AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mea Culpa / Juliet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Mea Culpa / Juliet Ven 10 Juil - 14:53


Mea Culpa
Feat Juliet Greyson.

Shadow et moi, on prend tranquillement ses marques. Il s'est habitué à la foule du parc, à l'odeur des dinosaures et moi, je me suis enfin habitué au climat chaud et humide de l'île. Il est encore tôt et je viens de faire mon footing matinal. Assis sur le sable, en tailleur, je regarde Shadow se taper un délire avec les petites vagues qui viennent mourir au bord. Il n'y a pas grand monde pour le moment et ce n'est pas plus mal. J'aime quand la plage est presque déserte, ça lui donne un côté plus sauvage. La couleur bleu turquoise de l'eau s'accorde parfaitement avec le grain fin du sable blanc et les gros rochers donnent presque l'impression qu'on est dans une crique, perdue au milieu de nulle part. Je retire mon tee shirt trempé de sueur et je me laisse tomber en arrière sur le sable qui commence tout juste à chauffer sous le soleil. Je ne fais pas spécialement attention à Shadow, je sais qu'il ne va pas partir sans moi. Seulement, ce que je n'ai pas prévu, c'est qu'un gamin débarque en courant sur la plage. Presque immédiatement, Shadow, encore bébé dans sa tête, se met à courir en direction de l'enfant. Je le vois partir comme un dératé dans la direction du petit et je sais très bien que si je ne fais rien, il va le renverser. Oh il n'est pas méchant, il a juste envie de jouer mais ce chien a toujours eu du mal à doser sa force. Je me lève en vitesse et je me met à crier en direction de Shadow qui n'est plus qu'à quelques mètres du gamin qui court toujours.

"Shadow ! Ici ! Stop !"

Je cours toujours vers mon chien qui fait comme si il ne m'entend pas et par miracle, j'arrive à lui chopper le collier avant qu'il ne saute sur le petit qui ne comprend pas ce qu'il se passe. J'essaye de reprendre mon souffle, ma respiration est rapide. Je viens de me taper un footing et voilà que monsieur a décidé de me faire courir un peu plus encore. Une fois que j'ai récupéré mon souffle, je fais signe à Shadow de s'asseoir. Il est en mode fou, je le vois dans ses yeux. Il m'écoute, sa langue pendante sur le côté, il s'assoit devant le gamin mais je vois aussi très bien dans ses yeux que dés que je vais baisser ma garde, il en profitera pour faire ce qu'il veut depuis le début. Je ne lui lâche pas le collier, je le tiens fermement, juste au cas où. Je m'adresse au bonhomme.

"Tu peux le caresser, il te fera rien, il est juste un peu bébé dans sa tête encore."

Shadow lâche un aboiement joyeux, comme pour approuver ce que je viens de dire. Je m'essuie le front avec mon avant bras et me fous du sable plein la figure. Un des inconvénients de la plage ! Je lève les yeux et un peu plus loin, je vois arriver une femme, qui agite les bras et semble appeler le petit qui caresse le chien. Ouh je sais pas pourquoi, mais je sens que je vais me faire engueuler...


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Dim 12 Juil - 0:27


Mea Culpa
Feat Aiden Miller.

Le samedi matin, c’était le jour de Jack et Juliet. Depuis des années, ils avaient mis ce rituel en place : quoiqu’il arrive, ils passaient toute la matinée ensemble, du petit-déjeuner jusqu’au lunch. Vivre sur l’île n’avait rien changé à la donne. Bien entendu, les invités étaient permis, à condition que les deux soient d’accord. C’était le contrat. Ce matin-là, le petit garçon s’était réveillé tôt. Il avait rejoint sa mère dans son lit et ils avaient tous les deux programmé leur journée. Pour ça, il avait pris l’exemple de sa mère ou plutôt il n’avait eu d’autres choix que de la suivre. Lorsque certains perdent leurs proches, ils ressentent le besoin de vivre leur vie à du deux cents à l’heure, comme s’ils comprenaient qu’ils n’en avaient qu’une seule. Juliet, elle, s’était sentie à ce point perdue et sans repère qu’elle s’était mise à programmer le planning de chaque journée, et ce chaque début de semaine. C’était un moyen de la rassurer et bien qu’il ne lui permette pas de se sentir moins perdue après la perte de son mari, elle avait au moins un rythme et des tâches auxquels se raccrocher.

Ce jour-là, après un petit-déjeuner plutôt copieux, ils avaient prévu de se balader sur la plage avant d’y jouer au football, comme dirait Jack. En fait, cela consistait surtout à se renvoyer la balle l’un à l’autre à l’aide de coups de pied. Jack avait pris de l’avance sur sa mère pour arriver à la plage et dès qu’il avait mis le pied sur le sable, il s’était mis à courir vers l’océan. Il avait enlevé ses baskets et il savait qu’il avait le droit de mettre ses pieds dans l’eau. Pas plus, sans un adulte. Et donc, le petit courrait vers l’eau sans même s’être aperçu qu’un chien s’était lancé à sa poursuite. Par contre, cela n’avait pas du tout échappé à Juliet qui était arrivée sur la plage. Elle aussi avait entamé un sprint vers son fils en lâchant le ballon qu’elle avait apporté pour qu’ils puissent jouer par la suite. Mais un grand blond y était arrivé bien avant elle et avait retenu le chien. Il semblait le connaître mais ça, elle s’en fichait un peu. L’important était qu’il le maîtrisant. Penchée en avant, les mains sur les genoux, elle reprenait son souffle tout en les observant. Jack n’avait été surpris que sur la fin lorsqu’il avait été alerté par les cris de sa mère. Il ne semblait pas davantage perturber que cela car déjà il caressait le dos du chien, d’abord avec prudence mais il y mit davantage d’aplomb en remontant vers la tête de l’animal. Trop d’aplomb pour Juliet. Elle se redressait et s’avança d’un pas vif vers le son fils et l’inconnu.

Pendant ce temps, Jack parlait au monsieur qui accompagnait le chien. Ce dernier l’intriguait pas mal visiblement.

« Il s’appelle comment ton chien ? On dirait un loup ! T’es sûr que c’est pas un loup ?! »


Quant à Juliet, elle avait juste envie de gifler le propriétaire de ce chien. Premièrement, l’animal avait failli s’en prendre à son fils et deuxièmement, il laissait le petit caresser ce même animal.

« Jack ! Jack, non ! »


Oui, vraiment, elle l’aurait giflé s’il n’y avait pas effectivement son fils présent. Elle finit la distance entre eux et elle au pas de course et prit la parole avant même qu’elle ne les ait totalement rejoints, en ralentissant l’allure.

« Jack, j’ai dit non.  Je suis désolée mais il lui est interdit de toucher les animaux qu’il ne connaît pas. »


Juliet tourna la tête vers Jack, furieuse. Surtout, parce qu’elle avait eu peur pour son fils l’espace de longues secondes.

« Et il le sait. »


Ça, c'était un reproche pour son fils. En tout cas, désolée, elle ne semblait pas l’être. C’était clair pour tout le monde, même pour Jack.

« Mais c’est rien, maman, c’est un bébé chien. Demande au monsieur, il a dit que c’était un bébé ! »


Juliet releva son regard vers le monsieur en question, avec irritation. Vu la taille du chien, ça n’était clairement pas un bébé, qu’est-ce qu’il était allé raconter à son fils !? Par contre, vu le visage du type avec ce sable collé un peu partout, lui ne devait certainement pas être rempli de maturité pour rouler ainsi sa tête dans le sable.

« Si ce chien ne sait pas se tenir, ça serait peut-être préférable de l’attacher, vous ne croyez pas ? »


La blonde jouait clairement la mauvaise foi, là. En temps normal, elle était contre enchaînement de quiconque, animal compris. Tout comme elle n’aimait pas les zoos. Dans sa vision, un animal était bien plus heureux en liberté, sans mur ni laisse, excepté lorsqu’il s’agissait de leur propre survie. Ou de la leur, en ce qui concerne certains dinosaures ou animaux sauvages. A eux, les humains, à se tenir à distance. Mais quelques minutes plus tôt, il avait peut-être s’agit de la vie de son fils. Et là-dessus, comme toute maman, elle était intransigeante. D’ailleurs, elle avait posé ses mains sur les épaules de son fils et, l’air de rien, elle l’avait sensiblement éloigné du chien en question, en se mettant entre eux d’eux. Pourtant, c’était sans compter sur la persévérance du petit bonhomme qui tendait la main pour toucher les poils du chien du bout des doigts.

« T’as vu maman, on dirait un loup ! Il est trop beau ! Et maintenant, je le connais un peu le chien. »


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Jeu 16 Juil - 15:33


Mea Culpa
Feat Juliet Greyson.

Quand je l'ai vue arriver, je me suis douté que j'allais en prendre pour mon grade mais franchement, je ne pensais pas que ça serait à ce point là. Je la laisse s'approcher en courant vers son fils alors que ce dernier est toujours en train de caresser Shadow qui semble être, à ce moment là, le plus heureux des chiens. Je le connais, je sais parfaitement que jamais il ne fera du mal à quelqu'un et encore moins à un enfant mais contrairement à moi, la furie qui arrive à grands pas, n'a pas l'air si convaincue que ça. J'ai à peine le temps de répondre au gamin que déjà, la voilà en train de dire, ou plutôt de crier à son fils, qu'il ne faut pas toucher mon chien. Je la laisse dire, je la laisse me passer un savon, sans rien dire. Je comprend très bien sa réaction, à sa place, je serais arrivé comme une bombe, mais j'aurais préféré qu'elle cherche à discuter avant de me pourrir et de me prendre pour un idiot. Le petit, Jack, lui, n'en a rien à faire de ce que sa maman lui dit, il continue de caresser Shadow qui aboie joyeusement, au grand dam de la maman. Je le tiens toujours fermement par son collier, il est assis à mes pieds et ne bouge pas. Il se contente juste de lever la patte et de cacher son museau sous cette dernière. Elle me jette un regard noir, qui aurait très bien pu me tuer sur place. Je ne dis rien et sourire aux lèvres, je lui tend la main pour me présenter.

"Aiden. Aiden Miller. Je suis maître chien."

Râler, ça, elle sait faire. Maintenant on va voir si elle fait dans la politesse ou pas du tout. Je sais que je peux m'en prendre une à tout moment, mais ça ne me fait pas peur, bien au contraire, ça m'amuse et je dois bien avouer que je la trouve assez charmante avec ce rouge colère qui lui colore les joues. Voilà que maintenant, elle s'en prend à Shadow qui doit comprendre, puisqu'il lève la tête vers elle et pousse un petit couinement.

"Mon chien sait très bien se tenir Madame. Il a été dressé et je ne vais pas l'empêcher de jouer. Il adore les enfants, que ça vous plaise ou non."

Je parle calmement, je ne m'énerve pas. Ce n'est pas la première personne que je rencontre qui réagit comme ça. En attendant, si mon chien ne savait pas se tenir comme elle vient de le dire, ça ferait longtemps que son Jack se serait retrouvé le cul dans le sable. Elle pose une main sur l'épaule de son fils et le fait reculer. Seulement voilà, le chien et l'enfant n'ont pas vraiment envie d'être coopératifs. Jack tend la main et Shadow le museau pour essayer d'atteindre les petits doigts de son nouvel ami.

"Vous voyez... Il ne lui veut pas de mal. Je connais mon chien et croyez moi, si il y avait eu ne serait-ce qu'un tout petit pourcentage qu'il fasse du mal à Jack, je ne l'aurais pas laissé approcher."


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Ven 24 Juil - 23:52


Mea Culpa
Feat Aiden Miller.



Avec une poignée ferme, Juliet serra la main de son interlocuteur. Et elle hocha la tête, quand il se présenta. Elle savait très bien qui il était en fin de compte. Non pas qu’elle connaissait les noms et les fonctions de chacun ici au parc, mais cet Aiden Miller avait été engagé après elle et son profil particulier n’était pas passé inaperçu, même si elle n’avait pas assisté personnellement à son entretien d’embauche ni à la paperasse qui avait suivi.

« Juliet Greyson.»


En règle générale, elle était du genre à la ramener avec sa fonction quand il le fallait (à savoir, quand elle estimait qu’il était temps de remettre les gens à leur place dans ce qu’il faisait) mais ce n’était pas le cas en l’occurrence. Elle préférait jouer sur son rôle de maman, de protectrice, bref un point de vue personnel, parce qu’en tant que membre des ressources humaines, elle n’ignorait pas que les maîtres-chiens n’avaient pas été choisis à la légère. Ils étaient en première ligne pour la sécurité des visiteurs et du parc, autant dire que le recrutement avait été exigeant sur l’équipe du maître et du chien. Mais Juliet, en ce moment, elle ne voyait que ce chien qui avait couru après son fils pour probablement jouer, elle voulait bien l’accorder, mais est-ce que ce chien se serait rendu compte de la faiblesse de son partenaire de jeu ? Et elle le fit bien comprendre à son maître qui répliqua de suite. Tout comme son chien d’ailleurs. Juliet jeta un œil à ce dernier, mais juste un œil, histoire de ne pas fléchir.

Comme elle aurait pu s’en douter, il prit plutôt mal la remarque sur son chien et la laisse. Juliet roula ostensiblement les yeux lorsqu’il fit remarquer que son chien aimait les enfants, que ça lui plaise ou non. Comme si elle aurait préféré que son chien ne les aime pas. Ça n’avait pas de sens. Bon, peut-être que ce qu’elle disait n’en avait pas beaucoup non plus. En tout cas, Jack était bien moins perturbé qu’elle puisqu’il cherchait toujours à toucher le chien qui semblait vouloir en faire autant.

« Vous ne l’auriez pas laissé approcher ? C’est une plaisanterie ? De là où j’étais, ce n’était pas comme si vous aviez l’air de maîtriser totalement la situation en courant et en criant après votre chien. »


Le danger passé, elle finit par être bien moins agressive dans ses paroles et le ton qu’elle utilisait. Surtout aussi parce qu’elle savait qu’elle avait raison sur ce dernier point. A côté d’elle, Jack tira sur son bras en la regardant avec des yeux suppliant.

« Maman, siteplaîîîîît, je veux jouer avec le chien ! Je peux s’il-te-plaît ?»


Juliet soupira. Elle était loin d’être à l’aise avec cette idée mais elle n’allait quand même pas interdire à son fils de jouer avec un animal qui avait été dressé et, en plus, dont le maître était tout près. Si elle commençait comme ça, elle finirait par tout lui interdire. La maman observa Shadow avec plus d’attention cette fois et n’était nullement rassurée par la force qu’il devait avoir.

« Doucement, d’accord ? Tu dois d’abord apprendre à le connaître et lui aussi. »


« Je peux aller chercher mon ballon et lui lancer ? »


Juliet jeta un œil à cet Aiden Miller. Elle n’imaginait pas vraiment à un tel jeu, elle aurait préféré que son fils se contente de caresser le dos du chien.

« Je crois que tu ferais mieux de trouver un morceau de bois si tu veux garder ton ballon. Mais seulement, si tu peux jouer avec lui. Je crois que je n’ai rien entendu. »


OK pour lâcher un peu de lest mais pas trop quand même. Mais Jack y était habitué et leva directement la tête vers le propriétaire du chien.

« Je peux jouer avec Shadow, monsieur ? Je peux lui lancer un bâton pour qu’il aille le rattraper ? Et je peux le lancer dans l’eau !? Il peut aller dans l’eau ? »


Comme ces dernières questions le montraient, l’enthousiasme de Jack contrastait plutôt avec l’attitude de sa mère.

©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Dim 26 Juil - 17:04


Mea Culpa
Feat Juliet Greyson.

Je lève les yeux au ciel, à la fois agacé et amusé par le comportement de la maman. Le petit, lui, n'en a que faire des remarques et des ordres de sa maman. Il n'a qu'une seule idée en tête, jouer avec Shadow et ce dernier trépigne d'impatience rien qu'à cette idée. Les voir tout les deux, aussi excités l'un que l'autre, je ne peux pas m'empêcher de sourire. De loin, on aurait très bien pu penser à une petite famille, mais de près, les choses sont complètement différentes. Je n'ai jamais songé à avoir une femme et encore moins un enfant. Jusqu'à présent, cette idée ne m'avait jamais traversé l'esprit, mais là, maintenant que je vois ce qu'il se passe entre mon chien et le gamin, je ne peux pas m'empêcher de me dire que finalement, cette idée de famille n'avait en fin de compte rien d'idiot. Un sourire niais s'affiche sur mon visage en pensant à ce que pourrait être ma vie avec femme et mouflet. C'est la douce voix de Juliet qui me sort de mes rêveries. Je passe ma main sur mon visage pour retirer ce qu'il reste de sable et je baisse les yeux vers Jack qui me demande, qui m'implore presque, si il peut jeter un bâton à Shadow. Avant de répondre, je me tourne vers Juliet qui me fait un signe de la tête. Je me met à genoux pour être à la hauteur du petit garçon.

"Oui tu peux, mais attention, si je vois que tu n'écoutes pas ta maman, je m'en irais avec Shadow."

Du chantage... Ouais je sais, ce n'est pas la meilleure solution à adopter avec les enfants mais après tout, je n'ai jamais eu de manuel pour ce genre de chose. Je fais signe à Shadow de se tenir à carreaux, il baisse les oreilles et se cache le museau sous sa patte droite avant de me lécher la main pour me faire comprendre qu'il a très bien compris. Les deux impatients n'attendent rien de plus avant de se mettre à courir. J'étale ma serviette sur le sable et m’assoit dessus, avant de m'adresser à Juliet.

"Vous ne payerez pas plus cher en vous asseyant... et contrairement à ce que vous pouvez penser, je ne mange pas."

Je lui fais un clin d'oeil et je me rend compte que je suis toujours torse nu, plein de sable. Je me frotte rapidement et j'enfile mon tee-shirt pour être un peu plus présentable. Sans quitter mon chien et Jack des yeux, je m'adresse à la maman.

"C'est un sacré bonhomme que vous avez là. Il a l'air très dégourdi."

J'ai envie qu'on oublie notre petit "accrochage" et je n'ai pas envie qu'elle parte de cette plage avec une mauvaise impression de moi.


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Lun 27 Juil - 0:14


Mea Culpa
Feat Aiden Miller.


Jack fixa Aiden pendant que ce dernier lui parlait et le mettait gentiment en garde. Il comprenait qu’on le laissait jouer avec le chien, s’il obéissait. Comme le petit garçon n’était pas du genre contrariant, il obéirait. D’ailleurs, il s’en fichait, du moment qu’il pouvait jouer un petit peu avec le chien. Il avait toujours voulu un chien mais sa mère était réticente. Alors il n’allait pas rater cette occasion ! Il hocha la tête d’un air entendu, pour toute réponse.

« Viens Shadow, on va d’abord chercher mon ballon ! »

« Jack, ce n’est pas… »


Mais le petit bonhomme ne la laissa pas terminer et se justifia de suite en protestant haut et fort :

« C’est pour qu’il s’envole pas ! »


Bien sûr, c’était même logique. Juliet avait laissé tomber le ballon de son fils un peu plus loin et avec le vent qu’il y avait parfois sur la plage, il avait totalement raison. D’ailleurs, elle se mordit la lèvre, s’en voulant d’avoir à nouveau failli réprimander son fils sans aucune raison.

« D’accord, tu fais bien… Désolée mon grand. »


La grande blonde secoua la tête en souriant, navrée, à son fils. Ce dernier, qui semblait avoir l’habitude, partit en courant vers le ballon, il fit dès le départ attention à ce que le chien le suive mais ce n’était pas nécessaire car celui-ci le dépassa quasi immédiatement. Elle devait se calmer. Ça n’amenait jamais rien de bon à être ainsi sur les nerfs. Mais elle n’y arrivait pas. Rarement. Voire jamais.

Alors qu’elle regardait son fils s’éloigner avec Shadow, elle aperçut le maître de ce dernier s’asseoir sur sa serviette. De suite, celui-ci l’invita à venir y prendre place. Comme par réflexe, elle chercha une excuse pour ne pas répondre positivement à cette invitation, elle ne savait pas vraiment pourquoi. En fait, elle n’avait aucune raison valable de refuser : Jack jouait un peu plus loin, elle devait rester sur la plage pour le surveiller, autant s’asseoir là où elle y était invitée. Ça serait totalement ridicule que de s’éloigner à quelques mètres. Alors, elle prit place sur la serviette tandis qu’il frottait le sable collé à son torse.

« Merci. »


Du coin de l’œil, elle l’observa ensuite remettre son t-shirt. Visiblement, elle devait avoir l’air d’une vieille mégère qui ne supporterait pas la présence d’un homme torse nu à côté d’elle sur une plage. Heureusement, pour détendre l’atmosphère, il prit de suite la parole pour parler de Jack.

« Il l’est. Et il est également infatigable. Mais pour information, le chantage ne fonctionne que très rarement avec lui. J’ai déjà essayé maintes et maintes fois. Vous avez eu de la chance. »


Juliet finit par sourire à son interlocuteur qui fixait Jack et Shadow. Elle ne lui en voulait pas pour cette technique puisque que, comme elle venait de le dire, elle avait elle-même tendance à l’utiliser, la fatigue l’emportant parfois sur le bon sens.

 « Je ne sais pas ce que vous croyez mais je ne suis pas une sale garce qui hurle sur le premier venu. C’est juste qu’il… »


Elle leva les yeux au ciel, admettant ce qu’il en était réellement – sauf pour la sale garce, peut-être parfois. En tout cas, elle avait envie de se justifier. Pas uniquement pour trouver grâce à ses yeux, mais pour éviter qu’il se fasse et qu’il lui fasse une réputation de la sorte.

« Mon fils est sans défense, contrairement à Shadow. Et, sans revenir encore là-dessus, j'ai eu peur de ce qui pourrait se passer. »


Juliet fixait aussi le duo. L’idée de perdre son fils la rendait dingue, hystérique même. C’était la prunelle de ses yeux. Elle avait eu peu, simplement. C’est un Jack essoufflé qui arriva près d’eux, suivi de quelques secondes par Shadow qui avait fait un détour pour les rejoindre. Il déposa son ballon aux pieds de sa mère en se laissant tomber à genoux.

« Tiens maman. Tu le surveilles hein ? »

« Oui mon grand. Ne t’inquiète pas. T’as trouvé un bâton pour jouer avec Shadow ? »

« Pas encore mais je vais aller en chercher un. »


De suite, il se remit debout en inspirant profondément pour reprendre son souffle et se tourna vers Shadow.

« On y va ! »


Et ils se remirent à courir immédiatement le long du rivage.

« On parie que Shadow sera fatigué avant mon fils ? »

©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Mar 28 Juil - 14:02


Mea Culpa
Feat Juliet Greyson.

Assis sur ma serviette, je regarde Shadow courir comme un bien heureux avec le petit Jack. Ce chien a toujours été une perle et j'ai énormément de mal à l'imaginer faire du mal à qui que ce soit et encore moins à un gamin. Sans les quitter des yeux, un sourire vient se dessiner sur mes lèvres lorsque je sens la maman de Jack qui vient se mettre près de moi sur la serviette. Elle semble s'être détendue et j'en suis ravi. Je n'avais pas du tout envie qu'on parte sur de mauvaises bases alors qu'il n'y avait pas de raison pour.. Une fois qu'elle est installée, je remarque qu'elle ne quitte pas son fils des yeux et elle me semble prête à bondir au moindre petit incident. Je ne suis pas capable de dire si elle a toujours été comme ça avec son fils, je ne la connais pas, mais il y une chose dont je suis sûre, c'est qu'il a du se passer quelque chose d'important pour la rendre protectrice comme ça. Quoi, je ne sais pas, ça ne me regarde pas . Je souries quand elle me fait savoir que le chantage ne marche pas avec son fils. Amusé et gêné à la fois, je me passe une main dans les cheveux.

"Ouais... Suis pas doué avec les gamins... Désolé"

Puis contre toute attente, elle me dit que contrairement à ce que je peux penser, ce n'est pas une sale garce. Je ne peux pas m'empêcher de rire, ce qui me vaut un regard sombre de sa part. Je m'empresse de lui expliquer pourquoi cet éclat de rire.

"Oh, je n'ai jamais pensé que vous êtes une sale garce. Je vois juste une maman qui a peur pour son fils et ça, je le comprend tout à fait."

Elle m'explique qu'elle a eu peur en voyant mon chien courir vers Jack. Je souris, un sourire qui se veut rassurant.

"Ne vous en faites pas, j'ai très bien compris pourquoi vous avez haussé la voix. ."

Jack arrive en courant, Shadow juste derrière. Les deux sont essoufflés mais ils semblent très heureux et ça fait plaisir à voir. Pour une fois que Shadow n'a pas à me suivre dans mon footing, il est au paradis et ne manque pas de venir me faire une léchouille sur la main et se frotter un peu contre Juliet avant de repartir en compagnie de Jack. Je ris de nouveau devant la remarque de Juliet.

"Personnellement, je pense que les deux vont bien dormir ce soir."

Je me tourne vers elle et plonge mes yeux dans les siens.

"Vous faites quoi d'ailleurs ce soir ? J'ai envie de me faire pardonner pour cet accrochage et vous montrer que je ne suis pas un rustre."


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Sam 1 Aoû - 23:54


Mea Culpa
Feat Aiden Miller.




Plus les minutes passaient, plus le stress qu’elle avait ressenti commençait à redescendre. C’était une bonne chose. Doucement, elle sentait ses muscles se détendre, surtout en entendant son fils s’amuser comme un petit fou. Il avait l’art de s’adapter très vite à toute situation, un peu comme elle, mais quand elle avait été plus jeune. Plus maintenant. D’ailleurs, c’était lui qui s’était habitué en premier lieu à cette nouvelle vie sur l’île. Bien sûr, ça n’avait rien d’étonnant vu son jeune âge et vu l’environnement dans lequel ils se retrouvaient. Mais c’était elle qui avait vécu et grandi entre deux milieux totalement différents. Pourtant, c’était plutôt difficile à deviner pour quelqu’un qui la rencontrait.


Lorsque Aiden fit remarquer qu’il n’était pas doué avec les enfants, Juliet lui jeta un petit coup d’œil furtif avant de reporter son attention sur le duo qui s’amusait au loin. Ensuite, il la joua compréhensif. Un bon point pour lui mais étonnant vu ses réactions un peu plus tôt. Mais peu importe, s’il considérait vraiment son attitude comme normale, tout allait bien dans le meilleur des mondes. N’était-ce pas ce qu’on disait ? Elle sortit de ses pensées lorsque son fils et Shadow revinrent près d’eux. Quand ce dernier lui lécha la main, elle arrêta tout mouvement et ferma les yeux pour se retenir de tout commentaire. Elle aurait dû s’en douter, c’était commun à tous les chiens. Après un court moment de réflexion, elle frotta le revers de sa main sur un côté de son short. Juliet ne connaissait pas assez son interlocuteur pour se permettre de le faire sur sa serviette et ça ne serait pas un peu de salive sur son short qui la tuerait.


Et puis, alors qu’elle ne s’y attendait pas du tout, il lui proposa de passer la soirée ensemble. Sa respiration se coupa nette et son front se plissa tandis qu’elle cessait de regarder Jack et Shadow. Ce n’est que lorsque son regard croisa celui d’Aiden qu’elle esquissa une grimace désolée.


« C’est juste que… Je ne peux pas. Vous me prenez au dépourvue et ça risque d’être compliqué… Mais c’est gentil de votre part, même si c’est inutile, je vous assure. »


Pas si inutile que ça en réalité mais elle appréciait l’invitation (qui suffisait à elle seule à ne pas – plus - le prendre pour un rustre) tout autant qu’elle la paniquait. Elle n’était jamais sortie avec un homme depuis le décès de son mari et, même si une invitation à un dîner ou autre n’engageait à absolument rien, elle aurait l’impression de trahir ce qui avait été son couple. Elle pensait avoir dépassé ce cap mais, à ce moment-là, mise en situation réelle, c’était autre chose. Juliet serait néanmoins la première à trouver cela idiot vu qu’il ne connaissait rien de sa situation maritale. C’est elle qui se faisait des films de suite, il pouvait très bien lancer cette idée en tout bien tout honneur, comme le disait l’expression. Après tout, il pouvait supposer qu’elle avait quelqu’un, vu qu’elle avait un fils. Sauf que… Elle passa ses doigts sur son annulaire désormais sans alliance. Un indice en moins. Elle inspira profondément et se força à ne pas fuir son regard, ce qui serait moins intimidant pourtant.


« C’est moi qui vous crie dessus et c’est vous qui voulez vous faire pardonner. Plutôt singulier, vous ne trouvez pas ? »


Juliet sourit légèrement, espérant ainsi détendre l’atmosphère après son refus.

©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Mar 4 Aoû - 16:24


Mea Culpa
Feat Juliet Greyson.

Aïe ! c'est ce qui s'appelle se prendre un râteau Aiden Miller. A vrai dire, je m'y attendais un peu mais je ne pensais pas vraiment qu'elle aurait le cran de me dire non. En fait, vu le caractère de la demoiselle, j'aurais du le parier et ne même pas tenter, seulement voilà, je n'ai pas l'habitude de renoncer au moindre petit obstacle. J'hausse un sourcil, faussement choqué par la réponse et je la fixe, tout en me retenant de rire, alors qu'elle essaye tant bien qu mal de m'expliquer le pourquoi du comment de son refus. J'essaye de ne pas rire, mais la voir là, gênée alors qu'il y a plusieurs minutes elle m’incendiait presque, je jubile presque. On dirait bien que j'ai trouvé le point faible de la dame. L'imprévu et les surprises, très peu pour elle. Qu'à cela ne tienne, je me lève et je siffle pour que Shadow revienne, ce qu'il ne tarde pas à faire, suivi de près par Jack. Je profite qu'il ne soit pas encore à portée pour entendre ce que je dis à sa maman et je lui répond.

"Ça ne vous engage à rien. C'est juste pour discuter et à part un plat avarié, vous ne risquez rien de bien dangereux."

Sourire amusé aux lèvres, je lui tend la main pour qu'elle se lève. Une fois chose faite, je la fixe droit dans les yeux.

"Je passe vous chercher à 19h30, comme ça, ça vous laisse tout le temps de vous organiser."

Je lui fais un clin d'oeil, j'attache la laisse au collier de Shadow et je m'éloigne après avoir ébouriffé les cheveux de Jack. Je me tourne vers eux quelques secondes histoire de préciser quelque chose.

"Jack, je compte sur toi pour que ta maman ne me laisse pas tomber."

Fier de moi, je quitte la plage à petites foulées, Shadow qui court à mes pieds. Prête ou pas, je vais me pointer à son bungalow à 19h30 précises. Par contre, je n'ai aucune garantie sur la suite de la soirée. Double râteau ou pas ? Telle est la question !


©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet Dim 16 Aoû - 20:27


Mea Culpa
Feat Aiden Miller.



A tort, Juliet avait cru qu’Aiden la laisserait tranquille, qu’il comprendrait et n’insisterait pas ou ne le prendrait pas mal. A tort. Mais dans un premier temps, elle n’avait pas du tout imaginé qu’il se lèverait et sifflerait après son chien. Aussi rapidement du moins. Elle avait pensé qu’il l’avait mal pris, mais le sourire affiché sur son visage n’en laissait rien paraître. Et encore moins le fait qu’il l’aide à se relever. Puis, il lui fit savoir qu’il passerait la chercher à 19h30.

« Pardon ? Non, je ne… »


Mais il s’en fichait apparemment puisqu’après lui avait adressé un clin d’œil (dont elle se demanda comment interpréter), il se détourna d’elle pour s’occuper de son chien. Quel culot ! 19h30 ne lui laissait pas du tout le temps de s’organiser avec son esprit. Et peut-être pas avec Jack non plus. Et puis, elle avait dit non.

Jack les rejoint peu après et s’arrêta devant sa maman pour lui expliquer qu’il avait essayé de courir aussi vite que Shadow mais qu’il perdait à chaque fois. Pourtant, ça le faisait rire. C’est à ce moment-là que choisit Aiden pour se retourner à nouveau vers eux. Juliet pensa bêtement qu’il allait enfin lui demander son avis sur ce rendez-vous imposé mais même pas ! Il s’adressait simplement à Jack, comme pour marquer un cran au-dessus son insolence avant de (s’en)courir au loin. Après avoir donné une brève explication à son fils et avoir regardé Aiden s’éloigner, Juliet se retourna vers le premier et lui proposa un petit match de football à eux deux.

©  Cacadum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: Mea Culpa / Juliet

Revenir en haut Aller en bas

Mea Culpa / Juliet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gounod-Roméo et Juliette
» Le mea culpa de Waters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Employees Onlee :: Plage Privée
-