AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Bright Lights... Ft. Elias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : Serveuse


MessageSujet: Bright Lights... Ft. Elias Jeu 25 Juin - 11:36


Bright Lights
Elias & Isis
Aujourd'hui, c'est le rush. Ce soir c'est l'inauguration du parc et il faut que tout soit impeccable pour l'arrivée des premiers clients. Je suis donc de corvée de salle. Descendre les chaises des tables, mettes les tables en place, les décorer, tout ranger etc... Je ne suis là que depuis une semaine, mais j'ai rapidement pris mes repères et bosser ici me convient parfaitement. Ce n'est pas très enrichissant mais je suis reconnaissante qu'on m'ait donné ma chance. Je quitte le bungalow où je suis logée avec trois autres filles. Je ne les connais pas encore, j'ai pas vraiment eu le temps de discuter avec elles encore. Je regarde la plage alors que je pars en direction des navettes pour le monorail. Cette vue est magnifique et l'endroit fait vraiment rêver. La couleur de l'eau me donne envie de plonger dedans, mais je dois aller travailler... Dommage, peut être ce soir... La navette me dépose au monorail, je dois me rendre à l'hôtel. C'est dans le club du seul hôtel de l'île que je dois tout installer.

Lorsque j'arrive au club, je remarque que la lumière a été tamisé. Il n'y a pas de bruits, tout est calme. Il y a seulement quelques notes de piano qui parviennent jusqu'à mes oreilles. Douce mélodie qui me fait du bien presque immédiatement. Discrétement, j'entre dans la salle. Je ne suis pas seule, il y a un homme sur scéne. C'est donc lui la source de cette musique.. Il pianote sur un piano à queue noir. Je reste plantée là, au milieu de la salle. Si je pouvais, je resterais des heures à écouter. J'adore la musique, c'est un besoin vital pour moi. A l'orphelinat, dés que ça n'allait pas, j'avais pris l'habitude d'aller écouter de la musique sur la chaîne hi-fi de la salle commune. Ça ne plaisait pas à tout le monde, mais tant pis. Dés que j'ai pu, je me suis achetée mon premier walkman. J'en usais des piles à le faire tourner presque toute la journée. Je plisse les yeux pour qu'ils s'habituent à la la pénombre ambiante et je m'approche doucement de la scène.

"C'est très beau..."

Je m'en veux déjà de l'avoir dérangé mais il fallait vraiment que je lui dise. C'est la première fois que je le vois ici en tout cas.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : chanteur/musicien/masseur


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Jeu 25 Juin - 23:12

Inauguration ce soir. J’aurais bien aimé participer à ma façon mais ils ont préféré un DJ. Je supposais que ces messieurs-mesdames n’avaient pas envie de voir une bande de grunge sur scène. Ce n’était pas grave. Cela dit on m’avait demandé d’ouvrir la soirée avec du piano histoire d’avoir une partie chicos. Personne ne me l’avait dit en ces termes mais je n’étais pas idiot. Sans compter qu’on m’avait remis un smoking pour l’occasion et qu'on s'était assuré que je connaissais du classique. Me voilà transformé en pingouin, hurray ! Pour l'heure le noeud pape flottait autour de mon cou, détaché, désabusé comme moi.

Je profitais, seul, de l’après midi pour jouer. Je n’avais pas besoin de m’exercer mais je l’avais prétendu pour qu’on me fiche la paix. Lumières tamisées, personne aux environs. J’étais plongé dans mes mélodies. Tellement embarqué que je composais une nouvelle chanson. Je pouvais entendre la guitare, la bass, même la batterie de mon frère. Tout se profilait dans mon esprit.



Je ne l’entendis pas entrer, ni approcher. En fait je n’aurais rien capté si elle n’avait pas parlé. Ce fut comme si une vitre se brisait, ma bulle venait d’exploser. Je manquais d’air, comme un mec qui se rattrape au dernier moment avant de chuter d’une trentième étage et qui réalise qu’il a failli y passer. Je me tournais lentement vers elle. Si les gens ont du mal avec l’obscurité c’était là que je m’y sentais le mieux, comme à égalité. Les ombres dessinaient ses courbes parfaites. Une jolie fille que j’avais déjà croisée. Muet, je la fixais. Puis l’invitais à s’asseoir près de moi sur le fauteuil assez large pour nous, même si nous serions serrés. Je pris sa main et la fit effleurer les touches d’ivoire.

- Je crois t’avoir déjà vue. Elias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : Serveuse


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Ven 26 Juin - 10:00


Bright Lights
Elias & Isis
Le musicien se tourne vers moi et mon coeur s'arrête de battre. J'ai un peu peur de sa réaction, c'est soit quitte ou double. Ses yeux me fixent, il reste là sans rien dire et alors que je m'attend à ce qu'il me fasse un reproche ou me foute dehors, il me fait signe de monter sur la scène et de venir s'asseoir près de lui, sur le fauteuil. J'hésite... C'est bizarre comme réaction... Mais devant son insistance, je n'hésite pas longtemps. Sans rien dire, intimidée par son assurance et la prestance qu'il dégage, je m'assois sur le large fauteuil. La proximité est assez perturbante, je ne suis pas du genre à me coller à quelqu'un comme ça, surtout si je ne le connais pas. Je n'a pas le temps de dire quelque chose, il vient de prendre ma main pour lui faire effleurer les touches du piano. Je frémis à ce contact et mes battements de coeur s'accélèrent.

- Je crois t’avoir déjà vue. Elias.

Je déglutis... Moi qui ai l'habitude d'être plutôt sur la réserve avec des inconnus, je me surprend moi-même alors que je le laisse guider mes mains sur les touches. C'est assez étrange d'ailleurs cette façon qu'il a de me toucher. C'est comme si il cherche à se dessiner mon image dans sa tête. Je racle ma gorge et murmure quelques mots, trop intimidée pour parler normalement.

"Isis..."

Je n'arrive qu'à lui murmurer mon prénom. Je ferme les yeux et je me laisse bercer par les notes qui s'échappent du piano. Je crois que c'est la première fois que je joue un instrument de ma vie. Mes yeux s'habituent peu à peu à la pénombre et alors que je me tourne vers lui, j'arrive clairement à distinguer les traits de son visage. Ils sont fins, délicats et ses yeux... Il a quelque chose dans le regard qui me dit que c'est quelqu'un d'attachant... Après tout, ne dit on pas que le regard est le miroir de l'âme... Le musicien, Elias, dégage quelque chose qui me fait du bien... Sa présence à quelque chose d'apaisant et même si nous sommes presque collés sur ce fauteuil, que ma tête me dit de bouger de là, j'ai envie d'écouter ce que mon corps me dit et il me dit de rester ici et de savourer.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : chanteur/musicien/masseur


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Ven 26 Juin - 23:21


Elle hésita mais elle vint. Difficile de résister à un musicien d’après mon expérience. Je pris sa main et en douceur je fis glisser ses doigts sur les touches. Quelques notes s’échappèrent du piano. Je me présentais, la moindre des choses à ce qu’il parait. J’aurais pu ne pas le faire, la jouer mystérieux à bloc mais nous n’allions pas finir sur le piano alors autant garder ce scenario pour une autre. Ou plus tard. Personne ne pouvait savoir. Je caressais ses mains alors qu’elles parcouraient le piano et la sentis déstabiliser. Quand elle dévoila son prénom, je laissais nos gestes en suspend. Il ne s’agissait que d’un murmure. Je lui fis écho en la faisant appuyer sur un si. Puis j’enchainais sur d’autres. Un accord en trois notes faciles à retenir.

-Refais les seules. Puis tu comptes deux, et tu recommences.

Avec ma main gauche je jouais les autres notes. Des débuts hésitants, quelques erreurs mais après quelques essais, ça le faisait. Je pris alors sa main libre et liais ses mains aux miens pour jouer.

-C’est une compo à trois mains.

Je jouais avec deux, elle une mais en tenant sa deuxième c’était un peu comme si nous jouions tout ensemble. Une légère cacophonie mais nos oreilles n’étaient pas si chastes pour nous en vouloir. Je finissais par nous arrêter, gardant sa main prisonnière un temps de trop.

-Tu aimes la musique, ça se sent. Isis. J’ai jamais entendu.

Je la regardais. Ses yeux étaient sombres mais brillants, comme un ciel rempli d’étoiles. J’aimais ça. Sa bouche pulpeuse mais pas aguicheuse, naturelle. Je croyais déceler quelques tâches de rousseur, mais rien de certain avec ma vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : Serveuse


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Dim 28 Juin - 14:36


Bright Lights
Elias & Isis
Cette situation est légèrement perturbante et si on enlève le fait que je ne le connais pas, je trouve même qu'on frôle l'érotisme. Je laisse sa main manipuler mes doigts sur les touches du piano. Il a quelque chose de sensuel, il dégage quelque chose par le toucher qui est très agréable et qui ne me braque pas. C'est bizarre, mais je sens qu'il ne me fera rien. J'ai jamais eu de relations saines avec des hommes, c'était toujours de l'auto-destruction et en cinq minutes, Elias vient de me faire découvrir des sensations que je n'ai jamais eu même pendant mes relations amoureuses. Est ce que je dois fuir ? Non je ne pense pas. En tout cas, il ne me fait pas peur et contrairement à d'habitude, je n'ai pas envie de me braquer. Lorsqu'il se met à caresser mes mains alors que je pianote, je ne peux pas m'empêcher de frémir et ma respiration s'accélère quelques minutes jusqu'à ce que je m'habitude à ce contact. Je sursaute lorsqu'il me fait appuyer sur une touche plus fortement à la suite du murmure de mon prénom. Il en fait retentir deux autres et s'adresse une nouvelle fois à moi.

-Refais les seules. Puis tu comptes deux, et tu recommences.

J'écarquille les yeux, un peu impressionnée et surtout j'ai la trouille de me planter. Sans un mot, sans lui répondre, j'obéis et de la main droite je me met à jouer l'accord qu'il m'a fais jouer juste avant. De sa main gauche, il accompagne. Bon je me plante quelques fois, mais il ne fait pas de commentaires, il me laisse faire et une fois que je joue correctement, il prend ma main gauche et la prend dans une de ses mains. Ce nouveau contact me faire frissonner, j'essaye de ne pas laisser paraître tout ça, mais je sais que pour un musicien, il va être facile de se rendre compte que ça ne me laisse pas indifférente. Oh il n'y a rien de sexuel, c'est juste que je n'ai pas du tout l'habitude de ce genre de contact avec quelqu'un et encore moins avec un homme. Voilà que je me retrouve à jouer du piano avec un parfait inconnu. Les notes sonnent faux à quelques moments, mais je m'en fiche. Elias finit par tout arrêter, à ma grande déception mais il continue de garder ma main dans la sienne.

-Tu aimes la musique, ça se sent. Isis. J’ai jamais entendu.

Il se tourne vers moi, me fixe. Je n'arrive pas à me détacher de son regard bleu perçant. Purée ce qu'il est impressionnant. Il n'est pas vraiment baraqué, c'est pas le genre grand costaud, mais il a quelque chose qui lui donne un charisme qui m'impressionne et que me fait me sentir toute petite. Sans le quitter des yeux, je répond à sa phrase.

"Euh... oui..."

Isis, sérieux, tu n'as pas mieux en réserve que ça ? il va te prendre pour une folle et une coincée si tu te bouges pas un peu. Mais pourquoi j'arrive pas à détacher mes yeux des siens ? Il est là, à me fixer, à me détailler comme si il est en train de dessiner mon visage dans sa tête. C'est un peu perturbant comme situation là.. Je me racle la gorge et détache enfin mon regard du sien.

"Isis, ça vient d'Egypte. Comme moi..."

Chut tais toi !

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : chanteur/musicien/masseur


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Mar 30 Juin - 20:09

Jouer de la musique c’est comme faire l’amour. On s’abandonne. En un sens, nous en étions aux préliminaires sans nous connaître et c’était justement pour ça que l’instant me paraissait aussi prenant. Sur ce piano nous pourrions tout faire mais ce soir on ne ferait que de la musique. Rien de frustrant pour moi. C’était tout autant extasiant. Mes sensations étaient partagées alors c’était tout aussi profond que deux corps qui s’unissent.

Je choisis la note finale. Ca ne pouvait pas durer éternellement à cause de la soirée. Mais je sentais que ce n’était que les prémisses d’une liaison. Je ne dirais pas que je savais laquelle, je ne suis pas devin ! Je la fixais, il parait que ça ne se fait pas mais si vous saviez ce que je leur dit aux convenances… Elle balbutia. Je souris. J’adorais profiter de mon charme, de son effet. C’était comme tout, ça ne durait pas. Quoique c’était arrivé, et bon, il fallait voir où ça m’avait mené. Charmeur de serpent ensorcelée par son serpent. Mon ex-femme. Passons. Isis n’avait rien à voir avec l’autre. Elle dégageait quelque chose de sain, un brin fragile mais je pensais plus à roseau : qui plie mais jamais ne casse. Je suppose qu’il y en a bordant le Nil. Ca et les pyramides, c’était tout ce que je connaissais de l’Egypte.

- Une orientale… j’aime les rythmes de chez toi. Ils appellent aux rêves, aux mille et une nuits.

Elle avait la peau pale pour une arabe mais elle en avait le regard sombre, profond et brillant à la fois. Peut être était elle métisse. Peu importait, elle était magnifique. J’avais envie de laisser mes doigts la dessiner, la caresser comme ce piano. Je ne devais pas me laisser trop aller.

- Qu’es tu venue faire ici ? Une groupie ?

Je lui fis un clin d'oeil, c'était une vanne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : Serveuse


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Ven 3 Juil - 10:06


Bright Lights
Elias & Isis
Ces sensations, ce contact, ses mains... Tout me perturbe chez lui mais d'un autre côté, il faut bien que j'avoue que j'aime son contact. Depuis que je suis née personne ne m'a touchée de la sorte. Ça a un côté apaisant, rassurant. Je me laisse aller à ces caresses toutes particulières, on s'est enfermé dans notre bulle et je suis persuadée que rien ni personne ne va pouvoir venir troubler ce moment. Vue de l'extérieur, la scène peut sûrement faire penser qu'il va se passer quelque chose de plus mais non, il n'en est rien... enfin pour moi. Je le vois à ses façons de faire que Elias est quelqu'un qui aime jouer de ses charmes. Je suis convaincue qu'il doit faire ça avec toutes les femmes qui se présentent à lui. Son regard est insistant, je sens qu'il me dévisage. Je ne dis rien, je me contente de le fixer à mon tour. Et nous voilà, très proches, presque collés, sur ce fauteuil, en train de se dévisager. Les caresses ont laissé place aux jeux de regards et ces derniers sont tout aussi intenses que les caresses échangées quelques minutes plus tôt.

- Une orientale… j’aime les rythmes de chez toi. Ils appellent aux rêves, aux mille et une nuits.

Je déglutis.... Punaise mais pourquoi je suis dans cet état là dés qu'il me regarde ? Je cligne des yeux quelques secondes avant de le fixer une nouvelle fois. La musique de chez moi, comme il dit, seule musique que je suis capable de chanter et de danser. Non, on ne peut pas dire que je suis une pro du déhanchement et de la danse du ventre, mais dés que de la musique orientale parvient à mes oreilles, je ne peux pas m'empêcher de me laisser aller à ces rythmes enchanteurs. Et voilà qu'il me détaille une nouvelle fois. Je sais que je n'ai pas le physique d'une égyptienne, ce n'est pas la première fois qu'on me dévisage comme ça... Mais son regard bleu perçant a quelque chose de beaucoup perturbant. A chaque fois qu'il me regarde, j'ai l'impression qu'il me passe aux rayons X façon Clark Kent.

-- Qu’es tu venue faire ici ? Une groupie ?

J'ouvre grand mes yeux, ma bouche forme un O parfait. Il me faut quelques secondes avant de me rendre compte que j'ai l'air d'un poison hors de l'eau. J'affiche un sourire timide et sans le quitter des yeux je lui répond.

"Non... Je dois préparer la salle pour ce soir..."

Oh merde ! La salle ! Avec tout ça, j'ai complètement oublié de faire mon boulot et du coup j'ai pris un sacré retard. Je me sens vraiment trop bête et son clin d'oeil ne fait que me rajouter encore un peu plus de malaise. Je me lève, vite, trop vite. Je me retourne sans regarder où je met les pieds et ça ne loupe pas. Je me prend les pieds dans un câble et je m'étale de tout mon long, ma tête passant à quelques millimètres seulement de la batterie. Pendant ma chute, je pousse un petit cri aigu et une fois au sol, honteuse, j'attend... Intérieurement, j'espère qu'il ne m'a pas vu tomber...


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : chanteur/musicien/masseur


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Mer 8 Juil - 17:46

Je jouais souvent. Pas que de la musique. Je jouais avec les autres, les femmes comme les hommes. Pas de manière perverse, ce n’était que de la séduction. Les lois de l’attraction. Des fois le jeu était intéressant, d’autres fois ennuyeux, trop facile. Là, je ne peux expliquer mais il est transcendant. C’était rare que ça m’arrive. Mon frère ne verrait pas ça d’un bon œil, alors je garderais ça dans mon jardin secret. Je la fixais, la sondais malgré mes yeux malades. Ces salops qui me lâchaient d’année en année. Bientôt ils ne seraient là que pour faire beau et je ne verrais plus les beautés qui m’entouraient. Une injustice que j’avais du mal à encaisser. Pire quand je les posais sur cette belle orientale au teint de nacre. Que faisait-elle là ? On avait bien des fans mais je ne l’avais jamais vue jusque là donc je ne pensais pas vraiment qu’elle puisse être une groupie mais qui sait ? La salle, ce soir. Merde, j’avais moi aussi oublier l’évènement. Je soupirais. Elle se leva en 2-2 et dans la précipitation, s’emmêla les pieds dans les câbles et chuta. Je n’eus pas le temps de la rattraper, ni d’essayer. Je me hâtais cependant de voler à son secours. Elle rougissait, honteuse, mais le rose sur ses joues la rendait infiniment sexy. Je l’aidais à se relever.

-Il ne faut pas se tuer pour le boulot.

Il commençait à y avoir un peu de bruit. Peut être depuis plusieurs minutes mais nous n’avions rien entendu. Ses collègues assurément. Elle devait bosser et ils allaient nous déranger. C'était l'heure de sortir de notre bulle. Pour un moment seulement.

-Je te donne un coup de main ?

Vu que je l’avais retardée, je pouvais bien faire ça. Juste pour faire durer le plaisir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : Serveuse


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Jeu 16 Juil - 14:51


Bright Lights
Elias & Isis
Me voilà maline, là, étalée par terre, les pieds pris dans des câbles d'alimentation. Elias est déjà près de moi. Je lève mon visage vers lui, je dégage les cheveux qui me tombent devant les yeux et encore une fois, je suis ensorcelée par ses yeux magnifiques. Je n'ai jamais vraiment fait attention à leur couleur, mais maintenant qu'il est vraiment tout près, ses yeux me font inévitablement penser au Nil, mon fleuve. Je me racle la gorge, gênée, et j'affiche un sourire timide. Il m'aide à me relever, mes mains ne veulent plus lâcher les siennes. Debout, l'un en face de l'autre, on se regarde, on se détaille, une espèce d'énergie nous traverse... C'est vraiment étrange comme sensation.

- Je te donne un coup de main ?

Ces quelques mots me ramènent à la réalité. Des voix se font entendre, mes collègues ne vont plus tarder et dans quelques secondes nous serons interrompus et notre bulle éclatera. A contre coeur, je lâche une de ses mains et replace une mèche de cheveux derrière mon oreille. J'enlève l'autre main et me racle la gorge alors que je les frottes sur mon pantalon. Sa question me fait sourire, je ne suis pas contre l'idée qu'il me donne un coup de main.. Non pas parce que j'ai pris du retard, mais parce que j'ai envie de le sentir tout près de moi le plus longtemps possible.

"C'est proposé si gentiment.."

Je lui adresse un nouveau sourire alors que les collègues arrivent dans la salle. Ouf, juste à temps. Je descends de la petite scène et me dirige vers les tables et commence à mettre les chaises en place. Au passage, je remarque quelques regards noirs mais je m'en fiche. Ce que je viens de vivre, ça vaut largement toutes les préparations de salle... Je ne regrette en rien d'avoir pris ce retard.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : chanteur/musicien/masseur


MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias Sam 18 Juil - 17:51

Je souris juste en coin. Toujours joueur et malicieux. Puis je m’attelais à ma tâche de chevalier servant et donnait un coup de main. Je ne tardais pas à mettre mes lunettes de soleil, trop de lumières tout à coup. Beaucoup pensaient que je me la jouais, rien à foutre, ce n’était pas totalement faux quand on y pense. Malheureusement je ne pus vraiment profiter plus de l’égnimatique Isis. Elle fut appelé à droite à gauche et moi à mes occupations. Mon groupe arriva et nous discutâmes un peu. On nous avait demandé du classique donc j’étais le seul au boulot ce soir. Ils allaient profiter de la soirée. Evidemment ce court laps de temps suffit à mon frère pour voir que je ne cessais de zyeuter vers la brune au teint de lune. Il me fixa et secoua négativement la tête. Il n’aimait pas que je chasse parmi le personnel, encore plus les êtres purs mais j’étais envoûté. Trop tard ! La suite ne dépendrait que d’elle…

Je jouais pendant deux heures. Piano-voix. De la musique classique puis des classiques simplement : Sinatra, Sledge etc. Puis il y eut un DJ. J’étais enfin libéré. Je repérais Isis qui servait. Je l’avais remarquée plusieurs fois quand je chantais. A un moment nous nous étions fixés une bonne minute, à nouveau dans notre bulle et quelqu’un l’avait éclatée. J’attendrais donc de la retrouver. Je bus quelques whisky avec mes amis, qui quittèrent la soirée VIP pour aller s’éclater ailleurs. Je promettais de les rejoindre. Encore un regard désapprobateur de mon frère.

Sur la terrasse, je suivis Isis qui s’attelait à récupérer les verres vides. Je l’attirais soudain dans un endroit plus reculé, plus sombre. Elle hoqueta de surprise et je riais. Puis je me rapprochais d'elle, un peu trop sans doute, la coinçant entre un mur de végétation et mon corps. Je retirais mes lunettes.

-Ce n’est que moi. Quand ton esclavage se termine-t-il ?

Elle était encore plus belle sous cette lumière tamisée mêlée aux rayons de lune. Elle avait bientôt fini.

-Je t'attends ici alors.

Notez que je ne lui demandais pas son autorisation. Je le voulais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: Bright Lights... Ft. Elias

Revenir en haut Aller en bas

Bright Lights... Ft. Elias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» BRIGHT LIGHTS [Paroles et Traduction]
» Matchbox 20
» Freak Out Jam
» Elias PARISH-ALVARS (1808 1849)
» Mendelssohn: Oratorios (Elias ; Paulus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Zone C :: Hôtel Isla Nublar Resort :: Club des origines
-