AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

EVENT - 29 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures

Admin



MessageSujet: EVENT - 29 juin Mar 22 Sep - 13:01


« La convoitise brûle tout sur son passage. » - Grégoire Delacourt

29 juin 2015. Laboratoire de la création Hammond. 18h30

« Mesdames et messieurs, nous vous rappelons que le parc fermera ses portes dans 30 minutes. Le dernier ferry partira à 20h[...] »

L'annonce continue et les visiteurs commencent à quitter les lieux pour se diriger vers les monorails.

A 18h55 il ne reste plus qu'une poignée de visiteurs séjournant à l'hôtel et des employés, lorsque deux hommes armés pénètrent dans les lieux. Les agents de sécurité n'ont pas le temps de réagir, les hommes tirent. Tout se passe très vite. Les portes se referment et les malfrats regroupent tout le monde dans l'un des labo.

HRP

Vous pouvez poster à la suite de ce sujet.

Nous attendrons maximum 3 jours avant de passer votre tour (vous pourrez reprendre ensuite).

C'est ainsi que tout commence. Vous pouvez parler de votre journée puis jouer l'arrivée des hommes armés, vos réactions, vos pensées etc

Bonne chance !!



copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jurassicpark.forumactif.org

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: EVENT - 29 juin Mer 23 Sep - 14:46

Il y avait bien eu des trucs bizarres, des vols, des effractions... On avait appelé le jeune homme plusieurs fois pour réparer des portes abimées, des choses que l'ancien prisonnier ne pouvait sérieusement pas considérer comme anodines. Mais honnêtement, il faisait de son mieux pour ne pas s'en mêler, afin de ne surtout pas être impliqué. Il aurait surement suffit que quelqu'un mette la main sur son dossier pour lui jeter tout sur le dos, et il ne tenait pas à ce que son passé ressorte le hanter pour quelque chose qu'il n'avait absolument pas fait, et des secrets dont il ne savait rien.
Malheureusement pour lui, le sort le poursuivait, et le destin n'avait pas l'intention de le laisser s'en tirer si facilement.

    - A TERRE ! Hurla soudain quelqu'un, dans une tentative désespérée pour imiter son héros de films hollywoodien sans doute, avant de se faire abattre par un tir, alors que les derniers clients avaient été dirigés vers la sortie du laboratoire Hammond. AU SECOURS !


Will ne prit pas le temps de savoir s'il était blessé, ou mort, ou probablement un peu des deux... Réagissant plus vite que la plupart des hommes qui n'avaient jamais été confronté à ce genre de danger, le O'Malley était déjà à l'abri, les sens aux aguets, le regard alerte. Où était Calliope ? Il avait oublié une seconde qu'elle était loin du danger, avant d'éprouver un grand soulagement en réalisant qu'elle n'était pas là.
Malgré lui, son cœur battait d'excitation... Il retrouvait l'adrénaline de son enfance, et il s'en délectait, même s'il aurait préféré être descendu que de l'avouer. Il ne vivait que pour l'action, les risques, et rêvait pourtant d'être le genre d'hommes à se complaire d'un quotidien rangé.

Pour l'instant, la chose la plus prudente à faire était sans doute d'obéir, et c'est ce qu'il fit, en se rendant sans histoire, pour se rendre dans un laboratoire où les malfrats rassemblaient tous les captifs. Que voulaient-ils vraiment ? Maintenant qu'il était plongé malgré lui dans l'énigme, il voulait en connaître le fin mot... Se blanchir peut-être aussi, définitivement, tant qu'à faire. S'il permettait d'aider à la capture de ces agresseurs, le gouvernement déciderait peut-être de mettre son dossier aux ordures. Il s'agissait probablement de l'opportunité de sa vie !
Au fond, même s'il se trouvait des excuses, ce que voulait Will, c'était surtout faire quelque chose d'utile, bouger, laisser s'exprimer de nouveau, enfin, ses véritables capacités en temps de crise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Barman


MessageSujet: Re: EVENT - 29 juin Ven 25 Sep - 12:17

    Le service du soir était le service sacré aux yeux de Youngdae. C'était le service qui mêlait travail et plaisir, et qui, surtout, permettait les grasses matinées le lendemain. Ce fut donc avec une bonne humeur encore plus affirmée que d'habitude que Youngdae quitta son bungalow, saluant son colocataire étalé dans le canapé, et se dirigea ensuite vers les navettes d'un pas sautillant. Il avait chantonné cette chanson qui passait à la radio tous les quart d'heures et qu'il avait dans la tête depuis des jours maintenant, mais à cet instant là, l'air, bien que des plus banals et inintéressants, avait eu un air de bonheur. La nuit promettait, même s'il était posté au bar de l'hôtel et non pas au club cette nuit-là. Après une journée passée à errer dans le gigantesque part à voir des créatures disparues depuis des millions d'années, les clients étaient d'ordre général plutôt de bonne humeur. Et il n'y avait pas grand chose que Youngdae aimait plus que la bonne humeur. Il n'avait aucun doute sur la question, la soirée allait être agréable.

    Youngdae n'aurait pas pu se tromper plus.

    La chanson était toujours dans sa tête, les accents pop perçant ses tempes et paralysant ses pensées. La seule chose cohérente que l'esprit de Youngdae était capable de fournir pour le moment, c'était des paroles vides de sens prônant le culte de l'alcool et des fêtes entre jeunes. Ce qui, en soi-même, aurait pu être pire, mais quand un homme braque une arme sur vous, il y a quand même mieux comme réflexe.

      « BOUGE TOI ! » l'homme cria dans sa direction.


    Youngdae sursauta, laissa tomber le verre à martini qu'il tenait et grimaça, le refrain de la chanson en boucle dans sa tête. Il se sentait complètement décalé, confus malgré son cœur battant à tout rompre. Les trucs comme ça, ça se passait que dans les films d'actions, le genre de scénarios un peu creux que seule la présence d'acteurs comme Tom Cruise parvint à sauver. En tout cas, ça ne pouvait absolument pas être en train de se passer ici dans un endroit aussi protégé et contrôlé que l'île. Et pourtant...

      « Okay, okay ! » Youngdae lâcha dans un couinement en levant les mains, son torchon toujours entre ses doigts. « Je vous suis ! »


    Il envisagea un bref instant de lancer une plaisanterie, un sourire, n'importe quoi, mais le canon de l'arme rivé sur sa poitrine l'en dissuada immédiatement. Inutile de jouer les fins esprits, mieux valait obéir. Il laissa donc l'homme le tirer par le col de son veston et le suivit, ainsi que les autres personnes présentes dans la salle, hors du bar. Youngdae n'arrivait pas à comprendre ce qu'il se passait, ça semblait complètement fou, totalement improbable, et pourtant, il réalisa bien vite qu'il n'était pas face à une caméra cachée quand il dut enjamber le corps sans vie d'un des agents de sécurité. Sa gorge se noua, et son souffle s'emballa. La chanson mourut peu à peu dans son esprit, et tout ce qu'il resta fut un sifflement étouffé et l'écho de ses battements de cœur.

    Comme toutes les autres personnes présentes, il se laissa pousser dans le laboratoire, titubant un peu à cause des bousculades des autres otages. Que venaient-ils foutre ici ? Il jeta un regard par dessus son épaule, vers les malfrats qui continuaient de les rassembler dans la pièce. Il savait que certains groupes n'étaient pas d'accord avec ce qu'il se passait sur l'île, les dinosaures, les manipulations, tout ça. Etait-ce possible que leurs agresseurs soient des activistes ? Dans ce cas là,Youngdae et les autres risquaient-ils quelque chose... ? Ils n'avaient pas hésité à tuer cet agent de sécurité après tout, alors pourquoi pas des employés ? Pourquoi pas des clients ?

    Youngdae jura doucement en coréen alors qu'il se faufilait parmi les gens pour atteindre le fond de la salle, cherchant à s'éloigner le plus possible des hommes armés. Il tâtonna sa poche avant de se rappeler, avec un nouveau juron, que son téléphone portable était resté sur le bar.

    Service du soir, service sacré, mon cul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures

Admin



MessageSujet: Re: EVENT - 29 juin Sam 3 Oct - 11:56


« La convoitise brûle tout sur son passage. » - Grégoire Delacourt

29 juin 2015. Laboratoire de la création Hammond. 18h40

Les preneurs d'otages ont acculés les touristes et employés dans le plus grand laboratoire. Ils n'ont pas hésité à tirer sur les agents de sécurité, preuve qu'ils sont prêts à tout.

L'une des scientifiques présente leur demande ce qu'ils veulent et tente d'apaiser les choses. L'un des hommes l'attrape par le bras et lui demande de lui fournir des échantillons. Elle refuse. Alors un deuxième homme attrape l'un de vous deux pour pointer son arme sur sa tempe.

« Tu nous file ce qu'on demande où je le descend ! »

Ils ne sont que deux, c'est rageur. Peut-être y'aura-t-il quelque chose à tenter si l'un d'eux s'éloigne pour récupérer les échantillons ? Surtout qu'il reste un vigil en civil, vous le connaissez pour l'avoir croisé de nombreuses fois...

HRP

Vous pouvez poster à la suite de ce sujet.

Vous pouvez faire des posts courts (au moins 8 lignes quand même ^^). Si vous n'êtes pas certaine qu'une action soit acceptée, mpottez moi sous Callie.

Nous attendrons maximum 3 jours avant de passer votre tour (vous pourrez reprendre ensuite).

Désolée pour le délai. J'attendais Seth et ça m'est sorti de la tête :/

Bonne chance !!



copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jurassicpark.forumactif.org

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: EVENT - 29 juin Sam 3 Oct - 14:41

Alors que plusieurs détournaient les yeux, se cachaient le visage dans leurs mains, ou regardaient la scène d'un air horrifié, Will, lui restait concentré, observant les assaillants avant une curiosité calculatrice. Il n'était pas nombreux, même s'ils avaient l'avantage des armes... Il y avait quelque chose à tenter. Le O'Malley ne savait pas s'il était atteint de folie ou d'inconscience, mais ce dont il était sûr, c'est que le gars à la chemise bleu, à quelques pas de lui, était un vigil en civil, qu'il avait déjà croisé dans les couloirs plusieurs fois. La discussion avec la scientifique venait surement de porter ses fruits, car l'un des preneurs d'otage commença à s'éloigner, surement pour récolter ses fameux échantillons, dont Will ignorait jusqu'à l'existence, avant de l'entendre les réclamer, d'une voix plus ou moins discrète, vu l'intimité des lieux. En tout cas, il ne restait plus qu'un tireur susceptible d'être un danger pour eux, et le jeune homme ne comptait pas louper cette occasion.
C'était donc leur chance.

    - Tu l'fais exprès ou quoi ? Lança-t-il soudain contre un asiatique qui se trouve tout près de lui, sans prévenir. Il n'avait aucune raison de l'agresser, sinon que d'attirer l'attention du criminel qui reste encore dans les parages, mais sa comédie était extrêmement convaincante. Dégage de là !


D'un geste brusque, il attrapa soudain le brun qui n'avait rien demandé par le col, et le repoussa sur le porteur de flingue qui s'approchait pour voir de quoi il retournait dans les rangs des supposées victimes, sensées se tenir tranquille. En quelques secondes, Will était sur lui, qui, déstabilisé par le point du projectile humain, surpris, ne l'avait pas vu venir.
Le vigil avait lui aussi bondit, pour courir à la poursuivre du deuxième, et tenter surement de sauver d'une façon ou d'une autre la femme qui avait été entrainée malgré elle dans la recherche des objets qui attiraient tant de convoitise. Il devait avoir un arme planquée sur lui, et le O'Malley ne se fit pas de soucis, tandis qu'il essayait d'arracher celle de l'homme masqué qui semait la terreur dans son paradis. Un coup de pied bien placé par son adversaire l'envoya rouler un peu plus loin, mais Will, dans sa chute, eut le temps de lui arracher sa seule menace, qui alla glisser sous un meuble, après un vol plané dans le laboratoire. Ainsi, ils étaient maintenant à égalité... Toutes les prunelles se tournèrent vers l'arme qui ferait surement la différence à présent, selon l'identité de celui qui serait le premier à l'atteindre. Rapide comme un chat de gouttière, le O'Malley rampait déjà avec efficacité vers son but, tendant la main pour la refermer sur la crosse.

    - Putain, jura Will, en sentant la chose lui échapper, ses doigts se refermant sur le vide, tandis qu'une douleur lui transperçait l'épaule. Agile, il abattit son poing d'un vif mouvement d'esquive sur le visage de celui qui l'avait devancé. La lutte était serré, et il sentait une expérience chez cet homme qu'il n'avait pas : il ne s'agissait pas d'un amateur, mais bien d'un professionnel ultra-entrainé aux situations de crises bien plus organisées que celles de la rue que Will avait expérimenté. Le O'Malley, cependant, s'il n'avait jamais eu de professeur, n'avait jamais eu non plus de maitre, et il avait la survie dans le sang. Il écarta le corps de son assaillant du sien avec une rage non contenue, oubliant l'arme pour se concentrer sur le martellement de chair. PREND CA CONNARD ! Hurla-t-il pour se donner du courage, sentant bien qu'il ne supporterait la douleur de son bras que sous l'effet de l'adrénaline, et qu'il allait vite comprendre sa souffrance.


A vrai dire, il aimait ça, le challenge, la douleur, les fins incertaines, pour lesquelles il fallait donner le meilleur de soi. A la différence des autres personnes présentes, Will faisait appel à ses tripes avec beaucoup de facilité, et c'était avec l'énergie qu'il y puisait qu'il était en train d'avoir le dessus sur le malfrat trop confiant de sa supériorité théorique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Barman


MessageSujet: Re: EVENT - 29 juin Mar 6 Oct - 21:45

    Blotti contre le mur dans le fond du laboratoire, Youngdae était aussi loin que possible du chaos généré par les assaillants. La dernière fois qu'il avait frappé quelqu'un remontait à loin, si loin que Youngdae ne se rappelait même pas l'issue de la dite bagarre. Il n'avait rien d'un super héros, et son cœur, qui battait à toute vitesse dans sa poitrine suffisait pour le prouver. Ce n'était pas de l'adrénaline qui coulait dans ses veines, mais bien de la peur à l'état liquide.Il grimaça quand la scientifique prit la parole, sa voix, qu'elle voulait probablement rassurante et posée, s'élevant dans un tremblement sur le fond de gémissements et sanglots étouffés des otages, et ferma les yeux malgré lui quand il la vit refuser de donner ce qu'ils voulaient aux assaillants. Son cœur bondit jusque dans le fond de sa gorge, mais par bonheur, le coup de feu auquel il s'était préparé ne vint jamais. Youngdae rouvrit les yeux, intrigué. Il s'écarta du mur pour jeter un regard à la scène. Il avait toujours été curieux, bien trop curieux, et sa mère avait passé le plus clair de son temps à lui répéter qu'un jour ça lui jouerait un tour. Malheureusement, sa mère avait une vilaine manie à avoir raison... tout le temps.

    Youngdae poussa un petit cri de surprise qui ressemblait étrangement à un jappement de chiot terrifié quand un homme se mit à lui hurler dessus. Youngdae n'eut pas le temps de s'embarrasser du coup que sa virilité venait de prendre parce qu'il pouvait sentir les regards se tourner vers eux, et alors qu'en temps normal c'était quelque chose qu'il appréciait à sa juste valeur, là, tout de suite, maintenant... ça faisait pas franchement partie de ses objectifs.

      « Hein? » bredouilla-t-il comme un idiot. « Mais j'ai rien-- »


    Youngdae oublia la fin de sa phrase quand l'homme qui venait de l'agresser verbalement s'empara brusquement par le col de sa chemise. Il sentit ses propres yeux s'agrandir comme des soucoupes alors que l'homme le poussait sans aucun mal vers un des preneurs d'otage. La scène se déroula comme au ralentit, et Youngdae vit s'approcher, terriblement lentement, le canon du brigand. L'arme semblait le fixer, comme un œil noir sans paupière, et Youngdae ne pouvait rien faire pour empêcher la collision. Bien que de taille moyenne (ou petite selon les points de vue) il avait généralement assez de masse musculaire (et de bagout) pour éviter de se faire maltraiter de la sorte, mais cette fois-ci, tout son corps semblait figer. Il perdit l'équilibre, se vit remuer les bras dans le vide autour de lui pour tenter de le récupérer, et finit par s'écrouler, avec autant de grâce qu'une autruche qui court, sur le preneur d'otage.

    Ce dernier, probablement trop entraîné pour laisser la surprise s'installer plus que nécessaire, le repoussa sans aucun mal, et Youngdae s'écrasa ensuite sur le sol avec un ooomfff qui tenait peut-être aussi du soulagement de voir le canon de l'arme s'éloigner de son torse. Le froid du carrelage sous ses paumes força Youngdae à reprendre ses esprits, et après ce qui lui parut une éternité, alors que seules quelques secondes s'étaient écoulées, il cligna des yeux et redressa la tête. La foule d'otage avait formé un cercle autour d'eux, comme s'ils entouraient un ring de boxe. Youngdae jeta un regard par dessus son épaule, et grimaça en voyant l'homme qui l'avait poussé se battre avec un des ravisseurs. Ou était l'autre ? Youngdae s'attendit à le voir surgir d'une seconde à l'autre, mais rien ne vint. Il ne s'attarda pas sur sa question, la repoussant dans un coin de son esprit pour le moment alors qu'une nouvelle sensation l'emplissait. Et cette fois-ci, c'était bel et bien de l'adrénaline.

    Peut-être était-ce à cause de l'homme qui, de toute évidence, l'avait agressé juste pour pouvoir s'offrir une fenêtre et ainsi tenter de prendre le dessus, ou peut-être parce que Youndgae était trop impulsif, mais il se sentit soudainement pousser des ailes. Gonflé par un courage qu'il était presque sûr n'avoir jamais ressenti, même le jour de cette fameuse bagarre, il se releva rapidement et se précipita vers le meuble sous lequel était caché l'arme. Profitant du combat à mains nues qui prenait toute l'attention du vigile, il se laissa tomber à genoux et plongea son bras sous le meuble. Ses doigts se refermèrent sur le métal encore tiède de l'arme, et il n'hésita pas une seule seconde avant de la sortir. Il se redressa et la pointa vers le preneur d'otage que le bagarreur avait réussi à plaquer au sol.

      « Les mains en l'air !  Ou... bref, bouge plus ou je tire ! » lança-t-il, sa détermination brûlant dans son regard. C'était l'adrénaline qui était derrière tout ça, ce n'était qu'un courage qu'imposait la situation, mais Youngdae ne s'en préoccupait guère. S'il devait tirer, il tirerait. Vu comment ça partait de toute façon, c'était les ravisseurs ou eux tous. Le choix était vite fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: EVENT - 29 juin Sam 24 Oct - 10:14

Enfin, quelqu'un d'autre trouvait le courage de réagir... William ne connaissait que trop bien le caractère des citoyens lambdas, qui laissaient les autres les sauver sans lever le petit doigt. Et plus ils étaient nombreux, et moins ils en faisaient, comptant sur les plus habiles pour se faire tuer à leur place, ou du moins en prendre le risque.
De tout ceux présents, le O'Malley ne se serait pas attendu à voir l'asiatique prendre le pistolet, vu le regard terrifié qu'il lui avait jeté, lorsqu'il s'était servis de lui comme distraction... Mais peut-être qu'il l'avait secoué, mine de rien, et que se retrouvant malgré lui dans l'action, il en avait saisit l'opportunité. Quoiqu'il en soit, William lui en était reconnaissant, et il esquissa un sourire rapide mais complice, en s'écartant pour permettre à son allié de tenir parfaitement en joue le criminel. Après tout, il était quand même fort probablement que le barman ne sache pas tirer droit, au cas où il devrait vraiment appuyer sur la gâchette.

    - Merci mec tu gères, déclara, rapidement, et d'une voix essoufflée, William qui se dirigeait déjà dans le couloir à la poursuite du second. Ne voyant pas le vigil revenir, il commençait à se faire du souci pour la demoiselle emportée. Le laisse pas filer surtout !


Cet ordre impliquait beaucoup de choses, notamment de tuer, ou du moins blesser, si nécessaire. William lui faisait confiance pour prendre la bonne décision : il n'avait pas le choix. Il espérait également que dans les autres parties du bâtiment, des gardes sauraient éliminer la menace. Il ne se faisait guère d'illusion, c'était déjà un miracle qu'ils aient pu, à deux, mettre à terre autant d'agresseurs... Enfin, presque.
Arrivé dans la salle du laboratoire où il pensait trouver les trois protagonistes qui s'étaient éloignés du groupe, William ne trouva que des tiroirs vidés de leur contenu sur le sol, des chaises cassées, de nombreuses traces de lutte, et même une quantité assez impressionnante de sang, sur les murs, le sol, et le mobilier... Plusieurs fioles avaient néanmoins été brisées, expliquant peut-être cette quantité de liquide écarlate, parmi d'autres raisons moins réjouissantes.

Le jeune homme s'empara d'une seringue qui trainait au milieu des décombres, et s'approcha de la seule porte par laquelle le trio avait pu s'échapper. Il comptait sur la supériorité de la demoiselle et de son protecteur pour avoir maitrisé le preneur d'otage.
Mais il n'y croyait plus réellement à présent... Ils avaient du essayer, en tout cas. La pensée de Calliope lui donna la force de s'approcher, pour régler la situation.

    - Y'a quelqu'un ? Demanda-t-il d'une voix assurée, en se cachant contre le mur qui donnait sur l'autre pièce, derrière le battant de glace opaque laissé ouvert. Vous allez bien ?


Il brandissait son arme improvisé, prêt à sauter sur quiconque sortirait de l'ombre sur le seuil, pour répondre à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: EVENT - 29 juin

Revenir en haut Aller en bas

EVENT - 29 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 20 juin 2010 - 14h
» Le Big Four au cinéma le 22 juin
» [News] Le clip Dark Side Of The Sun sort le 24 Juin.
» famille Lacaille et Bob brozman en juin à Paris???
» Die Walküre (La Walkyrie) - Bastille ; Juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Zone A :: Le labo de la création Hammond
-