AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[event] When the past comes back at you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: [event] When the past comes back at you Mer 24 Juin - 23:41





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Dans moins d’une demie heure je devais être à la soirée d’inauguration. Seulement ce satané copieur avait décidé de me mener la vie dure. Je ne pouvais pas partir sans les documents que le Dr Wu m’avait demandés. Elle n’arrêtait pas de m’afficher un bourrage introuvable. J’avais tout sorti, je lui avais parlé gentiment, mais là je perdais patience. Les insultes fusaient et je finissais par mettre un coup de pied. Et là, c’est le drame ! Elle émit un bruit bizarre, et il fit noir dans la pièce. Les plombs avaient du sauter. Il ne manquait plus que ça. Je n’avais aucune idée d’où se trouvait la boîte de fusibles et hors de question que j’y touche de toute façon. Fulminant, je m’apprêtait à sortir de la salle du copieur mais mon badge me refusa la sortie. La machine pour le passer ne fonctionnait plus en fait.

❝ C’est pas possible… Merde !!!!!!!!!!! ❞

Je respirais un bon coup, ajustait ma robe et à tâtons je trouvais mon portable. J’appelais le pc sécurité pour leur expliquer mon problème.

❝ On vous envoie un agent, il sera là dans quelques minutes Docteur Carpenter. ❞
❝ Vite, s’il vous plait. Le Dr Wu m’attend à l’inauguration. ❞

J’attendais patiemment, adossée contre ce traitre de copieur. Il fallut sept minutes pour que l’agent arrive. J’entendis d’abord le bip de la machine à badger, puis la lumière fut et la porte s’ouvrit sur un apollon. Je me redressais et allait lui expliquer mon problème quand mon regard croisa le sien. *Oh - my- god* C’était pas possible. Je devais rêver. Je pris une bonne bouffée d’oxygène.

❝ Je… erm… Merci d’être venu. Le copieur fait des siennes et j’ai absolument besoin de mes copies pour aller à la soirée. ❞

Soirée pour laquelle j’étais déjà apprêtée. Et où je serais si Henry ne m’avait pas réclamé des documents au dernier moment. Au lieu de ça je me retrouvais coincée avec mon premier amour (à sens unique) du lycée. Ou son parfait sosie. Nerveusement je tripotais mon bracelet. Je ne savais pas du tout comment réagir. De toute façon, il ne risquait pas de se souvenir de moi. Ou peut être que si et je n’en avais pas envie…

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent de maintenance polyvalent
Localisation : Encore à déboucher des chiottes


MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you Jeu 25 Juin - 11:21



Mina & Leo
« When the past comes back at you»
Ce soir j'étais d'astreinte. Tant mieux, comme ça, je n'avais pas à me rendre à cette soirée débile d'inauguration. Franchement, voir des gens blindés de pognon, s’exhiber et surtout comparer la taille des voitures ne m'intéressait pas plus que ça. Et puis de toute façon j'aimais pas le champagne donc ça tombait bien. Assis dans la pièce qui nous servait de salle de repos en attendant les urgences, les pieds posés sur la table, devant un match de foot américain, je dévorais la pizza que j'avais été récupérer à la cafét' pour mon heure de pause. Je ne pouvais pas m'empêcher de me demander ce que je foutais là, ce soir plus encore. Je me faisais chier comme un rat mort et j'avais qu'une seule envie, allait boire un verre au bar des employés et filer directement me coucher. Je savais que je faisais tout ça pour me racheter une conduite auprès de mes parents mais j'étais pas vraiment convaincu sur le résultat. Depuis que j'avais été embauché ici, je n'avais plus aucune nouvelle et connaissant mes parents, je savais que ça voulait clairement dire qu'ils voulaient que je leur foute la paix. Chose que je faisais à grand regret. Le talkie que j'avais posé près de la télé grésilla et la voix du boss se fit entendre.

« Leo, on a besoin de toi dans le bureau du Dr Whu. Le Dr Crapenter est coincée et le copieur ne fonctionne plus. Bouge toi c'est urgent. »

Dépité, je poussais un soupir. Finalement, je n'allais pas pouvoir regarder le match tranquillement. J'attrapais le talkie.

« Okay j'y vais. »

Je remis les manches de la combi et attrapais ma boîte à outils. Heureusement, ce n'était plus les chiottes qui avaient un soucis. Depuis une semaine, j'avais l'impression que je n'avais fais que ça... déboucher des wc. Très passionnant... Écouteurs dans les oreilles, je pris donc la direction du fameux bureau. Il n'était pas bien loin, par contre lorsque je le vis, je poussais un soupir. On avait oublié de me dire qu'il y avait aussi eu une panne de jus. Encore heureux que le tableau électrique ne soit pas très loin. Une fois le jus relancé, je m'approchais de la porte et passais mon badge. La lumière verte s'alluma et j'entrais dans le bureau. La demoiselle attendait là, appuyée contre le copieur, en tenue de soirée.

« 'Soir Madame. »

Je m'approchais du copieur et lui fis un signe de la main pour qu'elle s'en écarte. Ça n'avait jamais été mon fort ces trucs et j'espérais très fort qu'il ne me fasse pas passer pour un crétin devant la demoiselle. Une fois la machine déplacée, je me mis accroupi pour essayer de voir ce qui n'allait pas.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you Jeu 25 Juin - 23:44





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»

❝ Oui, euh, bonsoir… ❞

Je me retenais de préciser mademoiselle. D’habitude je tiens au docteur mais là j’avais envie qu’il sache que je n’étais pas mariée. Ridicule. Toujours pas mariée à mon âge, doublement ridicule. On sait tous que les célibataires de plus de 30 ans sont soit des working girls maniaques du contrôle et compagnie, soit des blessées par l’amour donc à éviter ou tout simplement des pauvres filles. Je pensais être plus de la première catégorie, mais j’étais peut être de toutes.

Je me décalais pour lui laisser la place et voyait son badge. L.Davis. Pas de doute possibles. Mamamia !! Je cherchais désespérément quoi dire mais j’avais l’impression d’être revenue dix-sept ans en arrière. Déjà dix-sept ans… A l’époque j’étais ronde, les cheveux indisciplinés, je ne connaissais pas l’épilation des sourcils, je privilégiais les vêtements confort à ceux me mettant en valeur – si tant est que ce fut possible à l’époque, et j’avais d’énormes lunettes plus, accessoirement, un peu d’acné. Pour résumer j’étais du genre jeune fille perdue, cheveux gras. L’angoisse ! Aujourd’hui j’étais plutôt pas mal, j’avais une certaine élégance, enfin, je crois. Mais face à lui je perdais mes moyens.  

❝ La… machine m’a indiqué des bourrages et j’ai suivi les instructions mais… je crois qu’elle ne m’aime pas. ❞

Je ne me charge pas des impressions ni des copies d’ordinaire. J’ai une assistante pour ça. Mais là c’est confidentiel, personne d’autre que moi ne pouvait s’en occuper. La sonnerie de mon téléphone me fait sursauter. C’est Henry.

❝ Oui ?... Je suis coincée avec un copieur récalcitrant…. Oui… un technicien s’en occupe… je ne sais pas… oui, il fait au plus vite… très bien je vous les forward sur ton, votre blackberry… c’est ça, le connecter à la tablette…❞

Devant le personnel je ne tutoie pas Henry. C’est Dr Wu et on s’en tient aux formules de politesse hiérarchique. Mais depuis le temps on a passé cette barrière. En tout bien tout honneur, je le précise.

Je m’attelais donc à lui envoyer par email les documents. A peu près au même moment, le quaterback de mon adolescence trouva la panne. Un morceau de papier déchiré.

❝ Oh merci ! Vous êtes génial ! ❞

Ouah Mina, tu aurais aussi pu lui sauter au cou. Je tirais à nouveau sur les plis de ma robe, nerveusement.

❝ Hum… vous voulez bien attendre un peu qu’on soit certain que tout sort, juste au cas où ? ❞

Voilà, j’avais une super excuse pour rester un peu plus avec lui et me noyer dans le bleu de ses yeux. Non ! Ne pas faire ça ! Je me concentrais sur le papier qui commençait à sortir.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent de maintenance polyvalent
Localisation : Encore à déboucher des chiottes


MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you Dim 28 Juin - 13:55



Mina & Leo
« When the past comes back at you»
Accroupi près du copieur, je sentais le regard de la jeune femme qui me fixait depuis que j'avais franchi la porte du bureau. Je mourais d'envie de lui demander ce qu'elle avait, si y'avait un soucis, mais je me retenais parce que je n'avais pas spécialement envie de dire quelque chose que j'allais regretter et surtout qui allait me porter préjudice J'ouvris l'appareil, je sortis la lampe torche et assez vite je vis ce qui n'allait pas avec la machine. Elle avait du sacrément s'énerver dessus parce que le bout de papier qui gênait la mise en route était bien froissé et surtout bien enfoncé. Alors que j'essayais de sortir ce truc de là, elle m'expliquait ce qu'il s'était passé. Un sourire s'afficha sur mon visage lorsqu'elle fit savoir qu'elle pensait que la machine ne l'aimait pas. J'étirais mon bras pour atteindre la boule de papier.

« Elles aiment pas beaucoup de monde ces machines. »

Son téléphone sonna et elle sursauta. Alors qu'elle décrochait, j'arrivais enfin à attraper le bout de papier. Saloperie, t'étais bien accrochée toi ! D'un geste sec, ma main retira la boule de papier qui bloquait tout le mécanisme. Près de moi, la rouquine donnait ses instructions à son boss. Encore un qui avait l'habitude d'utiliser l'informatique. Je levais les yeux, faisant en sorte qu'elle ne le remarque pas. Une fois tout le papier retiré, la machine se remit en route toute seule et tout ce qu'elle avait demandé comme impression sortit. Seulement, elle avait du sacrément s'acharner sur les touches parce que tout sortit en plusieurs exemplaires. Elle raccrocha, me remercia. Je me contentais d'hocher la tête et croisais mes bras sur mon torse avant de m'appuyer sur l'encadrement de la porte. Elle voulait que je reste au cas où ça se remette à déconner. Ben oui, soyons fou, j'ai que ça à faire... D'un signe de la tête, je désignais tout ce qui sortait.

« Vous auriez peut être pas du vous exciter sur les boutons... »

Je poussais un soupir et jetais un coup d'oeil à ma montre. Avec toutes ces conneries, j'allais louper une partie du match. Dire que si j'avais pas fais le con au lycée, je serais peut être à la place d'un de ces joueurs. Je détournais la tête du copieur et fixais la demoiselle alors qu'elle bloquait sur la machine. Tenue tirée à 4 épingles, impeccablement coiffé, maquillée, chaussures à talons aiguilles, bijoux hors de prix... Encore une qui connait pas la galère.... Par contre, je devais bien avouer que je la trouvais particulièrement bonne à la consommation.

« Paniquez pas, vous aurez le temps d'aller à la soirée. »

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you Lun 29 Juin - 23:30





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»

Possible que les copieurs n’aimaient personne vu tout le travail qu’on leur demandait, sauf que j’avais la palme. Henry s’impatientait, ce que je comprenais. Je ne supportais pas d’être en retard, ni de ne pas remplir correctement mes tâches. Mon dieu, à dire comme ça j’avais l’impression d’être une machine. Quelle angoisse ! Enfin, le copieur refonctionnait, du coup, moi de même. Je suppliais presque Leo de rester, au cas où. Il me fit une petite remontrance et je baissais les yeux. Je me sentais honteuse. Encore plus quand il soupira et regarda sa montre. Il avait sans doute mieux à faire. Voir sa femme, sa copine. C’était complètement con mais ça me fit un pincement au cœur. Je fixais les feuilles sortant du photocopieur, perdue dans mes pensées négatives. Je sursautais presque quand il s’adressa à moi.

❝ Oh… Il faut surtout que le Dr Wu ait ses documents à temps pour sa présentation. ❞

Il ne pouvait pas ignorer qui était le plus grand généticien de tous les temps. Son nom était partout sur les brochures, il était encore plus important que les dinosaures présents puisqu’irremplaçable. Ou presque.

❝ Après je ne pense pas faire long feu, j’ai d’autres choses à faire... ❞


Pourquoi j’ai dit ça ? Aucune idée. Je n’avais pas envie qu’il pense qu’il me tardait d’aller me pavaner et boire du champagne alors que ce n’était pas du tout mon truc. Je ferais mon apparition car je le devais pour mon travail, pour les investisseurs mais ensuite je retournerais dans mon bungalow m’empiffrer de glaces. Pauvre fille que je suis…

❝ Je vous vois regarder votre montre, vous devez aussi y aller ou rentrer auprès de votre femme, peut être ? ❞

Je faisais mine de rien, comme si c’était une question absolument banale alors qu’en fait je mourrais d’envie de savoir s’il avait quelqu’un. Et après ? J’en ferais quoi ? Aucune idée. Il y avait tellement de belles femmes ici, je n’avais aucune chance. Même si je n’avais plus mon physique d’ado, je ne pourrais jamais avoir un mec comme lui. Je m’autoflagellais intérieurement. Peut être qu’il était devenu super con et que j’étais une pauvre superficielle attachée au passé.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent de maintenance polyvalent
Localisation : Encore à déboucher des chiottes


MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you Jeu 2 Juil - 15:53



Mina & Leo
« When the past comes back at you»
Je ne quittais pas le photocopieur des yeux, j'avais presque envie de le fusiller du regard si il ne se dépêchait pas de sortir toutes les feuilles dont elle avait besoin. Je plissais les yeux, essayant de voir comment elle s'appelait mais je n'arrivais pas à voir le moindre indice concernant son prénom. J'avais son nom de famille mais ce n'était pas ce qui m'intéressait le plus. Bizarrement, je sentais que j'avais besoin de connaître son prénom et cette situation me mettait très mal à l'aise. Sa voix me fit sortir de mes pensées et je levais les yeux vers elle.

« Non, non, personne ne m'attend. J'ai juste d'autres trucs à faire c'est tout. »

Cette couleur de cheveux me disait quelque chose mais je n'arrivais pas à me souvenir où je pouvais l'avoir vue. J'avais bien connue une rousse pendant le lycée, mais en aucun cas elle ne ressemblait à la créature que j'avais en face de moi. Les bras croisés sur le torse, je me tournais vers elle.

« Dites moi, on ne se serait pas déjà croisés ? »

Après tout, qu'est ce que je risquais à poser cette question... A part me planter, je ne voyais pas trop ce qui pouvait m'arriver.

« Je ne pense pas que ça soit ici, je m'en souviendrais... »

Je la fixais, sans vraiment réaliser que ça allait sûrement la mettre mal à l'aise. Au bout de plusieurs secondes à la regarder avec insistance, je finis par secouer la tête et me tournais vers le copieur qui venait de lâcher la dernière feuille.

« C'est bon tout est sorti. Vous allez être dans les temps. »

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you Lun 6 Juil - 13:53





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»

Ce n’était pas contre moi, pas vraiment, mais le fait qu’il me dise avoir d’autres choses à faire me fit de la peine. Un psy dirait que j’avais la blessure du rejet. C’était tout à fait ça. Quinze ans plus tard, je me sentais encore indésirable, repoussée. Lorsqu’il se tourna pour me demander si on ne s’était pas déjà croisé je me sentis comme prise au piège. J’eus un instant de panique, des souvenirs du lycée, les moqueries, mes pleurs, non hors de questions que ça recommence.

❝ Nous nous sommes croisés aux réunions du personnel. ❞

Il en doutait. Pourquoi cherchait-il à savoir ? J’avais envie de lui demander ce que ça pouvait bien lui foutre ? Avait-il peur que je sois un coup d’un soir qu’il ne remettait plus ? J’étais si mal que je risquais de devenir mauvaise pour rien. Mais ses yeux bleus fixés sur moi me mettaient à mal. Comme à l’époque. Mon dieu, j’allais rester coincée à 16 ans toute ma vie ou quoi ? Je décidais de rester évasive, incapable de mentir réellement.

❝ Et bien, je ne sais pas… Mais si on avait couché ensemble, je pense que je m’en souviendrais donc je ne suis pas l’une de vos nuits sans lendemain. ❞

Je mis la main sur ma bouche, choquée de ce qui en était sorti. Je m’étais pourtant dit de ne pas être comme ça à haute voix. Je tentais un sourire, pour faire passer ça pour de l’humour. Il m’annonça que mes copies étaient sorties.

❝ Encore merci. Je suis désolée d’avoir perturbé votre soirée. ❞

Je récupérais mes copies, il me fallait maintenant me hâter de me rendre à l’hôtel, de l’autre côté de la rue Principale. Heureusement, j’avais des années d’expérience avec mes talons, je pouvais même courir s’il le fallait.

❝ Bonne soirée, Mr Davis. ❞

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent de maintenance polyvalent
Localisation : Encore à déboucher des chiottes


MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you Jeu 16 Juil - 15:05



Mina & Leo
« When the past comes back at you»
Je n'arrivais pas du tout à me sortir de la tête le visage de cette femme. J'avais la curieuse impression de la connaître et ne pas savoir d'où cette impression venait m'agaçait au plus haut point. Je n'étais pas du genre à mémoriser les visages facilement, mais celui-ci avait quelque chose qui ne me paraissait pas inconnu. Elle n'avait pas l'impression de m'avoir déjà vu, en dehors des réunions du personnel mais je n'arrivais pas à la croire. Vu la couleur que son teint avait pris quand je lui avais posé la question, j'étais persuadé qu'elle ne me disait pas la vérité.

Elle sortit quelque chose qui le laissa sans voix. Je la fixais, surpris par cette phrase. Qui était elle pour me juger ? Qu'est ce que ça pouvait bien lui faire que j'ai des nuits sans lendemain ? Sans déconner, elle par contre, elle avait bien besoin d'en avoir des nuits sans lendemain ! Je plissais les yeux et agacé, je ramassais mes outils pour les ranger dans la boîte. Déjà que je n'avais pas envie de venir alors si en plus je me faisais juger, j'avais pas signé pour ça. Elle s'excusa de m'avoir dérangé, je ne répondis pas. Elle récupéra ses copies et me poussa vers la sortie.

« A vous aussi. »

Rien de plus, rien de moins. Alors que je quittais son bureau pour retourner au local, je n'arrivais pas à me sortir de la tête ce regard, ces cheveux qui me disaient quelque chose... Ce que je ne savais pas, c'était que ce visage allait me hanter quelques temps.

TERMINE

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: [event] When the past comes back at you

Revenir en haut Aller en bas

[event] When the past comes back at you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» blues play back en G
» BOBBY LOLLAR – THE “BAD BAD BOY” IS BACK GOOD
» back door gang
» [02 février 2008]Soirée REMEMBER OF PAST: Le Bal Masqué 80's
» Play Back : JJ Milteau - Boogie Mix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Zone A :: Le labo de la création Hammond
-