AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

On se fixe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: On se fixe... Ven 19 Juin - 10:05


On se fixe
Feat Emily Chase.

Aujourd'hui c'est mon jour de repos et avec Shadow on a décidé d'aller faire un tour. Il est à mes pieds, il ne quitte pas sa place malgré l'agitation des dinosaures. C'est le début d'après midi, il fait chaud, le soleil tape fort et le parc est plein de visiteurs. J'aime bien mon nouveau job mais je ne suis pas non plus mécontent de ne pas travailler aujourd'hui. On a même prévu d'aller se baigner toute à l'heure et de profiter un peu de la plage réservée aux employés. Je ne connais pas encore beaucoup de monde ici et ça sera peut être l'occasion de faire connaissance avec quelques personnes. En tout cas, je profite. Depuis que je suis ici, je ne souffre plus autant qu'en Alaska et c'est pas plus mal car comme ça, je limite les anti-douleurs. J'aime pas ces saloperies, c'est pire que de la drogue ces trucs. J'attrape ma bouteille et avale une grande gorgée, Shadow lui, tire la langue. Dés que je trouve une fontaine, je vais le faire boire. Il supporte mal la chaleur, il est plus habitué au grand froid et quelques fois, ça peut lui arriver d'avoir la flemme de travailler. Heureusement, aujourd'hui on a pas à faire le tour de toute la zone.

On déambule sans vraiment trop savoir où on va et rapidement, on se retrouve dans la zone interdite au public. La fameuse zone où sont parqués les raptors. D'ailleurs, ils ne tardent pas à se faire entendre. C'est marrant cette façon qu'ils ont de communiquer entre eux. Je crois que ce sont les seuls que j'ai vu faire... Juste après une sorte de grognement, j'entend une voix de femme. Mais qu'est ce qu'ils font là dedans ? Je regarde Shadow qui a levé son museau vers moi. Je crois que tout les deux, on a envie de savoir ce qu'il se passe. Trop curieux, on entre dans la zone hautement sécurisée. Des cages, des camions, du matériel high-tech... Y'a pas à dire, ils mettent les moyens dans ce parc.

On monte les escaliers et on se retrouve sur une passerelle, au dessus d'un enclos et juste dessous... des raptors et une femme. Elle manque pas de cran la nénette. Personnellement, je foutrais pas un pied là dedans. Sans que j'ai besoin de le lui dire, Shadow s’assoit à mes pieds et tout comme moi il assiste à la scène qui se déroule à nos pieds. Je m'accoude sur la barrière et je regarde, sans rien dire, la femme faire son boulot. Je connais, j'ai fais la même chose sauf que moi je l'ai fais avec des chiens... Eux, ils risquent pas de vous bouffer dés que vous avez le dos tourné !

©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
Invité
and I love dinosaures

Invité



MessageSujet: Re: On se fixe... Ven 19 Juin - 11:42


On se fixe, feat. Aiden

Le parc avait ouvert ses portes, et les visiteurs arrivaient en masse. Le concept semblait plaire, et hommes, femmes et enfants se précipitaient pour voir le spectacle du mosasaure, l’impressionnant T-Rex, ou encore faire un tour dans l’une des gyrosphères pour partir à la rencontre des multiples espèces que renfermait le parc. Pour ma part, je restais pour l’instant en retrait de tout ce monde. Il fallait dire qu’il y avait encore pas mal de boulot avec les raptors ; ces derniers n’étaient pas encore prêts à être montrés au public, et je devais bien avouer que je ne m’en portais pas plus mal. Car depuis que le monde affluait, ma maladie revenait en force. Je souffrais d’hyperesthésie, maladie me rendant hypersensible. Mes sens étaient plus développés que la moyenne, et, parfois, lorsque je me sentais sous pression, ou que j’étais entourée de trop de monde, de violents maux de tête m’envahissaient, et je n’étais plus bonne à rien, me préférant me retrancher, jouer au solitaire.

Aussi, là, seule, ou presque (question de sécurité) avec mes raptors, je me sentais bien, à l’aise, même si en cherchant à dresser ces animaux là je risquais ma vie tous les jours. Mon prédécesseur ne s’en était d’ailleurs pas sorti. Blue, la « meneuse » du groupe, ne lui avait jamais accordé sa confiance et, un jour où il eut le malheur de leur tourner le dos, les raptors s’étaient en masse jeter sur lui, et l’avaient tué. Dès le départ, je savais ainsi à quoi je m’exposais, mais ça ne m’effrayais guère. A la différence de Jimmy, puisque c’était le nom de ce pauvre malheureux, Blue avait daigné m’accorder sa confiance. Au fil du temps, puisqu’après tout cela faisait un peu plus de 3ans que j’étais là, elle m’avait accepté, et j’étais devenue « l’Alpha », et elle « Bêta ». D’où son nom : Blue, un peu plus sympa que Bêta quand même !!

Ce jour là, je me trouvais comme d’habitude avec eux, dans leur enclos. Armé de mon « clicker », cet objet émettant un petit click dès que l’animal réalisait correctement un exercice, je leur apprenais à se fixer devant moi, restant sans bouger jusqu’à ce qu’ils entendent ce fameux click. Depuis que le parc avait ouvert ses portes, il fallait bien avouer que les raptors étaient plus agités qu’auparavant, sentant probablement que quelque chose avait changé. Et là, Charlie, la seconde de Blue, n’avait pas très envie d’obéir. Elle montrait les dents, s’approchait un peu trop près. J’avais toujours su que contrairement à Blue elle ne m’avait jamais vraiment accepté. A ses yeux j’étais sa principale rivale vis-à-vis de Blue.


- Charlie, stop ! Charlie, on se fixe ! J’ai dit FIXE !!! Cette dernière stoppa net. Heureusement pour moi, elle finissait toujours par m’écouter, sans compter que Blue ne se gênait pas pour la remettre à sa place si nécessaire. Ce fut alors que toutes trois levèrent la tête pour fixer la balustrade, juste au dessus de l’enclos. Me plaçant de profil, de manière à ne pas leur tourner le dos, je compris ce qui retenait à présent leur attention.  L’un des maîtres chiens du parc, se tenait là avec son fidèle compagnon. Je l'avais déjà vu, mais on ne s'était encore jamais parlé On recule les filles !! lançais-je alors aux raptors qui commençaient à se rapprocher pour mieux voir ceux qu’elles considéraient comme leurs proies. J’ai dit on recule !! Nouveau Click. Elles commencèrent alors à reculer. Blue, Charlie, Delta, Echo, reculez les filles, allez !!

Lorsqu’elles daignèrent enfin reprendre leurs places, je reculais lentement et demandais à Luis, un jeune stagiaire, d’ouvrir pour que je puisse sortir. Je rejoignais alors la maître chien et son animal sur la passerelle, ce dernier regardant toujours les raptors, qui les fixaient toujours.


- Belles bêtes pas vrai ? De vrais petits démons ! A peine le dos tourné et hop, elles te boufferaient sans le moindre remord ! Enfin elles boufferaient tout le monde, sauf moi, enfin c’est ce que je me dis ! On n'a jamais eu l'occasion de discuter. Je me présente: je m'appelle Emily, et c'est moi qui est la lourde tâche d'essayer de dresser ces petits monstres!! Quel bon vent t’amène jusqu’ici ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: On se fixe... Sam 20 Juin - 15:09


On se fixe
Feat Emily Chase.

Moi qui veux la jouer discret, c'est raté. Avec Shadow, on est resté silencieux mais les raptors viennent encore de montrer une de leurs qualités. En plus d'être hyper intelligents, ils ont un odorat super développé et assez vite, ils nous ont repéré. Shadow, toujours assis à mes pieds grogne alors que les lézards ne nous quittent pas des yeux au grand désarroi de la dresseuse. Je pose une main sur le dessus du crâne de mon chien et j'essaye de le calmer comme je peux.

"Shadow, calme."

Je parle doucement mais fermement et immédiatement, mon chien se détend. Il ne grogne plus mais je sais très bien qu'à cet instant là, il est en train de les fixer tout comme ils nous fixent. Je je dis rien, je me contente de ne pas les quitter des yeux. Je sais qu'ici, on est en sécurité mais j'espère ne jamais avoir à les croiser hors qu'ici. Ils ont le vice en eux... Je les quitte des yeux seulement quand la jeune femme s'approche de Shadow et de moi. Je ne peux pas m'empêcher de les fixer une nouvelle fois. Sans regarder la dresseuse alors qu'elle est en train de me parler, je les fixe un à un pour bien leur faire comprenre qu'elles ne me font pas peur. Un sourire s'affiche sur mon visage...

"Ce sont des vicieuses tes copines..."

Je me tourner enfin vers Emily qui vient tout juste de se présenter.

"Sacré culot Emily en tout cas. Perso, je ne pense pas que j'en serais capable. Trop peur de me faire bouffer..."

Je lui tend ma main.

"Aiden, je suis un des maîtres chien qui surveillent."

Je désigne Shadow qui s'est approché de la jeune femme pour la sentir.

"Et voici Shadow. Beaucoup moins dangereux que tes animaux de compagnie."

Je lui adresse un clin d'oeil et croise les bras sur mon torse.

"Aujourd'hui c'est jour de repos et j'ai décidé de me la jouer curieux. J'ai toujours eu envie de voir comment ça se passe une séance avec les raptors..."

Je sens d'ailleurs qu'elles me fixent encore et toujours. Je crois qu'elles ont décidé de faire de moi une proie potentielle mais je préfère ne pas y penser. D'un signe de la tête, je les désigne.

"Dis, elles vont me mater comme ça longtemps encore ?"

A ma question, Shadow se tourne vers elles et pousse un nouveau grognement tout en montrant les crocs.


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
Invité
and I love dinosaures

Invité



MessageSujet: Re: On se fixe... Mar 23 Juin - 11:58


On se fixe, feat. Aiden

Le maître chien gardait le regard fixé sur les raptors, qui le lui rendaient bien. Il fallait dire qu’elles avaient l’habitude de voir des personnes bien précises ; aussi, à chaque fois que quelqu’un dont elles ne connaissaient pas l’odeur approchait de l’enclos, elles fixaient, sentaient, se tenaient à l’affût. C’était dans leur instinct, il n’y avait pas grand-chose à y faire ! Et là, ça les intéressait d’autant plus qu’il y avait un autre animal qu’elle, ce qui sans aucun doute retenait plus leur attention que le maître de ce dernier. J’entamais la conversation ; mon interlocuteur salua mon courage, et je ne pus réprimer un sourire. Pour moi, mon boulot ne relevait pas du courage, mais de la passion. Bien entendu, je n’étais pas stupide au point de minimiser le danger que Blue et les autres représentaient. Mais pour moi il s’agissait avant tout de nouer un lien avec elles, de les comprendre et de me faire comprendre, de les respecter et qu’elles me respectent en retour. Mon métier nécessité sang froid et détermination, et probablement un peu de folie et un brin de culot, c’était certain.

Je pris la main qu’il me tendait lorsqu’il se présenta à son tour. Il s’appelait Aiden, et travaillait avec son fidèle compagnon Shadow, qui fit connaissance avec moi à sa façon, en me sentant longuement. Il fallait dire que je devais « sentir bon » pour lui, sentant le raptor à plein nez.


- Oh les raptors ne sont pas de si mauvaises bêtes que ça ! La preuve, elles ne m’ont pas encore sauté dessus, et il leur arrive même de répondre à mes ordres ! lui répondis-je lorsqu’il me lança que Shadow étant sans conteste moins virulent que mes « animaux de compagnie ».

Aiden reprit ensuite la parole, me confiant la raison de sa présence ici. De repos, il avait joué la carte de la curiosité et avait décidé de venir découvrir le monde obscur des raptors. Il semblait un peu perturbé en constatant que les filles les scrutaient toujours.

- Allez les filles, on bouge ! Je sifflais, et déclenchait mon clicker à deux reprises. C’était notre signal lorsque je souhaitais qu’elles partent un peu plus loin. S’exécutant, à regret, Blue et les autres s’éloignèrent, peu cependant, souhaitant sans aucun doute suivre de près ce qui se passait avec ce qu’elles considéraient comme une « nouvelle attraction ». C’est bon elles ont compris, mais elles resteront à proximité, histoire de s’assurer que tu ne vas pas un peu trop envahir leur territoire. Elles suivent leur instinct, on peut pas grand-chose contre ça. Shadow grognant encore, je repris à son attention : Allez Shadow, du calme mon beau. Elles ne se détendront que si toi aussi tu y mets un peu du tien… Mon attention retournait ensuite vers son maître. Tu es à Isla Nublar depuis longtemps ? Tu faisais quoi avant ça ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: On se fixe... Jeu 25 Juin - 10:15


On se fixe
Feat Emily Chase.

Shadow revient à mes pieds dés qu'il a finit de s'imprégner de l'odeur de la dresseuse. D'ailleurs, cette dernière doit voir que lui comme moi on est quelque peu perturbé par ces paires d'yeux qui nous fixent car elle leur fait comprendre qu'il est temps de bouger. Shadow réagit au son du clicker mais se contente seulement de bouger ses oreilles. En revanche, il ne quitte pas des yeux les grands lézards qui vont vaquer à leurs occupations sans toutefois s'éloigner. Emily m'explique qu'elles restent pas loin pour s'assurer que je n’empiéte pas sur leur territoire. Amusé, je ne peux pas m'empêcher de laisser échapper un petit rire.

"Elles ne sont pas du tout possessives alors. Si un jour j'ai envie de t'inviter à déjeuner, vaut mieux pas que je le fasse ici alors. Je prend note."

A mes pieds, Shadow grogne encore. Avant que je puisse le rassurer, Emily s'adresse à lui directement. Elle lui parle normalement et j'apprécie. Les gens ont du mal à comprendre que les chiens n'ont pas besoin qu'on leur parle comme on parle à des bébés. J'ai jamais compris ça d'ailleurs. En tout cas, les paroles de la dresseuse semblent convenir à mon chien qui arrête de grogner mais par contre, il ne les quitte pas des yeux. Emily se met en marche, je la suis le long de la passerelle. Je ne suis pas contre l'idée de descendre de là et de m'éloigner d'ici. La jeune femme me demande si je suis ici depuis longtemps et ce que je faisais avant d'arriver ici. Tout en descendant les escaliers, je lui répond.

"Ca ne fait pas longtemps que je suis là. On a pas encore eu l'occasion de visiter tout le parc... Faut dire que là, avec l'ouverture, on a pas mal de boulot."

Je caresse la tête de Shadow et lui lance sa balle de tennis que j'ai toujours sur moi. Il part la chercher sans demander son reste.

"Alors j'étais dans les Forces Spéciales mais une mauvaise blessure m'a contraint à les quitter. J'ai changé radicalement de vie et je suis parti en Alaska pour devenir dresseur et musher."

C'est assez rare que je parle de mon court "séjour" dans les FS. Si j'avais pu, j'irais certainement encore. Mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie et en quittant l'armée j'ai gagné un fidèle compagnon. D'ailleurs, il arrive en courant comme un dératé, sa balle dans la gueule mais alors que je crois qu'il vient vers moi, je constate amusé qu'il va la poser aux pieds d'Emily.

"Je crois qu'il t'aime bien."

Avec Shadow, je suis sûr de ne pas me tromper. Si il aime bien quelqu'un, il le fait rapidement savoir. Par contre si il n'aime pas une personne, il vaut mieux pour elle qu'elle ne croise pas son chemin. Plus d'une fois il a fallut que je le mette en laisse pour éviter qu'il aille faire connaître son mécontentement.

"Une balade ça te dit ? Je pense que tu connais mieux le parc que moi et si tu es dispo, ça serait sympa que tu nous fasses faire le tour du proprio. Tu en penses quoi ?"


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
Invité
and I love dinosaures

Invité



MessageSujet: Re: On se fixe... Dim 28 Juin - 11:35


On se fixe, feat. Aiden

Il fallait bien reconnaître que j’étais peut-être un peu trop protectrice et « maternelle » envers des êtres qui restaient bien plus sauvages que les félins et autres orques épaulards dont j’avais eu « la garde ». Je savais le danger qu’elles représentaient, et je prenais toutes les précautions nécessaires. Mais que voulez-vous, j’avais toujours été du genre casse cou quand il s’agissait d’animaux sauvages. Avec eux je n’avais jamais ressenti la peur, et c’était peut-être ça d’ailleurs qui faisait de moi une bonne dresseuse. Car dans le milieu tout le monde savait que la peur avec ces animaux là était sans conteste votre plus grande ennemie. Le trop plein de confiance en était une aussi, et j’essayais de travailler de ce côté-là, comme j’avais une légère tendance à me la jouer tranquille avec ces bestioles là.

Je souris lorsqu’Aiden lança qu’il se souviendrait de ne pas m’inviter à dîner devant les filles. Est-ce que je devais lire entre les lignes qu’il comptait le faire prochainement, ou donnait-il simplement un exemple au hasard pour souligner le fait que les raptors surveillaient toujours de près mes agissements ? Si j’avais toujours été doué pour comprendre le comportement animal, et ce qui concernait celui des humains, et des hommes plus particulièrement, je n’avais jamais été très doué en la matière. Je n’avais jamais été le genre de fille à prendre les devants et à « partir à la chasse » aux mecs. J’avais toujours laissé faire la gente masculine, et ça m’avait toujours allé ainsi. Et puis il fallait bien avouer que je n’étais pas non plus du genre à collectionner les relations. En 32ans d’existence, je n’avais eu qu’une seule relation sérieuse, qui m’avait amené au mariage, puis au divorce. A part ça, j’avais eu quelques petites histoires, comme tout le monde, mais rien de bien marquant. J’étais plutôt du genre célibataire endurcie pour tout dire, probablement pour me protéger…

Aiden me parla de lui. Il n’était pas là depuis longtemps en effet, et jusqu’à présent il n’avait pas eu l’occasion de faire un grand tour de parc. Il évoqua son passé, et de suite je pensais à Ryan, qui lui aussi avait du quitter les Seals suite à une sale blessure. Lorsqu’il parla de l’Alaska, je lui répondis aussi tôt :


- J’ai toujours eu envie de partir là bas, mais je n’en ai jamais eu l’occasion avec le boulot que j’avais ! Voir la neige, partir voir les grands espaces, ça m’a toujours fait envie !


On regardait Shadow courir après sa balle, et il finit même par la ramener non pas aux pieds de son maître, mais aux miens. Je souris de nouveau lorsque le maître chien lança que son compagnon m’aimait bien, et ramassais la balle pour la lui lancer de nouveau.

- J’ai toujours eu plus de succès auprès des animaux ! lui répondis-je sur un ton amusé. Aiden avait envie de faire le tour des lieux, et j’avais terminé ma séance avec les filles. Aussi je repris : Oui pas de soucis, avec plaisir. Je commence à connaître ce parc comme ma poche. On commença à avancer. Même si je reste ici pour travailler, j’aime bien vagabonder dans le parc une fois que les touristes l’ont déserté. C’est calme, reposant, et il y a tout un tas de trucs sympa à voir. Ces animaux sont juste incroyables. Pourtant j’en ai vu des animaux sauvages ! Je suis originaire d’Afrique du sud, mais j’ai travaillé aux Etats-Unis en tant que dresseur avant de me retrouver ici. J’ai commencé par m’occuper des félins dans un grand zoo californien, et après j’ai voulu changer de cap. J’ai fait une formation pour pouvoir m’occuper des grands mammifères marins et j’ai atterri au SeaWorld de Floride où je m’occupais des orques épaulards. Alors, on peut dire que j’en ai vu des grosses bestioles. Mais ici… Ca dépasse l’entendement pas vrai ? Et ta famille, elle est loin d’ici ? Tu as des enfants peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: On se fixe... Jeu 2 Juil - 15:16


On se fixe
Feat Emily Chase.

Je me tourne, intrigué, étonné. Je fixe Emily, les sourcils haussés. Je ne peux pas m'empêcher de sourire.

"Je crois que c'est la première fois que quelqu'un me dit qu'il a toujours eu envie de partir là-bas... Jusqu'à présent, on m'a toujours pris pour un fou."

Mains dans les poches, je repense à toutes ces grandes étendues, tout ces paysages magnifiques. Au départ, j'avais eu du mal à me faire au climat, à la solitude. Tout est hors de portée, il faut faire des centaines de kilomètres pour atteindre la première épicerie. Mais au fil des mois, j'ai compris que toute cette solitude ne pouvait que me faire du bien. Après les échanges de tirs, les blessés, les morts... j'avais besoin de ça pour me retrouver et pour ne pas devenir complètement fou. En y repensant, je dois bien avouer que cette vie en Alaska a fait de moi un autre homme. Les cauchemars , avoir la sensation qu'on m'espionne... tout ça est loin maintenant. Et depuis que je suis ici, la douleur est tellement rare que j'en ai oublié les éclats qui sommeillent encore sous ma peau.

C'est la voix d'Emily qui me sort de mes pensées. Je me tourner vers elle et lui sourit lorsqu'elle répond affirmativement à ma proposition. Il est grand temps que je parte à la découverte de ce parc et de toutes ce créatures étonnantes. On se met donc en route, Shadow nous suis de près. Je remarque sans surprise que depuis que nous nous sommes éloignés de l'enclos des vélociraptors, il ne dit plus rien. La jeune femme me parle d'elle, de ses origines, de tout ce qu'elle a fait avant de venir travailler ici. Quand elle parle de son boulot, je note qu'elle a les yeux qui pétillent. Elle aime son boulot et ça se voit.. c'est même presque communicatif.

Elle se tourne vers moi et me demande si j'ai de la famille, si elle est loin d'ici et si j'ai des enfants. Nouveau sourire, je garde mes mains dans mes poches et baisse les yeux vers mes pieds.

"Pas de famille.."

Je redresse la tête et souris en caressant Shadow.

"Sauf Shadow bien sûr... C'est la seule famille que j'ai. Pas d'enfants non plus, mais je ne baisse pas les bras."

Je lui fais un clin d'oeil et hausse les épaules.

"C'est pour ça que j'ai accepté le boulot ici. Rien ni personne ne me retient ailleurs, donc autant en profiter."

Shadow reste à mes pieds, comme à son habitude, il est calme, on ne l'entend pas..

"Et toi Emily ? Ne me dis pas que personne ne t'accompagne, parce que je ne te croirais pas."


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
Invité
and I love dinosaures

Invité



MessageSujet: Re: On se fixe... Dim 5 Juil - 13:00


On se fixe, feat. Aiden

Aiden n’hésita pas un seul instant pour répondre : il affirma ainsi n’avoir aucune famille. Ca me faisait penser à la situation qui avait été la mienne avant que je ne tombe sur ceux qui allaient devenir mes parents. Je me définissais comme une petite fille solitaire sans personne, dans ce monde où j’étais balancée de place en place comme l’auraient été les légumes d’un maraicher ambulant. Je me sentais alors si seule qu’il m’était impossible d’envisager qu’un jour un couple me prendrait sous leurs ailes, ce qui fut pourtant le cas. Il fallait dire que quand on faisait un boulot comme le notre dans un coin perdu du globe, ne pas avoir de famille représentait, d’une certaine façon, un avantage. Je ne pouvais m’empêcher de penser à Ryan, le chef de la sécurité du parc avec lequel j’avais de bonnes relations. Il avait un fils, Jamie, qui habitait à Hawaï avec sa mère. Quand il avait fait le choix de venir travailler ici, il avait aussi par ricoché choisi de vivre loin de lui. Il m’avait confié cependant qu’il l’appelait tous les jours, et qu’ils se parlaient même sur skype plusieurs fois par semaine. Il était évident que son fils lui manquait, mais il avait fait un choix, et il l’assumait autant qu’il le pouvait.

De mon côté, les choses n’étaient pas trop difficiles à gérer : je n’avais que mes parents, et depuis mes 18ans j’avais toujours vécu loin d’eux, pour des raisons professionnelles. Aussi, je m’étais habituée à vivre seule, mais nous étions tous les 3 en contact quasi permanent. La solitude ne me dérangeait guère, même si j’appréciais être en compagnie des autres. Je souris lorsqu’il parla de Shadow comme d’un membre de sa famille. J’avais toujours ressenti la même chose avec tous les animaux dont je m’étais occupée, et je ne pouvais donc que très bien comprendre son point de vue. Il enchaîna en confiant qu’il n’avait pas non plus d’enfant, mais, d’après ce qu’il disait, il était certain qu’il en voudrait un jour.


- Pas facile de bosser là tout en gérant une famille. C’est sûr que quelque part il vaut mieux être seul quand on fait des boulots comme les nôtres, c’est moins… compliqué. Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup d’employés qui ont une vie de famille ; je crois qu’avec le mode de vie qu’on mène ce n’est pas forcément très compatible ! Aiden me demanda ensuite ce qu’il en était pour ma part. Il avait du mal à croire que j’étais seule à Isla Nublar. Et bien… J’ai été marié une fois, et ça ne m’a pas vraiment réussi… Il travaillait avec moi au zoo de San Diego, et j’ai découvert qu’il me trompait depuis plusieurs mois avec l’une de nos collègues. Douche froide… Je suis partie ailleurs, et ça s’est fini comme ça. Depuis, je suis un genre de loup solitaire ! Bien évidemment mes pensées se tournèrent l’ombre d’un instant vers Ryan. On était très proches tous les deux, il était évident qu’il y avait un petit quelque chose entre nous, mais on avait toujours jusqu’à présent conservé une certaine distance, et ça nous allait, du moins en apparence… Enfin bref, c’est comme ça… Ca doit te changer de l’Alaska ici ? C’est pas vraiment le même climat ! C’est pas trop dur pour Shadow ? Qu’est-ce qui t’a décidé à venir jusqu’ici ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: On se fixe... Ven 10 Juil - 14:24


On se fixe
Feat Emily Chase.

Cela fait du bien de discuter avec des gens de mon espèce. Comme ça ne fait pas longtemps que je suis arrivé ici, je n'ai pas encore pu discuter avec les gens qui bossent ou qui crèchent dans le même bungalow que moi. Là, je suis content de profiter et de discuter. Emily est très sympa et le contact passe facilement avec elle. En tout, cas, ça me fait du bien de parler à quelqu'un d'autre que mon compagnon à 4 pattes. D'ailleurs, la jeune femme se dévoile assez rapidement et me parle de son mariage raté. J'hausse les sourcils, étonné d'apprendre que la demoiselle est déjà divorcée. Elle doit avoir le même âge que moi et déjà divorcée... Je n'ai aucun préjugé sur les divorcé, attention, mais personnellement, je ne me marierais pas tant que je ne suis pas sûr de la personne avec qui je suis... et si ça doit prendre des années pour la demander en mariage alors soit, ça prendra le temps qu'il faudra. Je pousse une sorte de grognement lorsqu'elle me donne la raison de ce divorce. Le mec la trompait... Encore un qui n'aide pas à donner une bonne image de nous, les hommes.

"Un beau crétin tiens."

Je lui adresse un sourire et un clin d'oeil. J'ai pas vraiment eu de relation sérieuse pour le moment, à cause de mon boulot et de mon exil en Alaska, mais je le vis plutôt bien. En tout cas, je sais que jamais je ne pourrais faire ça à une femme, c'est un manque de respect et personne ne mérite ce traitement. J'admire la façon dont a Emily pour gérer tout ça. D'accord, ça fait un petit moment que ça s'est passé, mais quand même. Ça ne doit pas être facile à admettre qu'on nous a trompé pour une autre.. En tout cas, moi ça ne me plairait pas. La jeune femme change de sujet et me demande si je vis bien le changement de climat. C'est sûr qu'entre ici et l'Alaska, ce n'est pas vraiment la même chose.

"Je le vis plutôt bien. C'est sûr que ça change, mais crois moi, vivre tout le temps avec des moufles et trois paires de chaussettes épaisses, ce n'est pas facile tout les jours."

Je souris et lance un regard à Shadow qui semble avoir compris qu'on parle de lui.

"Je préfère les shorts et les chemises légères... Shadow a eu un peu de mal au début, il avait tout le temps soif, mais maintenant, il s'en sort plutôt bien et si il pouvait il irait piquer une tête tout les jours."

Mon chien est né et n'a connu que l'Alaska. J'avoue que j'ai eu un peu peur sur son adaptation ici, mais il s'en sort plutôt bien et il a l'air de se plaire sous le climat tropical. La dresseuse me demande pourquoi j'ai accepté de venir ici.

"Je pense qu'une des raisons est la même pour tout le monde. Bosser sur une île avec des dinosaures. Le genre de truc qu'on aurait tous aimé faire gamin je pense... Et puis avec l'armée, je bougeais pas mal et je me suis fais à cette habitude de vie. Je pense qu'il était temps que je bouge de l'Alaska et cette proposition est arrivée au bon moment."

On marche toujours, je jette des coups d'oeil partout. Même en repos, je ne peux pas m'empêcher de faire mon boulot.

"Les orques et les dinosaures c'est pas la même chose. Ça doit pas mal te changer non ? Et puis tes terreurs là-bas, elles n'ont pas l'air très commodes. Elles font le coup qu'elles m'ont fait à tout le monde ? Ou c'est juste moi qui leur reviens pas ?"


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: On se fixe...

Revenir en haut Aller en bas

On se fixe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» leitmotiv, idée-fixe, variation...
» Menu déroulant fixe
» Reveil matin direct sur votre ordinateur
» problème avec chevalet flottant
» attention fraude orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Employees Onlee :: Au delà du mur :: Raptors
-