AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Strange Way To Say Sorry ft. Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Dim 16 Aoû - 21:53


Aiden & JulietStrange Way To Say Sorry



Samedi soir, 19h30. Si ça n’était pas un rendez-vous, ça y ressemblait fort. Juliet avait demandé à Zach de garder Jack. Elle avait hésité pendant longtemps mais il valait mieux. Elle n’était pas certaine d’avoir envie de passer la soirée avec ce type rencontré sur la plage. Pas pour lui, elle aimait les gens culottés, quoiqu’elle puisse en dire devant les autres. Et il s’était montré extrêmement culotté en ne lui laissant pas le choix. Ça valait au moins de passer une soirée avec lui. Et ce n’est pas comme si l’éventail d’activités était infini sur cette île. Mais ce qui la retenait, c’était qu’elle n’avait pas vraiment envie d’autre chose que de passer une soirée agréable avec quelqu’un. Et elle n’avait pas la totale certitude qu’il en était de même pour ce Aiden Miller. Il avait bien précisé que tout cela n’engageait à rien mais il s’était tout de même montré insistant pour quelque chose qui n’engageait à rien. Juliet espérait qu’il se montrerait aussi compréhensif qu’il le laissait croire.

La technique de Juliet en cas d’hésitation n’avait rien de pragmatique : le sort en décidait. Si Zach n’était pas libre, elle resterait chez elle. Mais Zach avait accepté de garder Jack. Juliet avait revêtu une robe d’été, habillée mais pas trop. Elle avait relevé ses cheveux, elle s’était maquillée très légèrement, et avait été prête bien avant 19h. Nerveuse, elle l’était. Elle ne connaissait pas ce type d’ailleurs, comment être sûr que ce stress qu’elle ressentait ne mènerait pas à une soirée désastreuse ? D’ailleurs, elle avait même pensé à se rendre dans l’après-midi à son bureau pour dénicher des informations supplémentaires sur lui. Mais sa raison l’en avait empêché.

Installée sur les marches de la terrasse de son bungalow, un verre de vin blanc à la main, Juliet scrutait l’horizon. Un de ses moments préférés de la journée : le calme, le vent marin et du vin. Pendant de longues minutes, ses pensées avaient vagabondées, avant de  voir son rendez-vous arriver.

« Bonsoir. »


Elle ne se releva pas mais mit sa main en visière au-dessus de ses yeux pour ne pas être gênée par le soleil lorsqu’elle le regardait.

« Vous ne vous êtes même pas demandé si j’avais autre chose de prévu ce soir ? »


Oui, elle l’avait bel et bien gentiment attaqué de suite.  
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Mar 8 Sep - 15:50


Juliet & AidenStrange Way To Say Sorry



Ce soir, j'ai quitté le boulot un peu plus tôt que prévu. Je me suis arrangé avec Dean et il a pris son poste un peu plus tôt pour que je puisse rentrer au bungalow et me faire beau pour ce soir. Le culot et le cran, ce sont deux choses dont je ne manque pas. La preuve, le matin même j'ai invité une charmante jeune femme à dîner avec moi alors qu'on ne se connait pas vraiment. Elle m'a crié dessus, je l'ai laissée faire. On en est rapidement venu à discuter et ça m'a pris comme ça, je l'ai invitée à dîner sans même vraiment lui laisser le choix. Comme quoi, avoir un chien, ça peut aider pour faire des rencontres, la preuve. Fier de moi, j'avais donc commencé la journée de bonne heure et de bonne humeur. Rien que de penser au fait que je ne lui ai pas laissé le temps ni l'option de refuser ma proposition, j'en ai le sourire aux lèvres. Juliet a l'air d'être une magniac du contrôle et ça me fait sourire. Je me suis mis en tête de lui apprendre toutes les bonnes choses de la vie et surtout, qu'elle vive un peu plus pour elle. Non, je ne connais pas son histoire, elle me la racontera si elle y tient. C'est donc plus motivé que jamais que je file jusqu'au bungalow en petites foulées, Shadow à mes pieds. Ce soir, il va rester tout seul à la maison et j'espère qu'il ne va pas me retourner tout le bungalow. Douche qui fait du bien, j'enfile une chemise et un jean. Après un dernier câlin à mon chien, je quitte le bungalow, prêt à en découdre avec le caractère indomptable de la jeune femme.

Mains dans les poches, il est presque 19h30 quand j'arrive en vu de son bungalow. Je m'arrête quand je la vois assise sur son perron, un verre de vin à la main. Bon au moins, elle est là, c'est une bonne chose. Je m'appuie contre un palmier et je la regarde, le sourire aux lèvres. Elle a relevé ses cheveux, c'est dommage... Je la trouve tellement plus jolie quand ils lui descendent sur les épaules. Je ne sais pas, je ne connais pas bien les femmes pour les juger, mais j'ai l'impression, j'ai la sensation que Juliet fait partie de ces femmes qui n'ont pas vraiment confiance en elle. Je reste là plusieurs minutes avant d'enfin me décider à aller à sa rencontre. Je me racle la gorge quans j'arrive dans son champ de vision. Elle m'adresse un "Bonsoir", je souris.

"Bonsoir Madame. On attend quelqu'un ?"

J'ai décidé de jouer la carte de l'humour pour essayer de détendre l'atmosphère. Bon d'accord, je risque de me faire calmer de suite, mais c'est un risque à prendre et je suis un homme qui aime prendre des risques. La preuve, je l'ai invitée à dîner. Je m'asseois près d'elle sur les marches de son bungalows et je fixe l'horizon, tout comme elle. Je me tourne vers elle, nouveau sourire aux lèvres.

"Vous êtes très jolie.."

Et voilà, Juliet me lance une de ses remarques cinglantes dont elle seule à le secret apparemment. Je ris, amusé par ce que je viens d'entendre.

" Si vous aviez eu quelque chose de prévu vous ne seriez pas là et puis vous m'auriez répondu non ce matin."

Cette femme est une énigme et j'ai bien envie de m'employer à la résoudre. Je me lève et lui tend la main pour qu'elle me rejoigne.

"Trêve de plaisanteries, passons aux choses sérieuses. Un dîner sur le continent conviendrait à cette demoiselle ?"

En fait, elle n'a pas vraiment son mot à dire, j'ai déjà appeler pour réserver une table. Devant son regard légèrement inquiet, je m'empresse de rajouter.

"Ne vous en faites pas, je leur ai demandé de ne pas nous mettre de bougies pour pas que vous pensiez que c'est un rencard."

Je lui adresse un clin d'oeil amusé et je lui tend mon bras pour qu'elle le prenne même si je sais très bien qu'elle ne le fera pas.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Lun 21 Sep - 23:03


Aiden & JulietStrange Way To Say Sorry


Il était culotté. Il était VRAIMENT culotté ! Est-ce qu’elle attendait quelqu’un ? Il se fichait d’elle.  Et est-ce qu’ils avaient participé à la même scène ce matin ? Elle lui avait dit non. Certes, pas directement, mais elle avait voulu se montrer polie et courtoise. Même si ce soir il serait totalement hypocrite de dire qu’elle ne voulait pas de ce dîner, elle ne voulait pas le reconnaître.

« Vous ne m’avez pas vraiment laissé l’occasion de vous confirmer que je n’étais pas intéressée. »


Est-ce qu’elle serait plus claire de cette façon ? Peut-être pas, vu qu’elle s’était apprêtée pour l’occasion et qu’elle n’attendait plus que sa venue pour sortir dîner. Comme dans sa tête en fait, rien n’était vraiment clair.

 « Dites-moi votre secret. Je vous ai refusé ce dîner, vous avez considéré cela comme oui. Est-ce du masochisme ? Une tendance à la contrariété compulsive ? Ou simplement un refus de passer un samedi soir seul ? Hm ? »


Dire que Juliet ne se fichait pas un petit peu de lui serait faux. Mais elle ne supportait pas être menée comme bon quelqu’un l’entendant. Elle avait besoin de le remettre un petit peu à sa place. Pourtant, ça ne l’empêcha pas de prendre sa main pour l’aider à se relever. Elle laissa son verre de vin presque vide sur son sol, à l’abri du vent. Et c’est là qu’il lui apprit qu’ils allaient carrément manger sur le continent. Elle qui s’attendait à pouvoir rentrer facilement au cas où, c’était en partie raté. Aiden crut bon d’expliquer qu’il ne fallait pas qu’elle s’inquiète car il ne s’agissait pas d’un rencard ; seulement, ce n’était pas vraiment le terme usité pour désigner leur dîner qui l’inquiétait mais bien cette impossibilité de rentrer chez elle quand elle le voudrait puisqu’il faudrait attendre un ferry. Soit… Elle n’allait pas tout annuler et se faire passer une pour une dingue. Juliet ne lui prit effectivement pas son bras. En fait, elle s’arrêta même de marcher et se tourna vers le grand blond en face d’elle.

« Et si ce n’est pas un rencard, comme vous dites, il s’agit de quoi ce soir, monsieur Miller ? Une sortie entre « potes » ? » demanda-t-elle en insistant bien sur le « pote ». Et ça s’entendait clairement qu’il s’agissait d’un mot qui sortait rarement de sa bouche.

« Oh… Et avant tout autre malentendu, je ne suis plus une demoiselle malheureusement. J’ai passé l’âge d’être prise pour une demoiselle, j’ai un enfant et je suis veuve. Donc techniquement, je ne suis plus une demoiselle, comme vous le disiez si bien. »


Juliet lui adressa un bref sourire ironique. Au moins, elle s’était assurée de faire en sorte qu’il ne la réduise plus à une minette et d’éclaircir sa situation maritale sur laquelle il avait certainement dû s’interroger vu l’existence de Jack. Elle espérait que ça suffirait pour clore le débat à ce sujet, d’ailleurs. Elle se mit ensuite en route vers l’embarcadère. Ils avaient un ferry à prendre après tout.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Dim 4 Oct - 17:22


Juliet & AidenStrange Way To Say Sorry



En tout cas, les débuts de cette soirée sont très prometteurs ! A peine arrivé que déjà je me fais agresser. Mais le pire dans tout ça, c'est que ça m'amuse et que ça ne me dérange pas le moins du monde. J'hausse les épaules quand elle me demande si je ne suis pas un peu fou ou encore masochiste. Je ne peux pas m'empêcher de lui sourire, amusé par sa réflexion.

"J'ai jamais été quelqu'un qui aime que les choses soient simples."

Même si je suis fou et maso, je ne peux que constater que la demoiselle s'est faite belle pour la soirée et que donc, elle a bien dans l'idée de la passer avec moi. Je ne dis rien à ce sujet pour éviter une catastrophe, je n'ai pas envie qu'elle se braque. En tout cas, cette femme a quelque chose d'intrigant. Elle ressemble à un diamant brut qui doit être taillé pour que sa beauté se révèle. C'est con, mais je n'arrête pas de me dire que j'ai bien envie d'être la personne qui la fera se révéler.

"Et puis, passer la soirée avec vous ou mon chien, c'est tout vu."

Je lui fais un clin d'oeil, j'essaye comme je peux de détendre l'atmosphère. Je ne suis peut être pas très doué avec les femmes mais en tout cas, elles ne peuvent pas me reprocher de ne pas faire d'efforts. Bon, comme prévu, je me prend un vent et elle ne prend pas le bras que je lui tend. Tant pis, elle ne sait pas ce qu'elle rate. Alors qu'on se met en marche vers l’embarcadère du ferry, elle se tourne et me fait face, le regard inquisiteur pour me demander à quoi correspond ce dîner si ce n'est pas un rendez-vous. Cette fois, je répond le plus sérieusement du monde, sans envie de plaisanter ou de faire le malin.

"C'est juste un moyen de repartir sur de bonnes bases... Sans arrières pensées, aucunes."

Juliet peut voir à mon visage que je suis sérieux et que je ne me moque pas d'elle. Seulement voilà, au lieu de dire que ça lui va, elle me balance en plein visage que ce n'est plus une demoiselle depuis quelques temps maintenant. Décidément, je ne sais pas du tout comment m'y prendre avec elle et là, depuis le début j'ai tendance à tout foirer. Je baisse les yeux et me passe une main dans les cheveux.

"Désolé, je ne voulais pas vous manquer de respect."

Cette fois Aiden, je crois que tu vas être obligé d'être toi et d'arrêter de faire des blagues ou autres trucs qui risquent de la brusquer ou de la braquer. Elle m'adresse un sourire dont je pointe l'ironie sans soucis. Allez hop, ça s'est fait.

"Je ne veux pas de malentendus. Je ne suis pas quelqu'un de méchant, j'ai tendance à beaucoup blaguer pour détendre l'atmosphère quand je vois que c'est utile et si j'ai fais ou dis quelque chose qui a pu vous froisser, j'en suis sincèrement désolé."

Je me remet en route, je la dépasse et quand je suis devant elle, je me tourne vers elle.

"Par contre, je n'ai aucune envie de laisser tomber ce dîner. Et vous ?"

Quitte ou double. Soit elle me suit soit elle fait demi tour et si c'est le cas, je laisserai tomber même si j'ai envie d'insister pour qu'elle me montre qu'elle n'est pas si mauvaise qu'elle le laisse paraître.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Lun 5 Oct - 22:54


Aiden & JulietStrange Way To Say Sorry


Aiden Miller n’aimait pas les choses simples ? C’était donc ça… Juliet se demanda donc s’ils en seraient à s’apprêter à aller manger ensemble ce soir si elle avait rendu les choses plus aisées. Elle osait espérer que la réponse était positive et qu’il n’était pas un grand tordu qui rendait tout compliqué. Juliet s’en sortait déjà assez mal sur ce point avec elle-même. Et puis, il fit l’allusion au choix qui se posait à lui : ce soir ce serait elle ou son chien. Eh bien, on pouvait dire qu’il avait le sens du romantisme, lui ! Néanmoins, le clin d’œil du maître-chien n’échappa pas à la blonde mais elle ne le regarda qu’avec une expression plutôt circonspecte. Oh… Elle avait bien relevé la plaisanterie, mais ça ne la faisait pas rire.

La trentenaire avait ensuite clairement demandé à Aiden en quoi consistait ce rendez-vous, autant que les choses soient nettes et définies des deux côtés, ça éviterait tout malentendu. Et comme à son habitude ce soir, Juliet n’avait pas été franchement agréable en posant sa question. Pourtant, à sa grande surprise, son interlocuteur semblait rester sérieux. Sa réponse était d’ailleurs honnête sur tous les plans. Mais est-ce que ça la retint de mettre les points sur les « i » concernant ses « mademoiselle » ? Bien sûr que non. Mais il l’avait agacé avec cela. Sérieusement, elle n’avait plus rien d’une demoiselle. Si c’était une technique d’approche, c’était bien raté.

Il n’empêche que vu son assurance, elle n’imaginait pas qu’il réagirait de cette façon à ses remarques. Bon, au moins, elle avait été bien claire. Aiden s’excusa (et ça avait l’air sincère) tandis que Juliet se dit qu’elle avait certainement été trop loin. Ce n’était pas de cette manière qu’elle se ferait des amis et n’était-ce après tout pas le but de cette sortie ? La blonde hocha doucement la tête aux propos de son interlocuteur.

 « Excuses acceptées.  Ecoutez, plaisantez… peut-être… moins. Je ne suis pas bonne publique, comme vous pouvez le voir. »


Et Juliet aurait pu ajouter qu’elle était également une grande rigide coincée en société, qu’elle en était consciente, qu’elle le revendiquait même parfois, mais elle doutait que ça soit une bonne idée. Bonne nouvelle, il proposa de ne pas annuler le dîner. Elle avait vraiment dû être hyper désagréable pour qu’il en vienne à penser que le rendez-vous pourrait être annulé. Allez… Juliet leva la tête vers lui et força un tout petit sourire aux coins de ses lèvres, histoire d’adoucir la situation.

« Vous plaisantez ? J’ai ma soirée de libre, je ne vais pas rentrer chez moi ! »


En fait, une soirée seule chez elle, pouvoir prendre soin d’elle et uniquement d’elle, c’était tentant. Jack était un petit garçon adorable mais il était trop jeune pour s’occuper longtemps seul. Alors, savoir qu’il était entre de bonnes mains ailleurs… Mais d’un autre côté, il y avait un dîner sur le continent, une soirée hors de l’île, avec un homme dont le caractère à la fois plaisait et énervait Juliet. Cette dernière posa furtivement sa main sur le bras d’Aiden avant de se remettre en route, juste pour l’inciter à faire pareil.

« Venez ou on va rater le ferry et je déteste devoir patienter. Quel genre de restaurant avez-vous réservé ?»


Heureusement, le départ du prochain ferry n’était que dans un quart d’heure, ils avaient largement le temps d’y arriver, sans même avoir besoin de presser le pas. Mais Juliet préférait être en avance. Largement en avance.

« Vous sortez souvent hors de l’île ? »


Alors oui, la conversation était pour l’instant horriblement banale. Mais après ce qui s’était dit précédemment, qu’est-ce que ça faisait du bien pour Juliet. Et, il fallait bien le dire, elle voulait vraiment savoir si ce beau grand blond sortait souvent hors de l’île, en compagnie féminine.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Mar 13 Oct - 11:14


Juliet & AidenStrange Way To Say Sorry



Ouf... On évite la troisième guerre mondiale. Je me suis excusé pour mon comportement, elle a accepté mes excuses, je ne demandais rien de plus. Je suis tout sauf méchant et je ne supporte pas qu'on parle mal ou qu'on fasse du mal aux gens, gratuitement. Je souris lorsqu'elle me dit qu'elle n'est pas forcément bon public pour mes blagues.

"Je suis sûr que je vais réussir à vous faire sourire une fois ce soir."

Que ce soit intentionnellement ou pas, j'ai bien l'intention de réussir ce challenge. Je me surprend à pousser un soupir de soulagement quand elle me confirme qu'elle a bien l'intention de venir dîner avec moi. Pourquoi bordel elle me met dans cet état de nervosité avancé ? C'est qu'elle a un sacré caractère la dame. Un nouveau sourire vient se dessiner sur mon visage. Elle pose sa main, rapidement, sur mon bras pour me faire comprendre qu'il est temps d'y aller et me demande ensuite dans quel genre de restaurant j'ai réservé. Je me met en marche et viens me placer à ses côtés alors que nous prenons la direction du ferry.

"J'ai pensé qu'un restaurant tout simple, en bord de mer ferait l'affaire..."

Je met les mains dans mes poches et je continue.

"J'aurais pu réserver dans un 4 étoiles, mais je préfère qu'on fasse plus ample connaissance avant."

Je lui adresse un clin d'oeil. Sourira ? Sourira pas ? En tout cas, moi, je souris. Je me racle la gorge avant de reprendre la parole.

"Non, la vérité, c'est que mon simple salaire ne me permet pas de faire des folies."

Je souris et je la regarde discrètement pour essayer de voir sa réaction. Soit je vais me faire pourrir, soit elle va sourire. J'espère vraiment, qu'elle va se laisser aller et surtout qu'elle va se détendre. C'est elle qui reprend la conversation en me demandant si je sors souvent de l'île. Je passe la main dans mes cheveux et je plisse les yeux quelques secondes avant de lui répondre.

"Ça m'arrive, mais c'est assez rare. Je crois que depuis que je suis ici, c'est la troisième fois que je vais sur le continent... "

Nous arrivons au ferry, ouf il est encore là. Je m'efface pour la laisser monter à bord et je grimpe à sa suite. Juste à temps. A peine suis-je à bord que le bateau démarre. Amusé, je m'adresse à ma compagne de soirée.

"Juste à temps."

On s'assoit, un peu à l'écart du peu de gens qu'il y a à bord et je me tourne vers elle.

"Et vous Juliet. Parlez moi de vous."
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Lun 26 Oct - 21:34


Aiden & JulietStrange Way To Say Sorry



En temps normal, Juliet aurait pu sourire à la réflexion d’Aiden qui prétendait qu’il parviendrait à la faire sourire ce soir, tout simplement parce que c’était le genre de réflexion qui causait cela. Mais avec leur petite prise de tête qui venait de se terminer et aussi par esprit de contrariété, Juliet se retint de lui donne raison. Pas tout de suite.


Elle l’avait interrogé sur l’endroit où ils se rendaient. Un restaurant en bord de mer, c’était parfait. Juliet allait le lui faire savoir lorsque le maître-chien ajouta qu’il aurait bien voulu réserver un restaurant quatre étoiles mais qu’ils préféraient qu’ils se connaissent mieux. Elle ne sourit pas. En fait, elle haussa un sourcil, se demandant ce qu’il entendait par « connaître mieux ». Mais elle comprit qu’il plaisantait lorsque, lui, se mit à sourire mais aussi lorsqu’il avoua que son salaire ne le lui permettait pas. Là, elle plissa le fond, un tant soit peu déconcertée par ce genre de réflexion plutôt culottée quand on savait quelle fonction elle avait.




« Si vous souhaitez discuter de vos conditions salariales, je préférais qu’on reporte ce genre de bavardage à demain au bureau. »


Mais à nouveau, le beau blond sourit et Juliet comprit qu’elle s’était une nouvelle fois faite avoir par son manque de sensibilité à l’humour.


« Et vous plaisantiez… Bien sûr… »


Juliet ferma les yeux en retenant une grimace. Quelle gourde elle pouvait faire parfois ! Toujours pas de sourire mais cette fois elle n’eut nul besoin d’en retenir un. Bon bon bon… Changement de sujet : elle lui demanda s’il sortait souvent sur le continent. Et à vrai dire, la réponse du trentenaire plut à Juliet. S’il y allait aussi peu, c’était une bonne chose, pour la raison déjà énoncée. Elle n’aimait pas les coureurs de jupon, elle n’appréciait pas leur manière de voir les choses. Ne pas fréquenter couramment le continent n’était qu’un indice (nul n’ignorait que les employés sortaient souvent à San Jose pour s’amuser) mais il serait plus facile de se renseigner sur sa réputation sur l’île, territoire restreint.


Le ferry était encore là mais à peine à bord il se mit en marche. Voilà ce que c’était de bavarder, ils avaient failli le rater. Aiden le prend à la légère. Elle sait qu’il a raison au fond, il n’y aurait pas eu mort d’homme s’ils l’avaient raté. Mais elle était comme cela. Elle ne lui rendit toujours pas son sourire mais l’expression de son visage était amusée. Le duo s’installa à l’arrière du bateau. Au moins, il avait le réflexe de « fuir » les gens, comme elle. Et il avait de la chance, elle adorait le bateau, ça la décrisperait à coup sûr. La preuve ? La réponse à sa question : parlez-moi de vous. Elle se montra un peu plus prolixe que précédemment. Après tout, elle s’était montrée désagréable avec lui, elle lui devait bien cela, un petit effort ne coûterait rien, que du contraire. Juliet regardait vers le large avant de se tourner vers son interlocuteur en laissant son bras droit pendre par-dessus le bateau.


« Je vous ai déjà dit pas mal de choses. Je suis mère célibataire. Vous savez que je travaille au parc. Ce genre de situation implique forcément peu de temps pour des loisirs. J’ai toujours travaillé dans les ressources humaines, sauf lorsque Jack était petit. Et… Je viens de Boston. »


Sans s’en rendre compte, Juliet sourit à ce qu’elle venait de dire. Parce que ce n’était pas totalement vrai. Et elle prit le soin de rectifier de suite.


« En fait, même si j’ai vécu une bonne partie de ma vie dans le Massachusetts, je suis originaire d’Afrique du Sud. Vous connaissez ? »


Plutôt un bon résumé et plutôt une bonne question pour poursuivre la conversation se dit-elle. Pas si mal que ça pour quelqu’un qui appréhendait terriblement cette soirée.  
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Maître Chien


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Sam 7 Nov - 19:58


Juliet & AidenStrange Way To Say Sorry



Aiden, va vraiment falloir que tu apprennes à faire des blagues moins pourries parce que là, la jeune femme a du mal à être réceptive. J'ai vraiment du mal à la cerner, seulement dommage pour elle, ça me donne encore plus envie d'essayer. Je dois vraiment être maso ou suicidaire mais j'ai toujours été attiré par ce genre de femmes. Celles qui ont hissé une muraille autour d'elles, celles qui n'ont pas peur de dire ce qu'elles pensent. J'affiche un sourire quand elle comprend que pour mon salaire, je blaguais.

Finalement assis dans le ferry, je ferme les yeux alors que ce dernier se met en route. L'air est tellement bon, tellement vivifiant. J'écoute Juliet me parler d'elle, me dire qu'elle m'a déjà presque tout dit à son sujet. Je la laisse faire, je ne la coupe pas. Elle me fait savoir qu'elle est originaire d'Afrique du Sud. Ah ? Là pour le coup, elle marque un point. Jamais je n'aurais pu penser qu'elle est née là bas. Elle me demande si je connais. Je détourne le regard. L'Afrique a et aura toujours une empreinte.

"Je ne connais pas le sud. En revanche, je connais le nord. J'y ai fais plusieurs missions là bas."

Les cicatrices dans mon dos et les éclats de balles qui y logent encore sont là pour en témoigner. Je n'aime pas vraiment parler de ce passage de ma vie. J'ai encore du mal à accepter ce que j'ai subi et je n'ai jamais aimé m'en plaindre. L'Alaska m'a permis d'oublier un peu tout ça, quelques temps. Mais rapidement, la douleur réveillé par le froid et l'humidité m'ont vite ramené sur terre. J'agite la main comme pour efface ce mauvais souvenir et je me tourne de nouveau vers elle. Jusqu'à présent, j'ai pas remarqué ses yeux verts mais là, je dois bien avouer qu'ils ont quelque choses d'envoûtant. Je me racle la gorge et je souris avant de poursuivre.

"Quand je vous ai demandé de me parler de vous, c'était pour que vous disiez ce que vous aimez, ce qu'il vous plait de faire..."

J'ai envie d'en savoir plus sur elle. Je sais qu'elle est imprévisible, qu'elle va peut être me planter en plein milieu de la soirée et rien que pour ça, j'ai envie de profiter de chaque moment avec elle.

"Qu'est ce que vous aimez faire avec Jack quand il pleut ?"

Devant nous le soleil se couche et commence à disparaître peu à peu dans l'horizon. Il nous reste 20 minutes pour apprendre à mieux se connaître et surtout pour lui faire comprendre que je ne lui veux rien de mal, que je veux juste profiter de ma soirée, en sa compagnie. Je me passe une main dans les cheveux.

"Encore merci d'avoir accepté de me suivre."

Les minutes passent, on discute. L'ambiance est bonne enfant, je la vois même sourire de temps en temps. Lorsque le ferry arrive à destination, je ne m'en rend pas compte de suite et elle non plus. C'est le commandant qui est obligé de venir nous dire que nous sommes arrivés. Je l'aide à descendre du bateau et je lui tend mon bras, si elle en a envie.

"J'espère que vous avez faim parce que moi, j'ai les crocs."

J'interpelle un taxi et je lui donne l'adresse du restaurant que j'ai soigneusement marquée sur un petit bout de papier pour ne pas faire trop minable. On se met en route. L'ambiance dans les rues est festive, ça donne envie de s'amuser.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : GRH


MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden Lun 28 Déc - 18:55


Aiden & JulietStrange Way To Say Sorry


A l’évocation de ses missions en Afrique du Nord, Juliet pensait qu’Aiden allait lui en parler avec davantage de détails mais il n’en fût rien. Elle aurait pourtant parié qu’il était du genre à la ramener dès qu’il pouvait sur ses exploits (ou tout ce qu’il pouvait y assimiler) mais apparemment elle s’était trompée sur ce point. Et elle n’en fût pas mécontente. Mais il restait encore deux options : soit Aiden était un beau parleur qui savait très bien qu’il gagnerait des points en faisant croire qu’il s’intéressait réellement à la vie des autres, soit il s’y intéressait réellement, en relançant Juliet pour qu’elle parle de ce qu’elle aimait faire. Heureusement, si on y prêtait un minimum d’attention, il n’était pas difficile de découvrir les réelles intentions d’une personne.

Comme demandé, Juliet se mit donc à parler de ce qu’elle faisait, et il avait vu juste avec sa question à propos de Jack, car les activités de la maman tournaient véritablement autour de son fils : jouer avec son fils, lire des histoires à son fils, sortir se promener dans le parc avec son fils, cuisiner pour son fils… Bref, la vie d’une mère célibataire avec un enfant qui lui prend tout son temps.

Juste après, la jeune maman lui retourna plus ou moins la question en l’interrogeant sur sa vie sur l’île, sur ce qui l’avait amené à venir travailler et vivre ici, en quelques sortes les questions qui devenaient banales pour tout employé sur Isla Nublar. Une question en entraînant une autre, un sujet succédant naturellement à un autre, ni lui ni elle ne voit finalement le trajet passer. Il a les crocs, lui dit-il, elle aussi, avoue-t-elle en d’autres termes. Au restaurant, même si de temps à autres un silence s’installe, Aiden a assez de répartie pour partir directement sur un autre sujet de conversation. Quelques ratés ont encore eu lieu au niveau de leur différence d’humour mais rien de grave. Ça l’était même tellement peu qu’après le restaurant, ils allèrent tous deux boire un verre dans un bar de la ville. Celle-ci amenait clairement à la fête mais ce n’est pas le genre de Juliet et Aiden peut aisément le comprendre. Mais ça ne l’empêchait pas d’apprécier ce « dernier verre » en compagnie du maître-chien. En fait, à bien y regarder, la Juliet du début de soirée avait au fur et à mesure fait place à une version d’elle un cran moins froide. L’alcool aidant, peut-être, elle avait même enfin rigolé à quelques plaisanteries du beau blond. Comme quoi, tout pouvait arriver. Et lorsqu’ils rentrèrent et qu’Aiden la raccompagna et prit congé d’elle en tout bien tout honneur, elle eut l’audace de l’inviter un jour suivant à venir manger ses fameuses lasagnes dont elle lui avait parlé plus tôt dans la soirée.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: Strange Way To Say Sorry ft. Aiden

Revenir en haut Aller en bas

Strange Way To Say Sorry ft. Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Felt - The Strange Idol Patterns And Other Short Stories (1984)
» Strange Dolls Cult (Death Rock - Autriche)
» When You're Strange: A Film About The Doors
» Titre de la semaine : Billie Holiday - Strange Fruit
» JIMMIE VAUGHAN - Strange Pleasure (1994)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Employees Onlee :: Bungalows :: Bungalow Juliet & Jack
-