AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Open Season

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : barman


MessageSujet: Open Season Dim 13 Déc - 11:57


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
La nuit allait bientot laisser place au jour et pourtant, Alec n'avait pas envie de rentrer. Il savait pourtant qu'Henry l'attendait dans leur lit, que dans quelques heures son reveil allait sonner et que le jeune soigneur se lèverait pour aller travailler. Alec ne reprenait pas le boulot avant le début d'apres midi. Il venait de faire la fermeture de la boite et s'il voulait croiser son amoureux, il devait rentrer vite. Profiter du corps d'Henry,tout chaud de sommeil pour s'endormir, bercer par la respiration de son amant et la sensation de sa peau contre la sienne. Il savait que le bungalow resterait calme encore quelques heures, Amy était allée dormir chez sa copine et quand Henry serait parti au boulot, apres un dernier baiser, peut être après un réveil crapuleux, Alec pourrait dormir et oublier. Oublier que Charlie vivait dans le bungalow juste en face du leur. Que depuis 15 jours qu'il était réapparu dans sa vie, Alec guettait chaque occasion de l’apercevoir,toujours brièvement, incapable de le regarder vraiment. De confronter le Charlie d'aujourd'hui au souvenir de son amour d'adolescence. Incapable de décider s'il voulait laisser une place à Charlie dans sa vie de maintenant. Si Charlie deviendrait une menace pour son précieux petit équilibre.

Alec savait qu'il devait rentrer. Que pour éloigner Charlie, il devait se rapprocher encore d'Henry. Etre plus proches qu'ils ne l'étaient déjà, tomber amoureux. Inconditionnellement. Comme Alec était seulement capable d'aimer. Mais c'était trop tot. Il n'était avec Henry que depuis quelques semaines, Riley était encore trop frais dans sa mémoire. Et Charlie, qui n'était qu'un doux souvenir de son passé, était revenu trop vite dans sa vie. Mais meme dans plusieurs dizaines d'années, ça aurait été trop vite pour le barman.


Il salua ses collègues qui prennaient la direction des navettes les ramenant dans la partie des employés et jeta un oeil vers le grand batiment de l'hotel qui se découpait sous les rayons de lune. La nuit, sur l'ile, le faisait imanquablement penser à sa sirène. Cette heure entre chien et loup quand la lune brille encore haut dans le ciel mais qu'on sentait le soleil non loin de se lever. Lauren était revenue sur l'ile quelques jours plus tot. Alec avait été enchanté de la revoir et ils avaient passés quelques heures ensemble. Il lui avait brievement présenté Henryn gardant pour lui sa sirène plus que son amoureux. C'était une relation bizarre qui s'était développée entre eux et pour une fois, Alec n'avait pas envie d'y mettre une étiquette. De l'attirance, indéniablement, de la complicité qui se développait doucement, de l'amitié. Quelque chose de plus qui aurait pu avoir lieu mais qui ne viendrait surement pas. Ou peut etre que si allez savoir. En attendant, Alec gardait précieusement la jeune femme comme un jardin secret, une partie de sa vie qu'il n'avait envie de partager avec personne. Alors qu'il lui confiait toutes ses pensées, tous ses états d'ames. Qu'il lui parlait d'Henry, de Riley, d'Amy. Et aujourd'hui, il savait qu'il devait lui parler de Charlie.

Un coup de fil, un étage, un numéro de chambre, une porte entrouverte, une faible lumière qui éclairait des draps défaits et une Lauren à moitié nue entre les draps défaits. Ses yeux encore gonflés de sommeil, ses cheveux défait, son dos qui accrochait les reflets de la lampe de chevet . Alec referma la porte derrière lui et retira ses chaussures. Il se laissa tomber au pied du lit. Lauren allongée sur le ventre, la tete aux pieds releva son visage pour regarder le jeune barman.  Les draps qui cachaient ses jambes, dévoilant le bas de ses reins dessinaient une queue imaginaire et Alec sourit encore.Il ferma les yeux et renversa la tete en arrière, appuyant sa nuque sur le matelas à quelques centimètres du visage de sa sirène.

"Un jour, je finirai par voir ce que cachent ces draps.. et ce jour là, je ne suis pas sur que je me contenterai de regarder."


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Open Season Lun 28 Déc - 21:27


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
Je dormais (déjà ?) depuis quelques heures lorsque la sonnerie de mon portable me sortit de mes rêves. Je répondis encore à moitié endormie à vrai dire, ne sachant trop si j’étais encore dans un rêve ou s’il s’agissait de la réalité. Même après avoir raccroché, je m’étais rendormie quelques minutes avant d’ouvrir les yeux, à nouveau, en me demandant si ce coup de fil avait vraiment eu lieu ou non. Une simple vérification des appels reçus m’en donna la confirmation. Alec, un serveur rencontré sur cette île, m’avait bel et bien appelé en plein milieu de la nuit. Ou extrêmement tôt le matin, au choix. Il avait besoin de parler avait-il dit. Bien. Je lui avais simplement répondu de monter dans ma chambre. Un tel appel à 4 heures du matin impliquait de devoir discuter de manière immédiate. Simplement vêtue d’un shorty,  je me levai et ouvrai la porte de ma chambre pour éviter tout nouveau réveil « brutal », tel des coups sur la porte ou un nouveau coup de fil. Je profitai d’être debout pour allumer une lampe de chevet. La lumière restait faible, c’était parfait, rien d’agressif pour mes yeux encore endormis. Je ne pris même pas la peine de me coiffer, voire même d’enfiler un haut. J’espérais même qu’Alec en serait mal à l’aise, ce qui serait la monnaie de sa pièce pour m’avoir réveillée à une heure indue. Gentiment. Tête aux pieds du lit, je me recouchai sur mon lit, sur mon ventre (tout de même), et enroulai mes jambes dans mes draps hyper soyeux. C’est qu’ils ne lésinaient pas sur la qualité dans cet hôtel. C’était le pied de dormir nue (ou presque) dans ces draps.


En attendant mon serveur, je checkai les réseaux sociaux. Par habitude. Une habitude que je n’aimais pas mais dont je ne pouvais me détacher. Je n’entendis même pas Alec se faufiler dans la pièce, pas avant qu’il n’ait refermé la porte du moins. Je relevai la tête et lui souris, sans dire un mot. Lui non plus ne prononça aucun mot durant les premiers instants de son intrusion. Il était calme. Si calme…. C’est une des choses que j’aimais le plus chez lui. Il avait déjà pourtant eu l’occasion de s’énerver sur moi, à cause de moi plutôt, comme quand j’avais eu mon petit caprice le soir de notre rencontre sur cette plage, mais il n’en faisait rien. Non, il restait calme, quoiqu’il arrive. Et cette quiétude qui se dégageait de lui emplit ma chambre dès qu’il y entra. De suite, j’avais déposé mon smartphone sur le bord du lit. Pas par politesse, juste parce que j’avais envie de le regarder. De suite, il s’assit au pied de mon lit, juste à côté de l’endroit où je me trouvais et me parla de mes jambes. Mes jambes et autres choses, si je comprenais bien. Sa voix tellement douce, pour des paroles qui n’en étaient pas tant, me fit sourire. Ma tête posée sur l’un de mes bras, je tendis mon autre bras vers lui pour caresser lentement ses cheveux du bout des doigts.


« Qu’est-ce qui t’en empêche ? »

Je m’en fichais, au fond, mais ça m’amusait de l’embêter à son propre jeu. Je fixai mes doigts que je descendis sur sa joue en souriant encore plus.

«  Henry ? »


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : barman


MessageSujet: Re: Open Season Mar 5 Jan - 19:01


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
Il était définitivement un oiseau de nuit. Déjà, tout petit, il dormait moins que sa soeur, restant éveillé tard la nuit, rassuré par le contact de sa jumelle dans le lit à ses cotés, ses grands yeux bleus ouverts sur les ombres de la nursery. Leurs parents avaient fini par en prendre leur parti. Apres tout il ne pleurait pas. Il pleurait très peu, c'était un bébé calme, laissant les démonstrations de joies, de faim de colères à sa jumelle qui communiquait pour deux. Ce qu'elle faisait d'ailleurs toujours, à 25 ans. Comme si le gene de l'expression ne lui avait été transmis qu'à elle. Ce qui l'arrangeait bien au final. Amy parlait pour deux. Pour lui. Et il pouvait se contenter d'observer, de vivre les choses dans sa petite bulle à laquelle très peu de gens avaient accès. Amy biensur, Riley quand ils étaient ensemble, Henry aujourd'hui... Lauren, sans quoi il ne serait pas là à cette heure avancée de la nuit... Et Charlie, Charlie à la fin de leur adolescence.. et Charlie aujourd'hui? Il n'en était pas vraiment sûr et c'était en grande partie ce qui l'avait poussé dans la chambre de sa jolie sirène alors qu'il aurai du rejoindre le lit de son amant.

Il était bien au pied d'un lit, la tête basculée en arrière, les yeux fermés, savourant la caresse d'une main sur son visage. Mais cette dernière était indéniablement féminine, la caresse, légère comme une plume était celle d'une femme à mi chemin entre celle fraternelle d'Amy et amoureuse d'Henry. Une relation en pointillés, oscillant entre l'amitié, la séduction et l'agacement. Trop récente pour être profonde, pas assez légère pour être superficielle.


La main de Lauren glissa de ses cheveux à sa joue et Alec tourna doucement la tête pour approfondir le contact. Il haussa les épaules à la question de la jeune femme. N'était ce pas la réponse qu'il aurait du dire? La réponse évidente. Henry.  Henry qui partageait sa vie depuis quelques semaines déjà, qui vivait avec lui, qui partageait son lit. Qui se revelait être un amant attentif et doué. Pourtant, le corps à demi nu de Lauren, dans la douceur des draps et du petit matin l'attirait indéniablement.

Alec ouvrit les yeux et se retourna, s'agenouillant au pied du lit. Il fit courir ses doigts le long de la colonne vertébrale de Lauren, arrachant à la jeune femme un frisson qui le fit sourire. Il se pencha encore et déposa un baiser sur son épaule avant de reprendre sa position initiale. Non, ce n'était pas Henry qui le retenait de sauter sur la jeune femme.

Il n'était pas venu pour ça. Ils le savaient tous les deux. Un jour peut être... ou peut etre pas... mais ce soir, ou plutôt ce matin, Alec avait besoin de s'évader. Dans cet espèce de monde onirique qui servait de décors à ses rencontres avec Lauren: aux petites heures du jour, des moments volés qui laissaient une impression de magie en y repensant, comme une bulle hors du temps.

"Pas Henry non.. et pourtant... ça devrait etre la raison n'est ce pas?"


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Open Season Lun 25 Jan - 21:33


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
J’avais relevé ma tête en même temps qu’Alec s’était redressé pour s’agenouiller devant mon lit et pour caresser lentement et légèrement l’échine de mon dos. A ce moment-là, j’ai cru pendant quelques secondes qu’il voulait plus que notre amitié. J’y ai cru car cette caresse n’avait rien d’anodine, elle ne pouvait pas avec la sensation qu’elle éveilla chez moi. Mon regard était plongé dans celui d’Alec, prêt à le défier pour la suite, mais il n’en fit rien. Il ne voulait rien de tout cela en fait car rapidement il vint se rasseoir aux pieds de mon lit. En fait, j’ignorais même s’il était, ne fût-ce qu’un minimum, attiré par la gente féminine. Quoiqu’il en soit, il jouait avec moi et je ne savais pas si j’aimais ça ou pas.


En expirant profondément, je laissai tomber ma tête contre mes bras, devant moi. Je le jetais de ma chambre ou pas ? Mais sa réponse à ma question éveilla ma curiosité. Il était peut-être un peu trop tôt pour lui faire ce coup-là.
« Je ne sais pas si ça devrait… On a le droit d’avoir des sentiments qui évoluent. »

Je me levai du lit, posant les pieds juste à côté d’Alec, et je m’éloignai de quelques mètres pour aller attraper mon débardeur que j’enfilai immédiatement. De suite après, j’allai m’asseoir juste à côté de mon invité (enfin, en quelques sortes) et je posai ma tête contre son épaule. J’étais fatiguée, oui, mais j’avais aussi envie de l’écouter. Légèrement tournée vers lui, je passai mes doigts sur les bracelets de son poignet tout en les examinant.
« Qu’est-ce qui se passe avec Henry ? »
Je ne pris pas la peine de demander s’il voulait en parler. S’il était ici, ce n’était certainement pas pour rien. Et s’il ne voulait pas en parler et être ici parce qu’il ne voulait pas être seul, il était assez grand pour me le dire. 


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : barman


MessageSujet: Re: Open Season Dim 31 Jan - 20:54


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
Qu'est ce qu'il se passe avec Henry? C'était la question à un million de dollar.
Alec avait regardé Lauren se lever pour enfiler un débardeur. Il avait posé un regard appréciateur sur sa silhouette, sur la cambrure de son dos, sur les faussettes aux creux de ses reins qui lui firent tout de suite penser à celles d'Henry. Il avait toujours apprécié un beau corps, qu'il soit féminin on masculin. Alec ne s'était jamais posé de question sur sa sexualité. Il avait trouvé des filles et des garçons attirants, son premier baiser avait été avec une fille, sa première fois avec un garçon mais il avait prit autant de plaisir avec l'un qu'avec l'autre. Depuis Charlie, il avait connu des filles comme des garçons, meme si ses deux relations sérieuses avaient été avec des garçons. Trois, s'il comptait sa relation avec Henry. Mais ils n'étaient pas ensemble depuis si longtemps. Il était resté avec des filles plus longtemps que ça. Seulement Henry vivait avec lui et ça il ne l'avait fait qu'avec Riley avant lui.
Lauren était belle, il n'avait aucun doute la dessus. Il effleura sa jambe alors qu'elle venait s'asseoir tout contre lui puis laissa retomber sa main.

La jeune femme posa sa tête sur son épaule et commença à jouer avec les bracelets d'Alec. Il avait remonté ses genoux devant lui et posé ses poignets sur ses genoux. Il portait une montre au poignet gauche, un cadeau de ses parents. Étanche avec un bracelet en caoutchouc, elle portait ses initiales au dos et ne quittait jamais son poignet. A son poignet droit, les bracelets avec lesquels Lauren jouait. Un large bracelet en cuir marron, usé par le temps, cadeau de Charlie juste avant qu'il ne parte pour la fac. Un bracelet brésilien bleu vert et jaune qu' Amy avait fait pour lui lorsqu'elle lui avait proposé de postuler pour l'ile. Un bracelet en silicone jaune sur lequel il tirait quand il était nerveux et qu'une cliente lui avait donné un soir au bar. Elle l'avait passé à son poignet en lui faisant un gringue pas possible auquel Alec n'avait pas répondu bien entendu. Il portait toujours le bracelet plus parce qu'il n'avait jamais prit le temps de l'enlever.


"Mes sentiments pour Henry évoluent.. dans le bon sens... enfin je crois...Tu te rappelle de ton premier mec? Il a compté pour toi? Je veux dire, vraiment compter? Du genre à transcender ta vie et tout?"



Alec ferma les yeux et poussa un soupir. Il pencha la tete en arrière jusqu'à ce que sa nuque repose à nouveau contre le matelas, ne bougeant pas plus que ça pour ne pas rompre le contact avec Lauren, pour ne pas briser ce moment entre eux.

Une fois de plus, il fut frappé par sa relation avec la jeune femme. Il avait à nouveau l'impression d'etre hors du temps. Dans cette bulle qui n'appartenait qu'à eux et où il se sentait libre de dire ce qu'il avait sur le coeur, d'exprimer ses peurs et ses espoirs de dire tout ce qu'il voulait. Et il ne savait pas vraiment pourquoi.
Les fois où il avait croisé Lauren en journée ils s'étaient amusés comme deux amis de longues dates rien de sérieux, tout en décontraction. Pourtant, cette nuit, comme celle où ils avaient fait connaissance, Alec sentait peser sur eux une ambiance presque mystique qui donnait à leur rendez vous un aspect intime dont il avait sacrément besoin.

"Moi je m'en rappelle.. et il est de retour dans ma vie."


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Open Season Dim 14 Fév - 17:47


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
La présence d’Alec dans ma chambre me plaisait malgré tout. Il avait un côté rassurant et protecteur que j’affectionnais particulièrement chez les personnes qui m’entouraient. J’étais ce genre de personne qui se sentait affreusement seule et abandonnée dès qu’elle se retrouvait sans compagnie pendant quelques heures. Les nuits y compris. Alors même si j’ignorais sur quel pied danser avec lui, sa seule présence m’était agréable par le réconfort qu’elle procurait. Une promiscuité s’était naturellement installée entre nous, cette même promiscuité qui me faisait parfois douter des intentions d’Alec. Pourtant, elle ne me déplaisait pas, loin de là, parce que j’en étais friande. D’ailleurs, je me blottis contre lui en m’asseyant à ses côtés.  Je ne sais pas si c’était ses gestes qu’il avait tenus un peu plus tôt, son côté inaccessible (du moins, le pensais-je), ou ma frustration de ne pas avoir Dean pour moi cette nuit, mais il était hors de question qu’Alec sorte de cette chambre.



Ma main sur ses bracelets que j’inspectais, j’écoutais mon serveur me parler d’une oreille… jusqu’à ce qu’il me demanda si je me souvenais de mon premier mec et si ce dernier avait transcendé ma vie. Je me mis à réfléchir et à sourire. Est-ce qu’un de mes ex avait transcendé ma vie ? « Transcendé », pas moins. Certainement que je l’avais pensé plus d’une fois lorsque j’étais amoureuse. Après réflexion, après la fin d’une de ces relations par exemple, c’était bien entendu différent. Si je devais désigner un homme qui avait transcendé ma vie, je choisirais certainement Sebastian. Mais pas en tant qu’amant ou ex, mais en tant qu’ami et ce simple fait enlevait toute magie à ce terme, « transcender ». Lui, il avait réussi à rendre ma vie moins fade qu’elle ne pouvait me paraître de temps à autres. Et parce que même si certains avaient comptés plus que d’autres, je ne voyais aucun ex qui me ferait l’effet que me décrivait Alec. D’ailleurs, je secouai lentement la tête tout en restant contre lui. Je tombais très facilement amoureuse, de tout, des hommes entre autres. Surtout. Je pouvais craquer pour un rien sur un mec et en devenir dingue en un rien de temps, mais cette passion pouvait ne plus suffire. Ou elle retombait, irrémédiablement, et la douce routine devenait trop rapidement insuffisante. Alors est-ce qu’ex était arrivé à transcender toute ma vie, je ne m’en souvenais pas.  Donc la réponse ne pouvait être que négative.

« Nop… »

Alec se mit à soupirer et pencha la tête en arrière, comme un homme qui était devant un choix impossible. Je l’enviais dans un certain sens, moi aussi j’aurais voulu un aussi bel amour qui des mois ou des années plus tard arriverait encore à chambouler toute ma vie. Parce que je ne doutais nullement que c’était le cas pour Alec, vu qu’il était là à m’en parler en plein milieu de la nuit.

« Gros chamboulement, j’imagine… »

J’avais prononcé cette phrase avec une légère once de sarcasme. Légère et gentille. Je ne voulais en aucun cas blesser Alec mais ma réflexion était tellement évidente et banale que ce ton était venu naturellement. Je relâchai son poignet, me redressai, et j’appuyai ma main sur l’un  de ses genoux pour qu’il abaisse ses cuisses au sol. Mon objectif était évident, je voulais venir m’asseoir sur ces dernières. Et dès que ce fût fait, à califourchon, je glissai mes doigts sur ses joues pour qu’il garde sa tête droite et me regarde tandis que je lui parlais. Aussi pour lui montrer que moi aussi je pouvais jouer avec lui, si je le voulais.

 « C’est une bonne chose ou une mauvaise chose ? Dans le fond…. Cet homme qui a transcendé ta vie… »

Je lui souris avec malice en posant cette question à laquelle je n’attendais pas vraiment une réponse, tout simplement parce que pour moi elle était évidente. Je ne connaissais pas tous les détails de son histoire, je n’en connaissais même pas les grandes lignes, mais si cette personne avait pu être aussi important pour lui, je décidais avant même d’en savoir plus que ce n’était pas une mauvaise chose en soi.


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures



Emploi : barman


MessageSujet: Re: Open Season Dim 13 Mar - 13:18


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
Penser à Charlie n'était jamais facile. Il évitait de le faire la plupart du temps. Alec avait toujours été un solitaire et s'était toujours fichu de savoir ce que les gens pensaient de lui. Il n'avait eu aucun mal à s'afficher avec Charlie quand ils étaient sortis ensemble. Il n'avait eu aucun mal à sortir avec des filles ou des farçons, indifférement, au fil de ses envies. Il n'avait pas craint la réaction de ses parents, de ses amis. Il n'avait jamais eu à faire son coming out.Il avait embrassé des filles ado, il avait eu une petite copine vers 14 ans. Puis il était sorti avec Charlie. Et quand Charlie l'avait attendu à la sorti de son cours le lendemain, Alec l'avait embrassé sans tenir compte des regards autours d'eux.  Il se fichait des autres. Seule Amy comptait et sa soeur l'aimerait toujours, quoi qu'il fasse, quoi qu'il fut. Elle était sa jumelle. Une partie de lui. Et l'idée ne l'avait même pas effleuré qu'Amy puisse ne pas l'aimer ou se ranger de son coté.
Puis il y avait eu Charlie. Charlie qui s'était incrusté dans sa vie, dans son quotidien, dans son coeur, sous sa peau. Charlie qui avait fait tomber toutes les barrières d'Alec, même celles que le jeune homme n'avait pas conscience d'avoir. Et pour la première fois de sa vie, Alec avait eu peur de décevoir quelqu'un. Mais le regard que Charlie posait sur lui à chaque fois qu'il le regardait suffisait à éloigner les craintes du jeune homme. Puis Charlie était parti à la fac. Et ils avaient eu cette conversation téléphonique. Et même s'ils avaient tous les deux dit ce qu'il fallait, même s'ils s'étaient mutuellement laissés partir, ils s'étaient déçus. Et c'était ce qu'Alec avait le plus de mal à accepter. D'avoir déçu Charlie. D'avoir été déçu par lui.

C'était pour ça qu'il évitait de penser à Charlie. Parce qu'invariablement il repensait à ce coup de téléphone et à tout ce qui en avait découlé. Quand il avait rencontré Riley il avait délibérément laissé le jeune homme prendre les rennes de leur relation, il l'avait laissé tout décider pour eux, pour ne pas le décevoir pour ne pas que Riley attende de lui autre chose que ce qu'il voulait, qu'il voit en Alec l'homme qu'il voulait qu'il soit et non pas celui qu'il était vraiment. Et c'était ce qu'il s'était passé. Et quand Riley en avait eu assez, qu'il avait eu envie d'autre chose, comme c'était  toujours le cas avec Riley, il était parti, laissant Alec dévasté. Parce que pendant la durée de sa relation avec Riley il n'avait pas eu besoin d'être lui même , il s'était contenté d'être celui que Riley voulait et c'était beaucoup plus facile que d'admettre que des années après, il s'en voulait encore d'avoir déçu Charlie.


Il ne savait pas comment expliquer tout ça à Lauren, parce qu'il ne savait meme pas si c'était normal de ressentir tout ça. Il ne s'était posé aucune question pendant les deux ans de sa relation avec Charlie. Il n'avait pas arreté de s'en poser depuis. Il soupira à nouveau et se pencha vers Lauren, posant son visage contre ses seins, recouvert fort heureusement de son débardeur. Il avait sa main sur sa taille et glissa son pouce sous le tissu, caressant sa peau en un geste appaisant. Il n'avait pas conscience que son geste pouvait etre déplacé,parce qu'il ne s'agissait pas de ça. Etre avec Lauren avait cet effet sur lui. Il se sentait à sa place. Elle le rassurait, l'attirait et le mettait à l'aise. Comme seul Charlie avait su le faire avant elle. Mais il n'avait pas vraiment envie de se demander pourquoi.


"Je ne sais pas.. c'est comme si tout mon univers venait de retomber sur son axe. Depuis qu'il est là, depuis qu'il est de retour dans ma vie j'ai l'impression de respirer à nouveau. Sauf que je n'avais pas l'impression de retenir mon souffle tu vois?"



Alec ricana avant de secouer la tete et de fermer les yeux. Le calme de la chambre et de la nuit autour d'eux, l'atmosphère tamisée la présence de Lauren à ses cotés, tout tendait à recréer cette petite bulle dans laquelle il se retrouvait avec elle à chaque fois qu'ils étaient seuls ensemble. Il ne savait pas pourquoi il réagissait comme ça à sa présence. Mais elle lui était importante, il avait besoin d'elle, de sa présence, de son contact. Comme il avait eu besoin de très peu de gens avant. Elle était un parfait mix entre Amy et Charlie et quelque part, Alec se dit qu'il était vraiment tordu parce qu'il avait envie de Lauren et qu'il ne voulait pas réfléchir à ce que ça voulait dire de la comparer à Amy. Il espérait fortement que c'était plutôt à Charlie qu'elle lui faisait penser. Et d'un autre coté, il savait qu'il ne se passerait rien entre eux. Elle était belle, elle était désirable. Son corps chaud et doux sous ses doigts. Sa main caressait sa taille plus franchement alors que sa joue reposait sur ses seins, son souffle caressant la peau de la jeune femme. Il savait que faire l'amour avec elle serait bien. Plus que bien. Mais ils n'en étaient pas là. Leur relation, bien qu'empli de désir lattent n'était pas de ce genre. Il ne savait ce qu'elle était,et il ne voulait pas se poser la question. Il se posait trop de question. Henry, Charlie, Lauren... Il ferait mieux de rentrer chez lui, de retrouver Henry et de baiser un coup. Ca lui remettrait surement les idées en place. Mais il était incapable de se décoller de la jeune femme et resta là, blotti contre elle.

"Je ne crois pas qu'on puisse aimer plusieurs personnes à la fois, je crois que c'est une excuse que se donnent les gens qui ne veulent pas choisir. Mais pourquoi est ce que je devrai choisir hein? Ce n'est pas comme si Charlie était encore amoureux de moi, ce n'est pas comme si j'étais amoureux d'Henry....pourquoi choisir? "


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Open Season Lun 25 Avr - 22:42

Embarassed I love you


# OPEN SEASON
« So I'll be needing you and I know you'll be needing me too. We're in this game together.  »

# Chambre d'hotel de Lauren, 4 juillet 4h du matin.
# Lauren & Alec
Étrange sensation que de se sentir dans une telle proximité avec un homme qui ne recherche visiblement pas davantage que cette affection que je lui donnais. Bien que certains de ses doigts s’étaient faufilé sous mon débardeur, il n’en restait pas moins que ce geste n’avait rien de provocateur. Sensuel, il l’était, mais ça s’arrêtait là. Alec avait besoin d’affection, tout comme moi, et ça se résumait à cela. Et j’étais bien dans ses bras, contre lui, je savourais cette osmose entre lui et moi. Peut-être était-ce là finalement ce que je recherchais sans le savoir. Une affection sensuelle… Non, en fait, je n’en étais pas du tout convaincue. Assise ainsi contre lui, un geste de sa part et je risquais de ne plus répondre de rien. Si seulement la gente féminine l’intéressait.

Alors qu’il m’expliquait davantage ce qu’il en était de sa relation ou plutôt de son ressenti envers celui qui avait transcendé sa vie, je glissai mes doigts de sa nuque vers le haut de sa tête, à travers ses cheveux. Ils étaient doux, son souffle était chaud et j’en venais à envier encore plus ce qu’il me décrivait. Alec me demanda si je voyais ce qu’il m’expliquait. A vrai dire, je ne pouvais que deviner, mais cela ne m’empêcha pas d’hocher doucement la tête.


« Mhmh… »

Oui, j’imaginais. Peut-être mal, mais j’imaginais. Et pendant ce temps, je sentis ses doigts courir sur ma peau, sur mes hanches tandis que j’appuyai sensiblement sa tête davantage contre ma poitrine. Il suffisait que je m’appuie un peu plus sur mes genoux pour me dresser un peu plus haut et… Non. Je me contentai de déposer un baiser dans ses cheveux.

« Et si ton postulat était faux ? Et si on pouvait aimer plusieurs personnes en même temps ? Où serait le mal d’ailleurs… »

Je posai mes mains de part et d’autres de son visage, pour le forcer à relever la tête et me regarder, uniquement dans le but de croiser son regard. J’avais une folle envie de coller mes lèvres brusquement aux siennes, parce qu’elles m’étaient interdites, mais je me contentais  de les fixer avec envie. Je passais de sa bouche, à ses yeux. Peut-être avait-il raison, peut-être était-ce moi. Peut-être évitais-je les choix ou peut-être n’avait-il pas besoin d’en faire un contrairement à ce qu’il croyait.

« Es-tu sûr qu’il ne ressent plus rien pour toi, ton Charlie ? Tu lui en as parlé ? »

Étrange était aussi cette conversation au sujet de ce mec qui le faisait chavirer alors que je peinais à rester sage avec Alec. A sauvegarder ma dignité. Quoiqu’il en soit, si Henry était ennuyant à mes yeux, Charlie n’en était rien, pour ce qu’il provoquait chez Alec… Et chez moi.


CREDIT IMAGES # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: Open Season

Revenir en haut Aller en bas

Open Season

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Recherche grille d'accord pour open tunning
» Accords standard en open tuning
» Trouver les open tuning utilise
» accord pour jouer en open de do
» OPEN DE G LES GAMMES (MAJEURE, PENTATONIQUE & MINEURE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Zone C :: Hôtel Isla Nublar Resort
-