéologues. Dans la famille, on aime les vieux trucs… enfin, t’as compris. »

Je rigole nerveusement à cause de ma remarque douteuse, et fais balancer mes jambes contre le muret.


© 2981 12289 0

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Ven 26 Juin - 7:14

Ses sœurs ? William haussa un sourcil presque méfiant, en balayant du regard la pièce. Il avait bien du croiser les fameuses sœurs, sans y prêter vraiment garde. La ressemblance ne devait pas être flagrante, ou alors il était trop absorbé par d'autres pensées pour le remarquer. Si les présentations n'étaient pour l'instant pas réciproques, la curiosité du O'Malley promettait une future rencontre imminente, qui ne serait peut-être pas totalement désintéressée ni hasardeuse.

    - Si j'comprends bien, t'es la seule d'la famille à avoir hérité du gène citrouille ? Répliqua William, qui faisait fort de constater qu'une seule autre jeune femme dans la salle pouvait prétendre au titre de la chevelure la plus flamboyante, et qu'elle n'avait pas l'air de correspondre à la description donnée par la demoiselle. Elles ont p't'être essayé de se débarrasser d'toi... Dans certains pays, les enfants roux sont...


Mais maintenant qu'il la disait à voix haute, la blague ne semblait pas si drôle. Pourquoi fallait-il toujours qu'il se moque ainsi, et repousse ses interlocuteurs ? Ce n'était probablement pas la meilleure façon de se faire des amis. Il laissa en suspens sa phrase, comme si le macaron dans sa main le fascinait désormais, au contraire de ce qu'il avait prétendu.

    - ... J'suis sûr que t'aurais beaucoup d'succès en Irlande en fait ! Se rattrapa-t-il soudain, avec un sourire trahissant légèrement sa précédente idée. Il n'avait rien contre la couleur orange, malgré tout, il trouvait même cela très... Mignon, à défaut d'avouer une autre attirance. T'as des origines d'ce côté-là non ?


Puisque la question des origines se posait des deux côtés, il fallait bien que le jeune homme se prête au jeu, désormais. Mais il était devenu exprès, après des années d'expériences, à masquer la vérité par une description générale de sa situation qui trompait assez facilement les gens.

    - Pour moi c'était un peu pareil, on va dire... J'ai d'la famille aux quatre coins des Etats-Unis, en quelque sorte, déclara-t-il, ce qui n'était pas tout à fait faux, si l'on entendait par famille ses parents d'accueil, qui ne l'avaient jamais supporté bien longtemps, l'obligeant à changer régulièrement de foyer. Mais selon les services sociaux, il n'était guère à plaindre, car il n'avait jamais fait vraiment l'effort de se faire aimer : une mission qui n'aurait jamais du être confiée de façon si évidente à un enfant. Comment ça s'fait que t'es dev'nu botaniste alors ? T'as pas trouvé un ancêtre à marier ?


Même s'il réalisait bien que sa plaisanterie était encore une fois des plus déplacées, William ne se démonta pas, et s'appuya même contre le mur où elle était assise, rendant la distance entre sa main et la cuisse de la Sattler trop courte pour la bienséance sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Ven 26 Juin - 21:51




Soirée d'inauguration, vers 23hCallie & Will
xxx
« Bad boys, bad boys whatcha gonna when they come for you? »Je ris franchement à sa blague sur mes cheveux. Petit j’ai eu droit à pas mal de moqueries mais je m’en fichais parce que j’étais ravie de ne pas ressembler à tout le monde. Les gens s’arrêtent quand ils voient que ça ne vous touche pas. Du coup je suis une rouquine assumée ! Mais le gène de cirtouille me fait rire, c’est mignon. Même si là ce n’est pas le cas, mes sœurs auraient aussi pu chercher à m’esquiver ce soir vu que je peux être bien relou.

« Oh oui ! Au temps de l’Egypte ancienne on tuait les enfants roux, ils représentaient le diable, le mal, la folie… »

Je vois qu’il fixe mon macaron alors je le coupe en deux et lui tends la moitié.

« Allez, on partage les risques ! Et non, je crois pas pour l’Irlande ou alors ça doit venir de loin. Je sais que mon arrière grand père maternel était roux. Ca a du sauter des générations. »

Lui c’est un peu comme moi, il a de la famille un peu partout aux Etats Unis. Je ris encore à sa blague. Il se rapproche de moi, ça me file des petits frissons. Je suis jamais bien sure quand on me drague, ça m’est arrivé de le croire alors qu’en fait le mec était juste super sympa, la honte que je me suis payée…

« Je vais avoir 25 ans ! Et je suis pas fan des vieux. J’ai fait paléobotaniste comme ma tante Ellie. Je vais te confier un secret. »

Je me penche vers lui pour murmurer.

« Ma tante a été la première invitée du premier jurassic park. C’est parti en sucette totale, avec des morts, un truc de malade. »

Je me redresse.

« Elle voulait pas qu’on travaille ici d’ailleurs mais vu tout ce qu’elle nous a raconté, elle n’a fait que nous donné envie. Et j’aime les plantes plus que les fossiles, pour ça aussi que j’ai pris cette branche. Et toi, t’es marié ? T’as quel âge ? »

Non je vais pas lui demander pourquoi il fait ce boulot, je pense que c’est alimentaire et pas une passion, sinon ce serait curieux, donc pas la peine d’en discuter. Sauf si c’est lui qui met le sujet sur le tapis. J’ai pas envie qu’il pense que je veux l’humilier ou quoi. Je sais très bien qu’on a pas tous la chance ou la possibilité de faire le métier de nos rêves. Je suis une chanceuse !

© 2981 12289 0

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Dim 28 Juin - 22:16

Elle se mit à rire, et William se sentit un peu mal à l'aise, comme s'il avait la désagréable sensation de ne pas vraiment mériter une telle chose, et d'aimer un peu trop ça. Néanmoins, ce spectacle était si communicatif qu'il ne put s'empêcher de prendre une expression plus joyeuse aussi, découvrant sur son visage une tendresse qu'il n'arborait pas souvent.
Il n'aurait pas pu se sentir plus éloigné en cet instant du peuple égyptien, car Calliope ne lui semblait pas plus diabolique que folle. Il appréciait grandement l'autodérision dont elle faisait preuve, entre autres qualités qu'il percevait petit à petit chez elle.

    - T'aime pas faire les choses comme les autres on dirait... Commenta simplement le jeune homme, en prenant, perplexe, le morceau de macaron qu'elle lui tendait. De surprise, il n'avait pas réussi à refuser une nouvelle fois. Et maintenant, il avait l'air d'un imbécile, avec la moitié d'une pâtisserie dans la main, la jaugeant comme s'il ne savait pas quoi en faire. Merci...


Il fallait bien avouer qu'elle le désarmait un peu, avec cette fraicheur et cette sincérité auxquelles William n'avait été que rarement confronté. A vrai dire, il était même expert à esquiver les fourberies et l'hypocrisie, et à considérer le reste des humains comme de potentielles menaces, des pièges de promesses vides de sens. Mais il y avait dans les yeux de cette demoiselle un pétillement différent, qui le poussait à lui faire confiance, d'une façon si totale qu'elle l'effrayait presque.
Et si elle était finalement la créature la plus manipulatrice qu'il eut connue ? Il chassa presque aussitôt cette pensée, troublée par le rapprochement soudain qu'elle avait initié. Imperceptiblement, il avait sursauté, reculé d'un millième de centimètre, près à s'enfuir... Avant d'être submergé par une autre envie, tout aussi dangereuse.

    - Hum ? Les mots avaient mis plus longtemps que la normale à atteindre sa raison. Pourtant l'histoire était intéressante... Il avait juste eu du mal à suivre le déroulement du secret, avec les lèvres duquel il sortait si près des siennes. Enfin délivré de cet étrange charme, il rit franchement à ses questions. Mon certificat d'naissance m'donne 25, comme toi ! Et nan, j'suis pas marié, ça risque pas.


Le mariage, et puis quoi encore ? Il avait une vision sans doute un peu trop romantique de la chose, qui l'empêcherait à jamais d'y céder : pour lui, s'unir ainsi signifiait un engagement à vie, bien trop profond et définitif pour être envisagé. Comment aurait-il pu trouver un jour une femme à qui il puisse donner un rôle si important dans sa vie ?

    - J'avais bien raison, il suffit qu'tu saches que c'est dangereux pour t'jeter dans l'aventure... Ajouta William, en référence à l'histoire de sa tante. J'crois que c'te fois-ci ils ont pris des précautions r'marque, on est sensé apprendre d'ses erreurs.


Et lui dans l'affaire ? Il était là parce qu'on lui avait dit, grossièrement. Il n'avait guère eu le choix... Etrangement, il n'avait pas peur. Le O'Malley savait s'adapter, et il était persuadé que n'importe quel type de vie pouvait apporter des tournants malencontreux. Il n'avait pas vraiment peur, il faisait avec.
D'un regard vers le buffet, le garçon constata que la fête semblait toucher à sa fin.

    - J'dois aller rendre quelques comptes à mon boss... Mais j'peux t'raccompagner jusqu'à chez toi après, s'tu veux ? Proposa-t-il, avec un brin d'incertitude qui dénotait avec son assurance générale. T'habite où au fait ? Ajouta William presque aussitôt, en réalisant qu'il s'engageait dans un service dont il ne connaissait aucun détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Jeu 2 Juil - 11:45




Soirée d'inauguration, vers 23hCallie & Will
xxx
« Bad boys, bad boys whatcha gonna when they come for you? »C’est vrai que je n’aime pas forcément faire comme tout le monde. Jade et Evy sont plus sages, elles ne débordent jamais, alors que moi je peux partir dans tous les sens. Je croque dans le macaron, ou plus précisément je l’engloutis. Il est bon ! Et quand je vous dis que je ne suis pas du genre à filer droit : je me penche vers Will pour des confidences sur ce que ma tante Ellie a vécu ici même en 1993. Il ne fait pas de commentaires, peut être qu’il encaisse. Alors j’enchaine sur des questions perso. Ca le fait rire et je souris. Enfin, il revint sur mon secret.

« Oui, c’est moins fouillis. Ils connaissent les points faibles. Pour ça qu’on ne présente pas encore les raptors. »

Il jette alors un oei à la réception. Les fêtards vont finir en boîte ou dans leurs chambres, les autres désertent. Il propose de me raccompagner et je lui tends la main pour qu’il m’aide à descendre de mon muret. J’ai un peu peur de l’atterrissage avec mes talons.

« Je vis dans un bungalow avec une de mes sœurs. »

Il n’y avait que les scientifiques quasiment qui ne vivaient pas sur place ; ceux qui n’avaient pas besoin d’être là H24 ou qui avaient un assez gros salaire pour se payer un logement à San José, ou encore ceux qui avaient ramené leur famille mais en général ils étaient déjà dans les deux premières catégories.

Will m’aide à descendre et heureusement, parce qu’il me faut quelques secondes pour retrouver mon équilibre. Du coup je ne le lâche pas tout de suite. Et je suis pas bourrée, c’est ça le pire ! Après, sans lui demander son avis, je passe mon bras sous le sien pour marcher.

« On prend la navette ? Parce que je me vois pas faire le chemin à pieds. »

Doit y avoir 20km facile donc sauf s’il me porte, on y arrivera jamais à pieds. Après il peut toujours me raccompagner de la navette à chez moi.
On se met d’accord et on se retrouve avec d’autres employés à prendre la navette. On s’assoit dans le fond et on a le droit à quelques personnes qui ont trop bu et qui prennent la navette pour un karaoké. Ca me fait rire. Quand on passe à proximité de l’enclos géant des herbivores, je secoue le bras de Will pour lui montrer deux apatosaures qui se promènent encore.

« Ils font peut être comme nous. Ils rentrent de leur soirée. La dernière tranquille… »

Il y a une certaine nostalgie dans ma voix. J’aurais voulu les garder rien que pour nous. Mais c’est comme les licornes, c’est pas possible. Mais pas impossible !
Nous passons dans l’enceinte bien protégée, réservée aux employés. Les bungalows sont déjà en vue.
© 2981 12289 0

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Mar 7 Juil - 18:07

Les raptors... Will était passé devant leur enclos avec un collègue, sans les apercevoir. Et il se méfiait de ce qui se cachait - contrairement à ce que l'on pouvait penser, le O'Malley savait d'expérience que les prédateurs se dissimulaient mieux encore que les victimes effrayées. Son manque de connaissance dans le domaine de la préhistoire commencerait surement à devenir vite un fardeau, qu'il ne pouvait malheureusement pas compenser avec un bon bouquin, puisqu'il était incapable de tirer d'autres informations utiles que celles données par les images des encyclopédies.

    - Les raptors ? J'croyais que c'était le T-Rex, la star de tous les dangers... Déclara-t-il donc assez innocemment, histoire de l'aiguiller pour qu'elle lui en dise plus. Il pressentait un besoin urgent d'apprendre, avant d'être dépassé par son ignorance. Y'a pas vraiment d'formation spécifique, pour dev'nir agent d'entretien. On en sait guère plus qu'les touristes, ajouta-t-il, comme pour s'excuser.


It était vrai sans doute qu'il avait été catapulté sur place sans guère plus d'indications que l'essentiel et le basique... Et sa débrouillardise lui avait permise jusqu'à présent de ne pas être trop perdu, et de repérer les zones importantes du parc, et quelques astuces dans son service. Rien de plus sur les animaux, sur les plantes... Et très peu sur les risques encourus : on leur avait vendus le job comme un rêve sans danger.
Au contraire des autres cependant, William n'avait pas réellement cherché cette position, et n'y était pas venu de bon cœur, même s'il l'avait fait de plein gré. Il gardait donc cette méfiance latente qui prédominait aux instants de crises chez tout ceux qui savaient se battre pour leur survie.

    - Moi aussi j'partage un bungalow... Eut-il à peine le temps de répondre à sa déclaration de domicile, avant qu'elle ne décide de retourner sur le sol, non sans se servir de son aide spontanément accordée. Ce contact laissa le jeune homme une seconde troublé, d'autant plus qu'elle ne le brisa pas, se permettant de prendre son bras comme s'il était une escorte de luxe, expérience étrange, et grisante pour l'ancien taulard qui n'avait jamais tenu une femme si galamment. Va pour la navette, lui accorda donc William, d'une voix légèrement rauque.


Bien qu'installé confortablement au fond, William se sentit frustré de sa position. Le personnel autour d'eux, bruyant, ne rendait guère leur promenade très intime, ou propice à la conversation, comme il l'avait secrètement espéré. Pour la première fois depuis plus longtemps qu'il ne s'en souvenait, il avait envie de parler, vraiment, de tout et de rien, et de ne pas rentrer sans avoir entendu la voix de la demoiselle assez pour tenir le reste de la nuit sans sa présence.

    - Qu'est-ce que c'est ? Demanda-t-il en observant les deux spécimens qu'elle lui désignait, et dont la dénomination s'inscrivait pourtant en gros sur les palissades entourant leur zone. Réalisant son erreur, qui trahirait surement plus sa fatigue que son état d'analphabète néanmoins, il bafouilla en s'écartant de son siège, pour retrouver un peu de sens. Moi aussi j'aimerais qu'elle finisse pas... Glissa le jeune homme dans un murmure, presque amer.


Elle ne l'entendit probablement pas, et ils descendirent à destination sur un ton toujours accordé. Bien sur, William avait beau ne pas la pratiquer, il connaissait la politesse et la logique, qui voulait que les dames soient escortées d'abord, et bien qu'ils soient passés devant son propre logement sans s'arrêter, il poursuivit avec elle le reste du chemin, jusqu'à ce qu'elle fasse un signe pour lui montrer l'arrivée.

    - On pourrait p't'être se faire un truc demain ? Questionna soudain William, comme si la perspective de se séparer là lui causait soudain une pression insoutenable. J'veux dire, après l'travail, s'tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Ven 10 Juil - 22:43




Soirée d'inauguration, vers 23hCallie & Will
xxx
« Bad boys, bad boys whatcha gonna when they come for you? »J’hausse les épaules. Will a l’air gêné de pas tout savoir mais c’est normal, c’est pas un pro. Il va profiter de son boulot ici pour apprendre. En tout cas, je lui souhaite.

« Le Trex est super balaise, il est immense, ça fait de lui un super prédateur c’est sûr. Mais les raptors sont plus malins et opèrent en groupe, en meute. Si t’en vois un, sois sur que les autres t’encerclent déjà. Dans tous les cas, je me frotterais à aucun. Moi, j’aime les tricé. Ils sont comme les licornes du crétacé. »

Je dis ça songeuse. J’adore les licornes. On a des dino, on pourrait bien avoir des licornes, non ?

Une fois, je prends le bras de Will pour m’aider à marcher. Aussi parce que je me sens bien avec lui. Je sais pas trop l’expliquer, c’est comme ça, y’a un feeling qui passe. On s’installe dans la navette mais c’est le boucan sur le trajet alors discuter est compliqué. Sur le chemin, je lui montre les apatosaures. J’aime parce qu’il s’intéresse alors souriante je lui explique.

« Des apatosaures, ce sont les plus grands dino que nous ayons ici. Mais peut être qu’un jour ils trouvent des argentinosaurus… Les apatosaures sont herbivores. Ils ne te feront jamais rien, mais faut pas trainer sous leurs pattes ! »

Je crois l’entendre parler de la soirée mais je ne saisis pas tous les mots. Je préfère ne pas lui demander, j’espère juste que ce n’est pas contre moi. On arrive et on descend. Je salue nos collègues et reprend le bras de William. Il me raccompagne jusqu’à chez moi. Je trouve ça adorable. Devant le bungalow, il me propose de se faire un truc le lendemain. Je crois bien que je rougis mais je lui souris.

« Avec plaisir ! Je finis à 20h demain, on pourrait se retrouver devant l’hôtel vu que le jardin est juste derrière ? Faudra qu’on se fasse un truc sur place, mais on trouvera bien. »

Je parle, je parle, comme d’hab. Trop. Je me dandine un peu, j’ai bien envie de continuer à discuter mais j’ai le sommeil qui commence à m’agripper. Je fais alors un bisou sur la joue de Will.

« Merci de m’avoir raccompagnée, et pour le bout de soirée. Fais des beaux rêves, Will. »

Toute joyeuse, je monte les quelques marches pour arriver à ma porte, je sors mes clés et ouvre, puis je me retourne pour lui faire un signe de la main. Je vais bien dormir….

© 2981 12289 0

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will Lun 20 Juil - 7:20


A vrai dire, ces histoires de dinosaures étaient assez fascinantes. William n'aurait jamais cru pouvoir s'y intéresser vraiment, mais il trouvait finalement dans ce travail des sources d'apprentissage inespérées. Il agissait de la même manière pour tout : il avançait dans la vie un peu blasé, sans oser croire qu'il pourrait ressentir autre chose... Mais son caractère profond recelait des surprises, et il était plus curieux et ouvert qu'il ne l'aurait cru lui-même.
Et les raptors ne lui inspiraient guère confiance. Il n'aimait pas, en général, les créatures qui puisaient leur force dans un esprit d'équipe malsain, hommes ou animaux. Le jeune O'Malley avait été confronté trop tôt aux gangs de Portland, ou autres bandes organisées de lâches pris individuellement, et il en avait gardé un mauvais souvenir et une méfiance justifiée.

    - Hum, j'vois l'genre, maugréa-t-il donc, en prenant la décision inaudible de ne jamais tester l'intelligence de ses créatures volontairement. Il n'était pas un lâche, loin de là, mais il n'était pas non plus décidé à risquer sa vie pour la curiosité orgueilleuse de se faire une idée de lui-même. Du crustacé ? Répéta William, pas certain que ce qu'il avait entendu, ou interprété, ait un sens.


Pour lui, les crustacés étaient des petits bêtes à coquilles qui vivaient dans la mer. Il n'avait d'ailleurs appris ce mot qu'assez récemment, lorsqu'il s'était, entre deux paroles, trouvé un petit job dans un restaurant de la zone un peu plus huppée de Portland. Son apprentissage s'était révélé très court, mais il en avait retenu le plus possible, histoire de ne pas être totalement démuni une prochaine fois, au cas où.

Etait-ce la nuit avancée, ou ce qu'il avait mangé ou bu qui commençait à lui tourner la tête ? Il était pourtant resté plutôt sobre... Le macaron ne devait surement pas avoir nourri ses méninges en tout cas, car le discours de la jeune fille devenait de plus en plus flou. Et d'autres idées l'empêchaient de se concentrer sur le nom des dinosaures... Et rendaient la situation plutôt embarrassante pour lui d'ailleurs, surement au moment de se séparer.

    - Ok bon... A demain alors, bafouilla presque le jeune homme, en enfonçant ses mains dans ses poches, pour se détourner. Ouais, bons rêves à toi aussi.


C'était quoi cet aurevoir d'ados boutonneux ? Il avait quand même dépassé le stade depuis longtemps... Il soupira, à moitié agacé par son comportement et son incapacité à se montrer plus entreprenant, comme il en avait l'habitude. Au moins, il aurait une nouvelle chance très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: [Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will

Revenir en haut Aller en bas

[Event 31 mai] Bad boy, bad boy... feat. Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ben harper feat Vanessa da Mata
» Dernier Pro feat Mc Tia (Rappeuse Danoise) - Prod Lp2
» naowaxx world feat gerard baste , orelsan , féfé...
» [Clip] MYSA Feat DEMI PORTION - M'évader
» [Clip] Mysa feat. Kadaz - Mon inspiration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Zone C :: Hôtel Isla Nublar Resort
-