AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : PDG d'une filiale pétrolière et actionnaire du parc


MessageSujet: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Mar 19 Jan - 18:41


Drôle de retrouvailles
feat. Stanislas & Evelyn


Citation ici.

At

L'hélicoptère amorti sa descente avec douceur et précision. On sent à travers la trajectoire que le pilote n'en est pas à son premier atterrissage. Au sol, un homme vêtu de noir, un dossier entre les mains, attend que les hélices se stoppent pour s'approcher et ouvrir la porte du pilote

_Vous avez fait bon voyage ?

L'homme descend, lunettes noires sur le nez, il sert la main à l'autre et répond en haussant la voix pour se faire entendre

-Très bien, merci Igor. Avez-vous ce que je vous ai demandé ?

Igor lui montre le dossier ( Igor en visuel)

_Je dois vous dire, Monsieur, c'est mademoiselle Stanford …

Il laisse sa phrase en suspend, attendant la réaction de son patron qui, sous le coup de la surprise, c'est arrêté dans son élan

-Evelyn ?

Demande-t-il juste pour le principe. Ce nom, il ne le connaît que trop bien. Bien que leur histoire soit loin, la jeune femme a fait partie de sa vie quelques temps. Il ne l'a pas vraiment oublié d'ailleurs.

Stanislas prend le dossier qu'Igor lui tend. Ils reprennent la marche pour se rendre jusqu'à la voiture que le garde du corps a loué

_Nous devrions passer par l'hôtel, Monsieur, afin de vous reposer et vous rafraîchir.

Stanislas secoue la tête tout en lisant les papiers remit par son employé

-Non, nous y allons directement.

L'homme sait très bien que son patron ne reviendra pas sur sa décision. Il acquiesce et prend place au volant du bolide qui les attend. L'homme d'affaire jette un regard appréciateur sur l'Audi noir (clic) garé sur le parking et prend place coté passager. Il met sa ceinture et pose sa tête contre l'appuie-tête, ferme les yeux et prend une profonde inspiration

-Vous ferez en sorte qu'elle m'appartienne, c'est dommage de la louer alors que je pourrais l'acquérir

Igor sourit tout en faisant ronronner le joujou

_Cela sera fait Monsieur

Les deux hommes sortent du parking et prennent la direction de l'hôpital.

Le trajet fut court, mais Stan eut le temps de parcourir le dossier parlant de Evelyn, mais aussi de Callie et de tous ceux qui étaient parti en expéditions en Egypte. Tout y est.

La voiture s'arrête

_Je vous monte un café dans la chambre de Miss Stanford ?

Le PDG affirme d'un mouvement de tête et sort du bolide. À peine entré qu'une infirmière vient à son encontre et lui glisse quelques mots, en affichant un grand sourire.
Stan prend un ascenseur et monte.

Arrivé devant une porte numéroté, il retire ses lunettes, les mets dans l'encolure de son t-shirt sombre et se passe la main dans les cheveux, se frotte ensuite ,e visage et termine par sa barbe de quelques jours. Il frappe ensuite quelques coups et entre dans la chambre

-Mademoiselle Stanford … vous auriez pu trouver un autre moyen pour qu'on se revoit.

Dit-il avec un léger sourire au coin de la bouche. Qui s'évapore sitôt lorsqu'il voit la demoiselle et son état

-J'aurais du me douter que finirais par te mettre dans une situation aussi dangereuse. Déjà à l'époque tu n'en faisais qu'à ta tête

Fronçant les sourcils, il reste à distance d'elle, s'appuyant contre la table et croisant les bras contre son torse, les traits fatigués et le regard sombre.

19 Juillet 2015 fin d'après-midi

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Paléontologue Résidente


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Mer 20 Jan - 14:18

Drôle de retrouvailles
Stanislas & Evelyn



Jayce est rentré quelques heures au parc pour se reposer avant de revenir. Il est parti il y a peu de temps mais pourtant, je ressens déjà son manque. Allongée dans le lit, les yeux rivés sur le plafond et bercée par les bips de la machine qui me surveille, je sens la fatigue me gagner peu à peu. Seulement voilà, à chaque fois que je ferme les yeux, j'entrevois les images de ce qu'il s'est passé là-bas. Les cris, le coup de feu, Callie qui m'appelle... Je m'en veux tellement de l'avoir amenée là-bas et de lui avoir demandé de faire quelque chose de stupide. Les choses auraient pu très mal terminé. Ça peut paraître stupide, mais je suis aussi peinée d'avoir abandonné mes fouilles. J'avais enfin trouvé le dinosaure que je cherchais depuis tellement de temps mais au lieu de le ramener au parc, il est là-bas, alors que moi je suis allongée ici dans ce lit. Ça me met en colère. J'ai envie de pleurer, mais je me retiens. Je suis forte, je dois être forte...

Je finis par dormir, mais je ne sais pas du tout combien de temps. Ce sont quelques coups frappés à la porte de ma chambre qui me réveillent. Je n'ai pas le temps de dire d'entrer qu'un homme entre déjà dans la pièce. Je suis encore endormie et je met quelques secondes avant de reconnaître ce grand type. Je crois que je deviens folle, ça ne peut pas être possible. Mais non, sa voix ne laisse pas place au doute, c'est bien Stanislas qui est ici, dans ma chambre. Je le fixe des yeux, je constate qu'il n'a pas changé. Ni dans sa façon d'être ni dans sa façon de parler. Stan et moi on est sorti quelques temps ensemble il y a quelques années. C'est un peu ma première "vraie" histoire d'amour en fait. Je venais tout juste d'obtenir mon doctorat en paléontologie et lui il avait financé un de mes projet. Il garde ses distances, adossé à la table, les bras croisés, impartial et le regard sombre. A sa réflexion, je ne peux pas m'empêcher de soupirer et de lever les yeux au ciel avant d'afficher un timide surprise.

- Bonjour Stan, moi aussi je suis contente de te voir.

Je remonte la couverture sur moi. Je suis en chemise de nuit made in hôpital et ce n'est pas vraiment une tenue qui met à l'aise. D'un geste de la main, je lui fais signe de se rapprocher pour qu'il vienne s’asseoir sur la chaise près du lit.

- Que me vaut l'honneur ? Tu viens voir comment se portent tes actions ?

| Chameleon Circuit.

[/color]
FICHE PAR STILLNOTGINGER.

_________________


..The Only Exception..
"Without you I feel broke like I'm half of a whole ~ Without you I've got no hand to hold ~ Without you I feel torn like a sail in a storm ~ Without you I'm just a Sad Song ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : PDG d'une filiale pétrolière et actionnaire du parc


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Lun 25 Jan - 15:46


Drôle de retrouvailles
feat. Stanislas & Evelyn


Citation ici.

At

Stanislas reste sans bouger durant de longues secondes. Il observe la jeune femme qui remonte la couverture sur son corps. Il se souvient qu'elle ne paraissait pas si pudique lors de leurs ébats sexuels. Cette pensée le fit sourire. Il se redressa et fit quelques pas vers la chaise qu'elle venait de lui montrer. Il y prit place et répondit

-Mes actions se portent mal, à ce que je vois.

Il reste silencieux, porte ses coudes contre ses cuisses et s'y appuis. Penché ainsi en avant, il regarde le sol. Sa mâchoire se crispe, il a l'air préoccupé

-Je suis venu ici en parti pour ça, mais je ne m'attendais pas à te voir allongée dans un lit d'hôpital.

Ajoute-t-il en relevant le regard sur la demoiselle. Lorsqu'il a eut vent des actes commis au sein du parc et ailleurs, il n'a pas hésité à prendre son hélico pour venir sur place. Apporter son aide, renforcer par du matériel la protection du parc, ou autre. Pour l'instant il n'en était pas encore là. Mais lorsqu'il a prit part du dossier et qu'il a vu que Evelyn était là, il a changé son programme.

Ce qui le tourmentait à présent était plutôt son état à elle

-Dis moi plutôt comment tu vas toi … que t'est-il arrivé exactement et qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

Froncement de sourcil, l'air inquiet il l'observe longuement. Evelyn est la femme parfaite .. était la femme parfaite. C'est bien pour cela qu'il a mit fin à leur relation. Il commençait à trop s'attacher à elle. Il ne voulait pas la faire souffrir si cela aurait durée plus longtemps. Il n'était pas un homme à se fixer. Non, il ne le sera jamais....

Des coups sont donnés à la porte. Stan se lève

-Tu permets ?

Demande-t-il à la jeune femme.Il n'attend pas la réponse, il sait qui vient, s'avance vers la porte et l'ouvre. C'est Igor qui entre avec un gobelet fumant d'un café odorant et d'une boite dans l'autre main. Le garde du corps entre à peine dans la chambre mais il prend quand même le temps de saluer Evelyn

_Miss Stanford, heureux de vous revoir

L'homme affiche un grand sourire franc tout en s'inclinant légèrement en avant. Il se redresse et échange quelques mots avec Stan ; il lui remet ensuite ce qu'il avait dans les mains et repart en saluant une nouvelle fois la jeune patiente.

Stanislas avale une légère gorgée du café et se tourne pour reprendre sa place. Il tend la boite à Evelyn

-Tiens, c'est pour toi, ce sont tes préférés il me semble …

Dans la boite se trouve des chocolats, ceux qu'elle aimait avant. Les aimait-elle encore aujourd'hui ? Il allait avoir la réponse, sauf si elle décidait de lui jeter au visage, ce qu'il pourrait comprendre.

-Je te croyais mariée avec des enfants et une petite vie bien rangée … pas ici …

Dit-il du tac au tac en portant une nouvelle fois le gobelet à la bouche.

19 Juillet 2015 fin d'après-midi

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Paléontologue Résidente


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Mar 26 Jan - 16:43

Drôle de retrouvailles
Stanislas & Evelyn



J'ai la couverture remontée presque sous le menton, j'ai l'air fine comme ça. Stan s'approche du lit et vient s’asseoir sur la chaise que je lui ai désigné un peu plus tôt. Il n'a pas changé, toujours aussi sûr de lui, toujours aussi beau... Je le vois qui fixe le sol, je ne dis rien. Je devine assez vite qu'il est préoccupé mais je ne vais pas lui demander pourquoi. Je connait Stan et je sais qu'il ne me dira rien si il n'a pas envie de le dire. Je le laisse donc à ses pensées et j'attend qu'il se décide enfin à parler. Je me souviens de ces moments qu'on avait tout les deux et le voir là, comme ça, muet, me fait me souvenir que ça a toujours été comme ça entre nous.

Je redresse finalement la tête et je le fixe quand il décide enfin de prendre la parole. Je sais qu'il est là à cause des vols et de la prise d'otage dans le parc mais je ne m'attendais pas vraiment à le voir débarquer ici, dans ma chambre d'hôpital. Il se décide enfin à me regarder et me demande comment je vais et si il peut faire quelque chose pour moi. Je souris et je pose ma main sur la sienne.

- Toujours aussi prévenant à ce que je vois....

D'accord notre relation ne s'est pas terminée comme il aurait fallut. En fait, elle s'est terminée comme ça du jour au lendemain. Je lui en avais voulu pendant un moment mais le temps avait fini par faire son oeuvre et j'avais fini par comprendre que lui et moi on était pas fait pour finir nos vies ensemble malgré ce que les gens avaient pu penser à l'époque. Des coups frappés à la porte me sortent de mes pensées et je souris lorsque je vois Igor passer sa tête dans l’entrebâillement de la porte pour me saluer.

- Oh Igor, je suis contente de vous voir...

Le garde du corps de Stan lui tend quelque chose avant de disparaître après m'avoir saluée une dernière fois. Stan referme la porte en avalant quelques gorgées de son café chaud et une fois assis sur la chaise, il me tend un boîte. Je souris et je plisse le nez, surprise de voir qu'il n'a pas oublié que ces chocolats sont mes préférés. J'ouvre la boîte et j'en prend un avant de croquer dedans à pleines dents.

- Huuum je crois que la dernière fois que j'en ai mangé c'était la dernière boîte que tu m'avais offerte avant... avant de partir.

Je me racle la gorge un peu gênée par la situation et je lui tend la boîte de chocolats avant de la poser sur la table de nuit. Alors que je finis tranquillement mon chocolat, sa réflexion manque de me faire recracher la douceur. Je me tourne vers lui, un peu étonnée par sa phrase.

- Disons qu'il y a eu quelques impondérables dans ma vie ces dernières années... Mais j'ai bien l'intention d'y remédier...

Sans trop m'en rendre compte, je m'imagine finir ma vie avec Jayce et je dois dire que pour la première fois depuis des années, finir ma vie avec un homme n'a rien d'effrayant... surtout quand cet homme est le garde chasse. Je regarde à son annulaire gauche et je ne suis pas vraiment surprise de voir qu'il n'y a aucune alliance. Je souris et à mon tour, je le questionne sur sa vie amoureuse.

- Et toi ? A ce que je vois, aucune femme n'a encore réussi à t'accrocher pour de bon.

J'attrape un nouveau chocolat avant de poursuivre.

-Callie t'a vu ?

| Chameleon Circuit.

[/color]
FICHE PAR STILLNOTGINGER.

_________________


..The Only Exception..
"Without you I feel broke like I'm half of a whole ~ Without you I've got no hand to hold ~ Without you I feel torn like a sail in a storm ~ Without you I'm just a Sad Song ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : PDG d'une filiale pétrolière et actionnaire du parc


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Dim 7 Fév - 11:27


Drôle de retrouvailles
feat. Stanislas & Evelyn


Citation ici.

At

L'hôpital est bien un des derniers endroits où il aime venir. Lui rappelant trop de mauvais souvenirs, de son enfance. L'odeur acre des produits aseptisant dans les couloirs qui piquent les narines et donnent mal au crâne. Les pas précipités et saccadés des infirmières qui vont et viennent, les murs trop blanc qui absorbent la luminosité et vous éclate la rétine, les gémissements des personnes souffrantes .... Mais il y a des exceptions, et celle d'aujourd'hui se nomme : Evelyn. Inquiet pour elle oui, il l'était. Après tout, elle avait été bien plus qu'un coup d'un soir dans sa vie d'homme des cavernes.

La conversation s'engage, il reste sur la réserve. Il a toujours été ainsi. Sans en dire trop, sans vraiment se dévoiler. Mais Evy le connaît assez pour savoir que sa venue est bien plus qu'une visite de courtoisie.

Au moment où la jeune femme pose sa main sur la sienne, il ressent comme une décharge électrique qui lui fait redressée l'échine. L'homme se raidi sur sa chaise et son palpitant s'accélère. Les souvenirs le submergent d'un coup. La chaleur de sa paume sur la peau, sa douceur, son corps contre le sien, l'odeur de son parfum.... non, il n'a rien oublié d'elle malgré toutes ces années passées.

Stan se lève d'un coup et se dirige vers la fenêtre, cherchant un peu de fraîcheur, car à cet instant il ne sent plus celle de la pièce. Il n'aime pas être comme ça : faible, minable, bon à rien. Être l'esclave d'une femme, ne plus pouvoir se contrôler c'est ce qu'il veut évité dans une relation, jusqu'à en avoir le cerveau retourné, mou et devenir une larve humaine. Sa mère aurait gagné et ça c'est inconcevable.

Debout devant la fenêtre, il observe l'extérieur durant quelques secondes, sirote son café et revient prendre place à coté de la jeune femme lorsqu'elle lui tend un chocolat. Il hésite et finalement en prend un.

-Merci ...

Dit-il par politesse, même si ce simple mot fut dit assez hâtivement.

Il lève les yeux et croise le regard de Evy cherchant dans ses yeux, comme si il pouvait deviner son passé, pourquoi elle se trouvait encore seule aujourd'hui. Mais son regard fut vite porté sur un ours en peluche criblé d'un gros cœur sur son ventre. Il eut une grimace de dégoût. Le romantisme sa pu. Il ne s'y connaît pas et, généralement, c'est Igor qui s'occupe des cadeaux pour les femmes qu'il côtoie. En l’occurrence, celui là était affreux. Mais très vite, c'est plutôt l'idée qu'il y avait un homme qui prit le dessus. Il ne chercha pas à en savoir plus, surtout que la fin de sa phrase laissait entendre qu'elle avait quelqu'un sous le nez

-Je vois ..

Dit-il pour montrer qu'il n'en demanderait pas plus.

Il élude la question sur sa vie amoureuse volontairement en prenant une autre gorgée de café et la discussion tourne sur Callie

-Pourquoi n'êtes vous pas dans la même chambre d'ailleurs ? Je pensais la trouver avec toi. Comment va-t-elle ?

Il lève un sourcil et attend d'en savoir plus.

19 Juillet 2015 fin d'après-midi

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Paléontologue Résidente


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Mer 10 Fév - 15:49

Drôle de retrouvailles
Stanislas & Evelyn



Debout près de la grande fenêtre, Stan a l'air complètement ailleurs mais ça ne m'étonne pas plus que ça. Il a toujours été assez mystérieux comme homme et j'avais appris à faire avec quand nous étions ensemble. A cette époque, je n'étais pas encore la maniaque du contrôle que j'étais maintenant. Je me tais, je me contente juste de l'observer. Si il a quelque chose à dire, il le fera, je le sais.... Au bout de quelques minutes, il revient finalement près du lit et s'installe sur la chaise qu'il a quitté quelques secondes auparavant. Il prend le chocolat que je lui tend et je lui adresse un sourire. Il me pose des questions sur ma vie amoureuse, je lui répond mais je ne lui dis que ce qu'il a besoin de savoir. Je connais Stan et je n'ai pas envie qu'il contrôle quoi que ce soit. Et puis de toute façon, ça fait bien longtemps que je n'ai plus de compte à lui rendre. Je vois son regard qui va se poser sur l'ours en peluche que Jayce m'a offert quelques heures plus tôt. Contrairement à Stan qui a une moue de dégoût alors qu'il fixe le cadeau, je ne peux pas m'empêcher de sourire en pensant à Jayce. Je coupe court à ce sujet et Stan n'essaye pas d'en savoir plus même si je sais que dans un coin de sa tête, il garde l'information et que dés qu'il va pouvoir, il va demander à Igor de faire des recherches. Je fronce les sourcils et je le fixe.

- Ne t'avise pas de mettre ton nez dans mes affaires Stan. Il est très bien et c'est tout ce que tu as besoin de savoir.

Je le fixe avec insistance pour qu'il comprenne que si il essaye de faire quoi que ce soit, je ne laisserais rien passer. Je suis une grande fille et depuis qu'il m'a laissée tomber, je n'ai plus rien à lui devoir. Heureusement, il enchaîna sur le sujet Callie. Il me demande pourquoi nous ne sommes pas dans la même chambre et alors que j'essaye d'hausser les épaules, je me fais mal et je grimace de douleur avant de me remettre comme je peux, bien allongée.

- On a besoin de repos toutes les deux et tu connais Callie. Si elle n'est pas seule, elle se transforme assez vite en moulin à paroles... Plus rien ne l'arrête.

Il me demande comment elle va et je me crispe instantanément. Je m'en veux de l'avoir embarquée là dedans et je dois me faire violence pour ne pas me remettre à pleurer. J'ai honte parce que je ne suis toujours pas aller la voir dans sa chambre... Je passe une main dans mes cheveux et j'essuie mes yeux humides du revers de ma main valide.

- Je... L'infirmière me dit qu'elle va bien... Je ne suis pas encore allée la voir...

Je détourne le visage quelques minutes et je fermes les yeux pour ravaler la boule de larmes qui s'était formée dans ma gorge.

- En plus elles refusent de me laisser sortir de ma chambre aujourd'hui...

Je sais qu'il faut que je me repose mais j'ai envie de voir ma soeur et de la serrer contre moi pour qu'elle me pardonne. Je me tourne de nouveau vers Stan et je repousse une mèche de cheveux de mon visage.

- Tu restes combien de temps au parc ?

| Chameleon Circuit.

[/color]
FICHE PAR STILLNOTGINGER.

_________________


..The Only Exception..
"Without you I feel broke like I'm half of a whole ~ Without you I've got no hand to hold ~ Without you I feel torn like a sail in a storm ~ Without you I'm just a Sad Song ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : PDG d'une filiale pétrolière et actionnaire du parc


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Lun 22 Fév - 18:26


Drôle de retrouvailles
feat. Stanislas & Evelyn


Citation ici.

At

Sans nul doute, Evelyn connaissait assez bien, trop bien même, les agissements de Stanislas. Mettre son nez dans les affaires des autres étaient une chose qu'il savait un peu trop bien faire. Pour leur bien ? Possible... mais aussi pour s'assurer qu'elle ne risquait pas de danger avec cet homme. En même temps, quel genre d'homme pouvait offrir un ours en peluche aussi affreux à une femme comme Evy ? Oui, bon, les cadeaux c'étaient pas son truc, d'où le fait qu'il reléguait ça à Igor. Mais si il lui venait à l'idée d'offrir un truc comme ça, Igor en aurait prit pour son grade.

Après les mots de la jeune femme, Stan hésite, lève la tête et pousse un profond soupir. Il reporte ensuite son regard sur la demoiselle et son bras plâtré

-J'te promet rien, tu sais assez que j'en fais qu'à ma guise.
Il esquisse un sourire forcé et termine son café sans lâché du regard la jeune femme allongé.
Ca lui démangeait d'en savoir plus sur cet homme mais en avait-il le droit ? Après qu'il ait laissé Evy, il ne lui a plus donné de signe de vie, ni même chercher à savoir ce qu'elle devenait. Pour le coup, il s'est senti légèrement mal. Il voûta le dos et regarda le fond de son gobelet, comme prit en faute. L'homme haussa une épaule, se redressa et changea de sujet. Il verrait avec Igor ….


Le sujet Callie fait grimacé Evy, à moins que ce ne soit la douleur de ses blessures en elles-mêmes

-Ne fais d'effort, Evy ..

Dit-il en la voyant souffrir, il avance sa main mais se ravise. La toucher sur une partie blessée ne ferait qu'augmenter la douleur. Et il faut dire, qu'il n'avait pas de chance, il risquerait fort de tomber pile au mauvais endroit

-Veux-tu que je fasse venir l'infirmière ?
Demande-t-il encore, ne sachant pas quoi faire à cet instant.

Lui même se sentait lasse. Il se passa une main sur le visage et se leva de nouveau, n'arrivant pas à rester assis, mal à l'aise. Il fit quelques pas dans la pièce exiguë qu'était sa chambre

-Elles n'ont pas tort, tu dois te reposer, elles te laisseront la voir le moment venue. Et elle est entre de bonne mains, comme toi d'ailleurs
Il dit ses derniers mots en se tournant vers elle et en la regardant droit dans les yeux.

L'homme enfonce ses mains dans les poches de son jean sombre usé par le temps et hausse les épaules

-Je ne sais pas encore, je viens d'arriver, je ne sais pas exactement ce qui c'est passé au parc, d'ailleurs, tu pourrais me dire vers qui me tourner pour en savoir plus ? Les derniers événements, un guide aussi et … ça fait peut-être trop de questions en une seule fois

Ajoute-t-il en grimaçant, se passe une main dans les cheveux et regarde vers la fenêtre

-Tu sais quand tu vas sortir ?

Son regard se perd dans le lointain du ciel azuré qu'offre la vue de la chambre.

19 Juillet 2015 fin d'après-midi

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Paléontologue Résidente


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Ven 26 Fév - 14:44

Drôle de retrouvailles
Stanislas & Evelyn



Comme je m'en doutais, Stan me fait comprendre qu'il ne peut pas me promettre de ne pas mettre son nez dans mes affaires et surtout dans ma relation avec Jayce. Je sais qu'il n'en fait qu'à sa tête, je le connais assez bien, mais je n'ai pas envie qu'il mette ma vie sans dessus dessous. Il l'a déjà fait il y a quelques années, je n'ai pas envie qu'il recommence. Je ne répond pas, je me contente de le fixer en soupirant et en secouant légèrement la tête. Malgré toutes ces années, il n'a pas changé, il est toujours aussi sûr de lui...

Alors que je tente de me redresser dans le lit, je grimace sous le coup de la douleur mais je ne dis rien, je me contente de serrer les dents. Stan s'approche de moi et je le vois même qui tend une main avant de la retirer mais je ne dis rien. Je me mord la langue alors que j'essaye tant bien que mal de me mettre dans une position beaucoup plus confortable. Alors que je lutte et que je m'obstine, il me demande si je veux qu'il aille chercher une infirmière. Je secoue la tête négativement et tout en serrant les dents je lui répond.

- Tu devrais savoir que je suis têtue... Je vais y arriver, j'y arriverais toute seule.

Au bout de plusieurs secondes de lutte et de douleur je finis enfin par me redresser et m'asseoir en tailleur sur le lit de l'hôpital. De ma main valide, je remonte le drap sur moi. Stan reprend la parole en me disant que ce n'est pas plus mal que Callie et moi on ne soit pas dans la même chambre et que les infirmières ont raison de me dire de me reposer. Je me contente de secouer la tête, je ne lui répond pas parce que de toute façon, je sais que quoi que je dis, je n'aurais pas raison face à lui. Ma main valide caresse mon plâtre pendant que j'écoute Stan me dire qu'il ne sait encore quand est ce qu'il va repartir et il me demande vers qui il peut se tourner pour avoir des renseignements sur tout ce qu'il s'est passé ces derniers temps. J'attrape un nouveau chocolat avant de répondre à sa question.

- Adresse toi à Juliet Greyson. C'est la responsable des ressources humaines, elle est la mieux placée pour répondre à toutes tes questions.

Il détourne alors son regard de moi et me demande si je sais quand est ce que je vais sortir d'ici.

- J'en ai strictement aucune idée... Je ne me souviens même pas d'avoir entendu parler d'une date de sortie...

Je fronce les sourcils en me rendant compte que je n'ai même pas pensé à ça. J'espère vraiment que je ne vais pas passer trop de temps ici, j'ai tellement de choses à faire et puis il y a ce séjour que Jayce m'a promis... Mais ça je le garde pour moi, Stan n'est pas du tout obligé de le savoir. Sourire taquin sur les lèvres, je m'adresse à lui dont le regard est perdu au loin, vers l'horizon.

- Pourquoi ? Quelque chose de prévu ?

Je sais que Stan n'aime pas les hôpitaux et j'apprécie vraiment qu'il soit venu me voir. Je me racle la gorge et je lui pose franchement la question.

- Tu es sûr que ça va Stanislas ?

| Chameleon Circuit.

[/color]
FICHE PAR STILLNOTGINGER.

_________________


..The Only Exception..
"Without you I feel broke like I'm half of a whole ~ Without you I've got no hand to hold ~ Without you I feel torn like a sail in a storm ~ Without you I'm just a Sad Song ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : PDG d'une filiale pétrolière et actionnaire du parc


MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles Mar 29 Mar - 10:34


Drôle de retrouvailles
feat. Stanislas & Evelyn


Citation ici.

At

Stan reste debout devant la fenêtre, il écoute Evelyn, mais au fur et à mesure, les mots qu'elle prononce deviennent lointains à ses oreilles. Ses souvenirs vagabondes vers une époque douloureuse, révolue, enfouie au fond de sa mémoire. Laissé à l'abandon, ce souvenir revient malgré lui …

30 ans en arrière, à quelques mois près. Stan n'est encore qu'un enfant, un petit garçon d'à peine 8ans, et comme d'habitude, il vie l'enfer auprès de celle qui l'a mit au monde. Ce jour là lui laissa un goût amer dans la bouche et un souvenir douloureux qu'il essaiera de garder en lui. Comme à son habitude devenu trop fréquent, elle avait bu, trop. Comme à son habitude elle s'en est prit à lui, trop fortement encore. Stan c'est retrouvé avec la lèvre fêlée, l'arcade sourcilière en sang et elle fût dans l'obligation de l'emmener à l'hôpital, ne pas savoir quoi faire ni comment arrêté le sang de couler, là était le problème de celle qui l'avait enfanté ...Elle était impuissante face à ses erreurs.
L'enfant se retrouva dans cet enfer blanc, où gémissement, plainte, odeur de désinfectant se mêlaient à celle du sang. Tétanisé, lui qui rêvait de liberté, fût incapable de parler, de se plaindre, d'expliquer ce qu'elle lui faisait subir jour après jour. Mensonge après mensonge, elle s'en est encore bien sortie ce jour là : un enfant turbulent ça court, ça saute, ça tombe … ça se blesse ….

Les hôpitaux restent un endroit qu'il n'aime pas, même si il lui arrive d'y passer quand il le faut, il n'arrive pas à y rester plus d'une heure, déjà beaucoup trop pour lui.
En ce moment, avec Evelyn, il en oubli même le pourquoi de sa venu. Tétaniser devant la fenêtre, il ferme les poings, les ouvre, les ferme, plusieurs fois d'affiler. Il respire profondément, n'essayant pas d'éveiller les soupçons sur son mal être, Evelyn le voit et le sent bien que quelque chose ne va pas. Elle avait ce don avec lui de savoir quand ça n'allait pas. Mais jamais il ne lui en avait parlé de son enfance, sa maltraitance, ses souvenirs douloureux.
Stan se passe la main sur le visage, remonte vers ses cheveux et se frotte la tête

-Ca va …. ça va t'inquiète pas pour moi …
Il se gratte le cou et se tourne vers la porte avec l'irrésistible envie de filer d'ici

-Greyson .. ok je note

Il sort son agenda de sa poche et y note le nom avant de le remettre à sa place

-Je vais prendre contact avec elle et voir ce qu'elle pourra me dire, je te remercie pour cette information

Ajoute-t-il avec un léger sourire, alors qu'il pose enfin de nouveau les yeux sur elle

-Prends soin de toi Evy, on se revoit très vite, je te le promet cette fois

Il s'approche d'elle d'un pas décidé, pose un baiser sur le haut de son crâne et s'en va sans plus un regard.
Une fois la porte fermée, il file rapidement vers la sortie, bousculant presque sur son passage les infirmières qui s'y trouvent. Arrivé dehors, il s'arrête brusquement et prend une profonde inspiration. Igor le voit et vient très vite le rejoindre, inquiet

_Monsieur, ça va ?

Demande-t-il sourcil froncé et front plissé.

Stan reste un moment silencieux, sa respiration se faisant plus légère au fur et à mesure des secondes qui s'égrènent, et puis, il regarde son garde du corps, pose sa main sur son épaule et opine de la tête

-Ca va mieux, merci, on peut y aller, j'ai besoin de me reposer un peu.

Les deux hommes se dirigent ensuite vers la voiture et finissent par disparaître au loin....

19 Juillet 2015 fin d'après-midi

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: [PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles

Revenir en haut Aller en bas

[PV : Evy 19 juillet] Drôle de retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Festival à Missillac (44) le 1er Juillet 2007
» CSN à l'Olympia, 4 juillet 2009
» Je serai sur Paris pour le Défilé du 14 JUILLET, ET VOUS?
» Cérémonie du 14 juillet 2010 sur les Champs élysée à PARIS
» Status Quo à Ostende, côte belge le 10 juillet 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Aux Alentours
 :: San José :: Hôpital
-