AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Playing God -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: Playing God - Dim 16 Aoû - 15:26





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Depuis que j'avais revu Leo, je n'arrêtais pas de penser à lui. C'était pathétique. Mais franchement, comment résister ? Il était devenu un homme, encore plus beau qu'avant, et je n'étais qu'une idiote superficielle, voilà tout ! Il avait beau n'être qu'un ado, il m'avait brisé le coeur et aujourd'hui il était aussi aimable qu'une porte de prison...

❝ Crétine. ❞

L'autoflagellation mentale, c'est mon truc. Si mon frère était là, il se moquerait bien de moi. La porte du labo s'ouvrit et je sursautais. Ce n'était que Grace, une de mes collègues... belle... parfaite. Je la regardais passer en songeant qu'elle n'aurait pas de souci pour faire craquer Leo, elle. Soupir. Comme si elle m'avait entendue penser, elle se tourna vers moi.  

❝ Ca va Carpenter ? ❞
❝ Oui, j'étais perdue dans mes pensées. ❞

Au début on ne s'entendait pas du tout. Je n'y avais pas mis du mien, je l'admettais. Maintenant ça allait mieux mais on n'en était pas au point de se faire des confidences. Elle haussa les épaules.

❝ Je rentre. Tu fermeras ? ❞

Je fis oui de la tête et jetais un oeil à la pendule. Bientôt 20h. On avait encore fait du rab, et moi, je n'avais pas fini. Personne ne m'attendait de toute manière. Je me repenchais sur mon microscope dernier cri.

Combien de temps passa, je ne sais pas mais je sursautais à nouveau. Personne cette fois mais une alarme. La porte de mon labo s'auto-verrouilla et les lumières de secours prirent le relais. Il ne manquait plus que ça ! Je me dirigeais vers l'interphone à côté de la porte pour contacter la sécurité. Pourquoi avaient-ils fermé alors que j'étais là ? On m'annonçait une intrusion. Je devais attendre.  
Une demie-heure passa et je commençais à avoir faim. L'interphone grésilla et m'annonça que le problème était réglé. Les lumières furent rallumées et je rassemblais mon travail. J'emportais notes pour les relire. Sauf que la porte était encore bloquée. Je recontactais la sécurité.

Il fallut encore vingt minutes pour que quelqu'un arrive. J'étais retournée travailler. La personne frappa à la vitre, je me tournais et...

❝ Chiottes...❞

Leo. Je souris, gênée. Il me fit signe qu'il allait s'en occuper. Je patientais, l'observant au passage. Il était beau quand il était concentré... Sching. La porte se réouvrit. Ravie, je me levais et me dirigeais vers la porte qu'il ouvrit. C'est là que je vis un mouvement dans son dos. Je fronçais les sourcils et...

❝ Léo !! ❞

Quelqu'un se projeta sur lui pour l'écraser contre la porte. La personne était cagoulée, tenue noire... Je poussais un cri malgré moi.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent de maintenance polyvalent
Localisation : Encore à déboucher des chiottes


MessageSujet: Re: Playing God - Jeu 27 Aoû - 18:56





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Bientôt 20h, enfin la fin de cette journée merdique. Depuis ce matin, je n'arrêtais pas de collectionner les galères et ça avait eu le don de m'énerver un peu plus. Déjà que j'aurais souhaité être ailleurs qu'ici alors si en plus tout ce que je faisais avait décidé de foirer, ça n'allait pas le faire. Bref quand tout avait décidé de foirer, ça le faisait à 100%. Et puis, depuis que j'avais vu cette femme, cette rouquine, je n'arrêtais pas de penser à elle. Le pire dans tout ça, c'était que je ne savais même pas pourquoi elle occupait tout le temps mes pensées. J'avais beau m'occuper pour ne pas penser à elle, il n'y avait rien à faire... Elle était encore et toujours là, dans ma tête depuis que je l'avais vue. Je m'essuyais les mains alors que je venais de terminer la réparation d'un robinet capricieux quand mon talkie se mit à grésiller.

"Non pitié, c'est la fin de ma journée merde !"

Je poussais un soupir lorsque la voix du boss se fit entendre à travers l'appareil.

"Leo, on a besoin de toi au labo, quelqu'un est coincé. Tu y vas stp merci."

Même pas le temps de répondre, je me contentais de ramasser mes affaires et de me rendre au labo, me préparant mentalement à maudire le con qui avait fait déconner cette fichuer porte. L'espace d'un instant, je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que peut-être c'était elle ? pfffff sérieux Leo arrête, tu commences à faire peur. Tout en marchant dans la direction des labos, je ne pouvais plus m'arrêter de penser à elle, encore. C'était presque devenu une obsession et je ne savai plu quoi faire pour arrêter de l'imaginer, de la voir. Je mis 20 bonnes minutes pour arriver à destination. C'était calme, il n'y avait pas l'air d'y avoir encore du monde. Bizarre, on m'avait pourtant dit que quelqu'un était coincé. Dépité, je poussais un soupir avant de frapper à la porte qui coinçait. Et là, qui se tenait devant moi, de l'autre côté ? J'vous le donne en mille, la rousse qui m'obsédait. Si l'univers se croyait drôle, personnellement, ça ne me faisait pas rire du tout. Elle souriait, moi je devais sûrement faire une sale tête. Je ne le montrais pas mais intrieurement, j'étais content de la voir ici. Je ne fis aucun commentaire et m'attelais à faire mon job. Pendant que je réparais la porte, je sentais son regard sur le mien, ça me faisait plaisir, mais je ne bronchais pas. Je ne voulais pas qu'elle croit qu'elle me faisait de l'effet. Finalement, il ne me fallut pas longtemps pour remettre la porte en état de fonctionnement. Tant mieux, je n'aurais pas à passer la soirée ici.

Je lui adressais un sourire, timide, alors qu'elle venait dans ma direction. La suite, je ne compris pas de suite. Sans que je ne m'en rende compte et sans que je sache d'où ça venait, quelqu'un me jeta sur la porte avant de m'écraser contre celle-ci. Alors que j'ouvrais les yeux encore un peu sonné par le choc, mon regard se posa sur Mina, qui poussait un cri. Le mec avait passé ses bras autour de mon cou et serrait comme un forcené. Heureusement, j'avais quelques notions de boxe et assez vite, je réussi à me retourner pour lui faire face. Le typ était cagoulé, habillé tout en noir, sûrement là pour piquer quelque chose. De toutes mes forces, je le repoussais et alors que j'allais attraper une clef de douze dans ma sacoche, le fumier me décocha une droite que je ne vis pas arriver mais que par contre je sentis passer. Direct dans le nez. J'avais les yeux qui pleurais, j'essayais de ne pas vaciller et je réussi à me reprendre pour lui en coller un dans le bide. Du dos de la main, j'essuyais mon nez qui pissait le sang et je crachais du sang au sol. Le mec avait l'air sonné, j'en profitais pour vérifier que Mina n'avait rien. Elle avait eu le bon réflexe, elle avait refermé la porte et l'avait verrouillée de l'intérieur. Pas le temps de dire quelque chose, il me fila un coup avec la clef, dont je voulais me servir un peu plus tôt, dans le dos et je tombais au sol. Des bruits de pas se firent entendre et la porte s'ouvrit. Alors que je me relevais, en douceur, Mina s'approchait sa lampe de bureau dans les mains. Je pissais le sang, je venais de me prendre une raclée.

"Je crois que j'ai foiré."

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: Re: Playing God - Lun 7 Sep - 12:26





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Tout se passait si vite. J’avais peur, je n’étais pas une combattante et jamais je n’avais été agressée. En prime, j’avais peur pour Leo. J’essayais de réfléchir. Je ne pouvais pas me jeter dans la mêlée : j’aggraverais la situation. Je finis par prendre ma lampe et frappais l’homme cagoulé avec. Elle ne se brisa même pas (pas de la camelote !) mais il décida de partir. Oh ce n’était certainement pas grâce à moi. Il ne devait pas s’attendre à avoir Leo sur le dos. Mon Dieu, Leo !

Je laissais l’homme filer - un voleur à n'en pas douter - et me tournais vers mon sauveur. Il saignait ! Je reposais la lampe et lui intimais de ne pas bouger.

❝ Je vais chercher la trousse de secours ! ❞

Je pouvais au moins faire ça. En deux temps, trois mouvements, je revenais vers lui et insistais pour l’aider à s’asseoir sur le canapé. Il était là pour nos pauses mais je ne crois n’avoir jamais vu personne s’y poser en dehors de moi quand je m’endormais ici. Je posais alors la trousse à côté de lui et sortais de quoi nettoyer sa plaie. J’avais les larmes aux yeux, je respirais un bon coup pour cesser de trembler.

❝ Il aurait pu vous tuer… C’est ma faute. Si je n’avais pas appelé… ❞

Ridicule, je ne pouvais pas savoir. Pourtant je m’en voulais. S’il lui était arrivé quelque chose, je ne m’en serais pas remise. Précautionneusement, j’imbibais une compresse de solution antiseptique contenant très peu d’alcool.

❝ Ca va piquer un peu. ❞

Avec plus de tendresse que je n’aurais voulu en démontrer, je commençais à nettoyer son nez pour voir l’étendue des dégâts. Je grimaçais, j’avais mal pour lui.

❝ Je pense qu’il est cassé. J’appelle un médecin. ❞

Je voulais lui servir d’infirmière, mais je ne voulais pas l’abîmer plus encore. Avant qu’il me réponde je le fixais intensément.

❝ Merci. ❞

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent de maintenance polyvalent
Localisation : Encore à déboucher des chiottes


MessageSujet: Re: Playing God - Mer 9 Sep - 22:31





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Ce fumier avait pris la fuite. Je savais très bien qu'il y avait peu de chances qu'on arrive à lui mettre la main dessus et ça m'énervait. Si seulement j'avais eu un peu plus de cran je lui aurais collé une bonne raclée et ça serait lui qui serait allongé sur le sol, pas moi, avec le nez en vrac en prime. Bordel des fois je me collerais bien des baffes. Alors que je me redressais, tant bien que mal, la rouquine lâcha sa lampe et me donna l'ordre de ne pas bouger. Ca tombait bien, j'avais trop mal là pour le moment et le sol me paraissait tout à fait confortable. Je la regardais s'activer et revenir vers moi, la boîte de premiers soins dans les mains. J'avais enfin réussi à me relever, bon je disais rien, mais j'avais fichtrement mal aux côtes et j'avais envie de chialer à chaque fois que j'inspirais par le nez. Elle m'aida à m'installer sur le canapé et même si je n'avais pas envie de passer pour un péteux et un douillet, je me laissais faire. Elle avait de la chance, je n'étais plus vraiment en état de me rebeller. Une fois assis sur le canapé, je poussais un soupir de soulagement qui m'arracha un rictus de douleur. Putain, fallait vraiment que j'arrête de respire par ce foutu nez ! Je roulais des yeux alors qu'elle jouait la carte du "c'est ma faute". La mâchoire serrée, je laissais échapper quelques mots.

"C'est pas de votre faute ! C'est d'la faute de cette putain de porte. Si seulement AOUCH !"

La demoiselle venait de toucher l'endroit qui faisait mal. Les larmes aux yeux, j'en avais même cramponné le canapé, à deux doigts d'arracher le cuir. Ah ben oui tu m'étonnes que ça pique ! C'étai qui le con qui avait inventer ce truc à deux balles ! Nez cassé, je m'en doutais un peu. Pas grave, ça allait faire comme au foot. Les nanas aimaient ça les blessures de guerre. Je respirais par la bouche pour éviter de me faire mal et du coin de l'oeil je la voyais qui me fixait. Euh.... Tu vas arrêter oui. Elle me remercia.

"Pas de soucis M'dame. Après tout, suis censé être l'homme à tout faire du parc."

Je lui adressais un coup d'oeil et alors que je la fixais à mon tour, je me pris une claque en plein figure, histoire de m'achever un peu plus.

"Nom de dieu ! Je sais d'où je vous connais ! Je savais que je vous avez déjà vue !"

Je bondis hors du canapé et je me plaçais devant elle. Le reste des mots allaient sortir de ma bouche d'une telle façon que j'allais être encore à deux doigts de m'en coller une.

"Mimi la binoclarde !"

Me rendant compte de ce que j'avais sous les yeux, je les ouvris en grand. Là, j'étais comme un con, je ne savais plus quoi dire. La rouquine que j'avais en face de moi n'avait plus rien à voir avec la gamine aux cheveux dégueu et à l'attirail "repousse mec" que j'avais connu au lycée.

"Euh merde, je m'excuse c'est sorti tout seul.."

Ouais m'enfin, là, si elle se levait et qu'elle t'en collait une, tu l'aurais bien mérité, espèce de boulet.
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: Re: Playing God - Jeu 17 Sep - 10:49





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Quand je dis que c’était ma faute, il m’engueula presque. La faute de la porte.

❝ Hum. Je pense que c’est lui qui l’a bloquée… ❞ murmurais-je plus pour moi.

Mais au final quelle importance ? Il n’avait eu ce qu’il voulait et Leo était entier. Il pouvait dire ce qu’il voulait, je ne me serais jamais pardonnée qu’il lui arrive quelque chose.
Je m’occupais de son nez du mieux que je pouvais. Il avait certainement le nez cassé. Oh, ça ne l’empêcherait pas de rester beau, j’en étais certaine. Il serait même plus sexy encore. Si c’était humainement faisable.

Je le remerciais et il blagua. Il n’allait pas si mal. Même si je n’ étais pas certaine du ton : était-ce ironique ? Il se mit à me fixer et je commençais à me sentir mal à l’aise. Je le fus encore plus quand il déclara se souvenir de moi. Il bondit et je me raidis totalement en entendant l’affreux surnom que certains s’amusaient à me donner. Je le fixais, pas un mot ne pouvait sortir de ma bouche et j’étais incapable de bouger. A l’intérieur j’étais en ébullition. Je remettais mon armure de frigide, froide, hautaine et tout le tintouin.

❝ Vous me confondez avec une autre. ❞

Mensonge. Il avait raison. En partie. Je n’étais pas Mimi trucmuche, je l’avais été. C’était loin derrière moi. Je n’étais pas vexée. Je l’avais entendu tellement de fois que ça ne m’atteignait plus. Non, j’avais mal. Parce que c’était lui qui me le disait. Parce qu’au lieu de voir celle que j’étais aujourd’hui, il me verrait toujours comme la pauvre fille que j’avais été ado. Je serrais les mâchoires pour retenir toute larme de monter. Je me reculais sans un mot de plus et prenais le téléphone pour prévenir l’infirmerie.

❝ Ils vont venir avec la sécurité. Je vais voir dans les autres labo s’il manque quelque chose. ❞

Je ne le regardais même plus. C’était impossible. Je voulais sortir de cette pièce, m’éloigner de lui. En passant à côté de lui :

❝ Il y a de la glace dans le mini frigo si vous voulez en mettre. ❞

BY .SOULMATES


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent de maintenance polyvalent
Localisation : Encore à déboucher des chiottes


MessageSujet: Re: Playing God - Sam 19 Sep - 14:20





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Oh ben là Leo, tu avais mal géré ton coup ! Dés que je lui avais balancé le surnom de celle qu'elle me rappelait, la rouquine s'était immédiatement braquée et elle avait remis son masque de façade. Elle me soutenait que je la confondais avec quelqu'un d'autre, mais j'en étais persuadé, celle que j'avais en face de moi avait été dans le même lycée que moi. Là je me sentais bien con.. Elle ne disait rien, mais elle reculait et à voir son visage, je me doutais parfaitement que ce que je venais de lui dire ne lui faisait pas vraiment plaisir. Alors qu'elle me fuyait du regard et qu'elle s'occupait à faire autre chose, j'essayais de trouver un moyen de m'excuser et surtout de lui faire comprendre que j'avais abusé. Mon cerveau fumait, ma mémoire était sollicitée. Il fallait que je me souvienne de son prénom mais je n'arrivais pas à me le mettre en tête. Je plissais le nez alors que je réfléchissais et un rictus de douleur s'afficha sur mon visage. Je me levais et je m'approchais d'elle, un peu mal à l'aise.

"Je suis désolé, je ne voulais pas vous vexer."

Je passais une main dans mes cheveux. Là je me sentais stupide, je ne savais pas ce que je devais faire. J'avais toujours été doué avec les femmes mais pas dans le domaine des excuses. J'hésitais quelques secondes avant de poser ma main sur son épaule.

"Whilemina Ripley Carpenter."

En tout cas, une chose était sûre, elle avait bien changé depuis ces années là. Toutes les personnes qui l'avaient connue pendant les années lycée, auraient sans doute étaient incapables de la reconnaître. Pas vraiment malin, j'essayais de faire de l'humour pour la détendre mais là encore, ce n'était pas vraiment mon fort.

"En tout cas, vous avez bien changé !"

Elle était même devenue carrément canon, mais ça, je le gardais pour moi. Je venais déjà de me faire tabasser et j'avais pas vraiment envie qu'elle me colle une droite. Sourire timide aux lèvres je lui adressais une nouvelle fois la parole.

"Merci pour les soins."

Je me retournais pour aller chercher mes affaires.

"Je vais peut être vous laisser, vous avez l'air occupée... J'irais voir la sécurité toute à l'heure.."

Elle ne me regardait toujours pas mais je ne pouvais pas m'empêcher de la fixer, espérant qu'elle allait se tourner vers moi avant que je m'en aille.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : généticienne


MessageSujet: Re: Playing God - Jeu 24 Sep - 13:36





Mina & Leo
«Ne laisse jamais les ombres d’hier obscurcir la lumière de demain»
Il se souvenait encore de mon surnom débile, pas de quand je l’avais aidé pour ses cours, ni des humiliations que ses copains footeux et autres pompom girls m’avaient fait subir. Lui aussi, par la même occasion. Il riait, il ne disait rien contre, c’était du pareil au même. Pas me vexer. Je t’en foutrais ! Je ne répondais pas, niant toujours les faits. J’eux un sursaut quand je sentis sa main sur mon épaule. Mes mâchoires se serrèrent encore. Devais-je l’applaudir car il avait retrouvé mon nom complet ? Je poussais un soupir, plutôt blasée. Et je résistais à son sourire de jeune premier. Non, Leo Davis tu ne m’auras pas encore ! Je regardais ailleurs. Il comblait le silence, du moins, il essayait. Parfait, que ça lui fasse les pieds. Tant pis si je suis intérieurement odieuse. Il s’apprêtait à partir.

❝ Ils ont demandé de rester là. ❞

Et j’avais envie qu’il reste. J’étais stupide, stupide, stupide ! Pire : pathétique ! Je lui jetais un coup d’œil. Il me fixait. Pourquoi ? Que je lui avoue que c’était bien moi et qu’il éclate de rire ? Non, non, non. Hors de question. Je me retournais vers lui.

❝ Mais si vous êtes pressé... ❞

Comme la première fois...
De toute façon, il y avait du remue ménage : la cavalerie arrivait.

❝ Encore merci. Monsieur Davis. ❞

Et voilà comment se termina ce deuxième moment ensemble. Je rentrais chez moi lasse, triste également. Et terriblement seule. Alors je finis la soirée devant mon ordinateur, sur skype avec mon petit frère. Heureusement que je l’avais. Je fis quand même des rêves avec Leo….

BY .SOULMATES


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: Playing God -

Revenir en haut Aller en bas

Playing God -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Playing For Change: Song Around the World
» One Love par les musiciens de Playing for Change
» [CLIP] SON OF KICK - Playing The Villain
» Playing for change
» Barry White - Playing your game baby(NEW version)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Zone A :: Le labo de la création Hammond
-