AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Here to help you - 31 mai - Callie & Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Here to help you - 31 mai - Callie & Will Dim 7 Juin - 9:15




Here to f*cking help you !
31 mai, 14h30 - Jardin Botanique - Callie & Will

© charney



C'était le premier jour, et déjà, William sentait que son patron allait lui porter sur les nerfs... Agent d'entretien, qu'ils lui avaient dit qu'il serait, en l'embauchant... Bonne à tout faire, plutôt ! Heureusement qu'il était plutôt doué de ses mains, et savait travailler sous la pression. Ces putains de vautours ouvraient leur parc aux riches, bien sûr, avant même que soit vérifié proprement toutes les zones et les systèmes de sécurité par son service, ce qui valait au jeune homme de passer une journée dans l'urgence, à zigzaguer au milieu d'une élite qu'il détestait, pour leur rendre le séjour plus agréable. Il y avait sans doute une forme d'ironie là-dedans, mais Will n'était pas d'humeur à la saisir.

L'équipe de l'hôtel étant incomplète, il avait passé la matinée à aider les femmes de chambre à monter dans les étages de la résidence des bagages qui pesaient deux fois plus qu'elle, en maudissant les bourgeois et leur tendance à se munir pour quelques jours de voyage d'une garde-robe complète.
Lui, il était vêtu simplement d'un pantalon de travail, d'une chemise obligatoire, et d'une verte aux couleurs de Jurassic World, où était exposé clairement sur le dos, brodé soigneusement à côté d'un raptor en fils vert, son statut d'esclave public. Car il était bien sûr à disposition de tous, pour la moindre contrariété. Et il était payé une misère, bien entendu, dont il ne pouvait se plaindre, car il serait ingrat de ne pas considérer sa chance d'être employé alors qu'il était en probation.
Dans la théorie, son contrat arrangeait les deux parties.


    - L'circuit s'arrête là, vous pouvez pas passer plus loin, y'a l'arrosage automatique, grogna William, qui venait de prendre poste dans le jardin botanique, en arrêtant une foule de vieux mécontents. On lui avait dit de ne pas entrer dans les détails de l'erreur de programmation automatique, qui avait valu à la zone d'être totalement inondée.
    - Comment ça ? Couina une vieille d'un air dédaigneux. Notre forfait comprenait la visite intégrale de l'espace botanique, et...
    - Et les plantes s'ront toujours là demain, ça s'échappe pas vite ces trucs-là, coupa le jeune homme, dont la patience commençait à être mise à rude épreuve. Mais si vous avez pas peur d'finir l'cul dans la boue, j'vais pas vous ret'nir d'force...


Au contraire, même, le spectacle aurait été plutôt jouissif, de voir ce beau costume hors de prix terni à jamais par un caprice. Néanmoins, William était parfaitement conscient d'avoir été trop loin dans ses paroles, et il chercha du regard le guide, pour lire sur son visage s'il était ainsi passible d'une quelconque amende... Son regard tomba sur une jolie rousse, et y resta scotché.


    - Vous ne pouvez pas faire quelque chose ? Blablabla... Maugréait toujours la visiteuse outrée, rejointe dans ses plaintes par quelques compatriotes qui pensaient comme elle que tout leur était dû. William ne les écoutait plus vraiment de toute façon, perdu dans la contemplation de la jeune botaniste. Nettoyez cela au plus vite...
    - Bien sûr, vous voulez pas qu'vous porte aussi, et qu'vous achète un gâteau ? Répliqua-t-il enfin, avec un sourire moqueur, qu'il adressa à la demoiselle, avant de se détourner à regrets.


De tout cela, il n'en avait pas eu conscience, comme si son esprit s'était détaché un instant de son corps, occupé à s'agacer de ce contexte qui allait encore lui apporter des ennuis à n'en point douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: Re: Here to help you - 31 mai - Callie & Will Dim 7 Juin - 21:47




Here to f*cking help you !
31 mai, 16h30 - Jardin Botanique - Callie & Will

© charney




Je n'ai jamais été guide mais je connais parfaitement le jardin botanique alors, pour une fois, je ne m'occupe pas que des plantes. Je guide les visiteurs, j'explique, toussa toussa. Ca me plait bien, surtout lorsque je tombe sur des personnes qui s'intéressent vraiment à ce que je dis. Bon, j'ai quand même dû réprimander quelqu'un qui voulait cueillir une plante. Je lui ai expliqué gentiment qu'il pourrait en acheter une mais qu'il ne fallait pas toucher à celles là. J'ai du hausser un peu le ton mais il m'a écoutée. Les gens ! Ca leur plairait à eux qu'on leur arrache un bras ou un doigt ? Non. Alors pourquoi ils le font aux plantes ?
Plus loin je suis confrontée à un autre problème. Bug du système d'arrosage du coup on a une zone innondée mais il y a biensur quelqu'un pour ne pas le comprendre. Je vois cette dame se prendre la tête avec un agent d'entretien. Un jeune que j'ai déjà aperçu mais je ne le connais pas. Visiblement la discussion tourne mal. Il se tourne vers moi, sans doute pour que je vienne à son secours. En tout cas il ne me lâcha pas du regard jusqu'à ce que je me ramène. La dame lui donna un ordre et il lui répondit ironiquement. Il m' adressa un sourire moqueur, je lui fis les gros yeux avant qu'il ne se retourne. Je prie la vieille dame doucement derrière le coude pour l'inviter à s'éloigner avant qu'elle ne s'en prenne à lui.

« Madame, nous pourrons repasser par là à la fin de la visite. Tout est mis en oeuvre pour que votre balade vous soit des plus agréables. Je vous en prie suivez le groupe. »

Elle peste mais me suit, en me remericant finalement pour ma bienveillance, lalala. Je lui souris et la laisse avec le groupe et un de mes collègues avant de revenir sur nos pas.

« Salut ! »

Je lui tapote sur l'épaule pour qu'il se retourne.

« Si j'étais toi, je ne prendrais rien à coeur avec les visiteurs, sinon t'as pas fini de te prendre le chou. »

Je comprends qu'il soit devenu grossier même si je ne cautionne pas. Les gens mettent vite des étiquettes et les agents d'entretien sont au bas de l'échelle. Pourtant tout le monde apporte sa pierre à l'édifice ici et personne n'est à sous estimer. Je lui tends la main.

« Je m'apelle Callie. Et toi ? »

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: Here to help you - 31 mai - Callie & Will Lun 8 Juin - 5:03

Finalement, la rousse se précipita à sa rescousse et William, légèrement honteux malgré lui de s'être emporté, préféra détourner son attention qui s'éloignait, pour se remettre à l'évaluation des dégâts de la zone... Néanmoins, la concentration n'y était plus. Alors qu'il n'espérait pas de suite, une histoire close sans conséquences, un contact léger sur son épaule le fit sursauter, et il eut grand mal à se retenir de ne pas lever les poings en se retournant brusquement.
Si Callie n'avait pas été aussi la cause d'une baisse d'attention et de garde de la part du jeune homme, il y aurait eu de fortes chances qu'elle soit la victime d'un uppercut bien placé. Heureusement pour elle, William se contenta de crisper discrètement ses phalanges, en lui faisant face, sourcils froncés, plein de méfiance... Allait-elle lui annoncer qu'elle allait lui rédiger un rapport aux mots bien pesés, pour son patron direct, ou même pour le gérant du parc en personne ?

Ses propos, autrement inattendus, le laissèrent paralysés de stupeur. Quel était cette expression, d'ailleurs, si sereine, qui illuminait son visage lorsqu'elle s'adressait à lui ? Comme s'il avait eu raison, pour une fois, comme s'il méritait qu'elle s'abaisse à lui parler, elle qui dirigeait la file les mégères, et autres riches vicelards, en les couvant de politesse et de son instruction brillante.
Elle était comme eux, en quelque sorte, et William s'en voulut, soudain, de ne pas arriver à la voir si mal, et à la dénigrer avec la si parfaite habitude qu'il avait pris de le faire constamment. Mais sa façon de le regarder lui faisait perdre ses moyens, et ses suppositions étranges le laissaient perdus dans des réflexions sans logique.
Qu'Est-ce que ça peut te foutre ? Aurait été la réponse classique à la question de la rousse supérieure, qui lui servait déjà du tutoiement - surement pour lui rappeler sa condition, William ne pouvait envisager autre chose, comme une façon de se rapprocher d'un interlocuteur du même âge.

    - Will, t'as vérifié les évacuations ? Le devança son collègue, qui pataugeait dans la boue à la recherche du problème, tandis que le O'Malley évacuait les lieux.
    - L'écoulement est pas bloqué, ça devrait s'évacuer assez rapidement, répondit l'ancien taulard, en quittant à peine des yeux son interlocutrice, avec une expression presque taquine. Il y avait quelque chose chez cette fille qui le rendait étrangement heureux... Et qui l'effrayait aussi un peu, par conséquence. Va juste falloir nettoyer tout ça... Conclut-il, avant de reposer de nouveau son regard sur Callie. Reste pas ici t'vas t'salir, princesse.


Il avait voulu que ce dernier mot sonne un peu méprisant, car il sentait bien qu'ils ne jouaient pas dans la même catégorie tous les deux, et qu'il était utile de le rappeler à voix haute, du moins pour lui. Néanmoins, sa voix avait pris une intonation plus douce qu'il ne l'avait imaginé, et son pseudo ordre ne paraissait pas si assuré, trahissant sans doute l'envie irrépressible qu'elle reste, malgré tout. Il avait besoin d'aide en effet... Et il ressentait maintenant le besoin de l'avoir proche, pour la connaître et la surveiller.

    - T'inquiète, on va bien s'occuper d'tes plantes... Ajouta-t-il, repoussant ainsi le moment où il devrait couper court à cette première conversation pour aller prendre le balai et la serpillère. D'ailleurs, il aurait préféré qu'elle ne le voit pas ainsi en action... Mais après tout, il devait assumer sa condition. Et l'équipe des jardiniers d'vrait pas tarder à prendre la r'lève, pour s'assurer qu'tout va bien...


Il n'était pas certain qu'elle s'inquiète pour les plantes, mais il détournait au moins le sujet de son éthique professionnelle bancale, en déviant la conversation de manière plus subtile et moins agressive. Une partie de lui criait de l'envoyer balader, malgré tout, de crainte surement qu'il ne s'attache trop vite et en soit blessé... Peut-être était-il déjà trop tard.
Alors qu'il s'était refusé d'envisager le bal de l'inauguration, il commençait à penser soudain qu'il pourrait peut-être y faire un tour, histoire de voir qui serait présent... Il faudrait surement qu'il emprunte un costume à l'un de ses collègues, mais il était désormais curieux de côtoyer le gratin, le temps d'une soirée. C'était une bonne occasion pour croiser des visages inconnus... Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : paléobotaniste au JW


MessageSujet: Re: Here to help you - 31 mai - Callie & Will Lun 8 Juin - 18:47




Here to f*cking help you !
31 mai, 16h30 - Jardin Botanique - Callie & Will

© charney




Il n'a pas l'air d'humeur quand il se retourne mais ce n'est que moi, pas la mégère. Je lui souris et continue de parler. Il me fixe mais ne répond pas. Il est peut être timide. C'est pas grave, je peux faire la conversation pour deux. En général je suis timide mais là, on est dans mon royaume et je me sens bien. Le jardin botanique c'est mon endroit.

Il ne me dit pas son prénom mais j'ai la réponse par un de ses collègues : Will. Peut être William, ou Willfried, ou Wilson. J'aime bien William. Ca me rappelle Shakespeare. Il répond à l'homme sans me quitter des yeux. Il a un air taquin et je crois que je rougis. Zut ! Quand il m'appelle princesse, je souris comme une idiote. C'est trop mignon !! Je vais pour m'éloigner quand il parle de s'occuper de mes plantes. Je me retourne, ravie.

« J'en suis certaine. Merci ! »

Il n'est pas jardinier mais il a l'air de penser ce qu'il dit. Je marche à reculons, juste quelques pas. Je sais qu'il faut que je parte mais je sais pas pourquoi j'ai envie de rester un peu. Je jette un oeil vers le groupe qui s'éloigne lentement. J'ai le temps de les rattraper.

« Je vais devoir y aller... Fais attention avec les Hymenaea... les jaunes. Elles sont urticantes, faut pas toucher sans gant. Mais tu peux sentir les rouges à pois, elles ont une odeur très particulière...»

Voilà que je mets à vouloir faire une visite guidée à un jeune homme qui autre chose à faire que de m'écouter parler. De plantes en plus. On ne peut pas dire que ça soit le sujet favori des garçons, en dehors de ceux qui suivent les mêmes cours que moi.

« Désolée, je m'emballe quand il s'agit de mes bébés, enfin des plantes ! Bon, je te dis à ce soir Will ! Bon après midi ! »

Je dis ça mais j'attends un peu voir s'il a besoin ou envie de me dire autre chose.

_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hello, my name is
and I love dinosaures




Emploi : Agent d'entretien
Localisation : Parc


MessageSujet: Re: Here to help you - 31 mai - Callie & Will Lun 8 Juin - 20:39

William fronça les sourcils à l'évocation de plantes dangereuses... L'hymen... Quoi ? Le problème, c'était qu'il était incapable de lire les étiquettes, et donc de reconnaître une espèce de pâquerette d'une jonquille. Enfin, il n'avait jamais vraiment appris, car il ne s'y était guère attardé. Et il se sentait soudain bien idiot, comme s'il ne l'avait pas déjà été assez avec son costume d'agent du parc, et qui semblait rendre évident à la populace qu'il se situait tout en bas de l'échelle.

    - On m'paye pas vraiment à r'nifler les fleurs... Mais merci du conseil, ricana le jeune homme, en jetant un coup d'œil derrière lui, pour voir si son aide était requise dans l'immédiat, ou s'il pouvait trainer encore un peu... Juste quelques secondes, peut-être, avant que cette illusion de connexion ne disparaître. Quand j'aurais l'temps...


Il haussa les épaules, dépité par son propre manque de courage. Quand il aurait le temps, il l'aurait bien invité à être son guide, juste pour se simplifier la visite, s'instruire peut-être. Mais elle partait déjà, et elle était surement pressée, et elle n'avait sans doute que peu à faire d'un larbin du parc, qui lui avait offert une distraction pour un chemin détourné.
Maintenant, il avait l'impression de ne plus avoir le choix... Il faudrait qu'il aille à cet cérémonie d'inauguration, bal, ou peu importe comment ces pingouins l'appelait. C'était surement sa seule chance de croiser la route de la rousse à nouveau. Pourquoi ? Il n'en était pas encore au point de se poser la question... William avait toujours suivi ses instincts, et il allait faire de même. S'il en était venu à se demander ses motifs, il aurait surement conclut pour de la curiosité, ou même de l'agacement. Sa façon d'être inaccessible, par nature, lui donnait envie de retourner croupir en prison avec les siens, car il ne pouvait pas envisager de se tenir aux côtés d'une fille comme elle, quelles que soient ses intentions.

    - C'pas trop mon truc les grandes réceptions de snobinards... Lâcha-t-il donc, avec l'intention plus ou moins consciente de l'insulter en l'incluant dans le lot. Mais j'serais surement d'astreinte t'façon, pour rendre service.


Ou il ferait en sorte de l'être, en tout cas. Il n'était pas certain que les détails l'intéresse, car Callie lui avait déjà souhaité une bonne après-midi, et s'éloignait à reculons. Un sourire maladroit glissa sur les lèvres de l'ancien prisonnier... Il n'avait pas l'habitude, et sa mimique avait plus d'un rictus moqueur que d'une marque d'appréciation... Et pourtant.

    - A plus princesse, murmura-t-il presque pour lui même, en la regardant rejoindre son groupe. J'arrive John, j'vais vérifier le secteur, pour être sûr que l'infiltration dans l'sol est pas défaillante... Poursuivit-il d'une voix plus forte, en se remettant en mouvement à regrets.


Ils avaient tous des obligations à tenir, et encore plus en ce jour... Il n'y avait pas plus d'une minute pour apprécier une conversation - mais par chance, le regard et les sourires en disant autant, en quelques secondes à peine. Son travail l'occupa une bonne partie de l'après-midi, sans qu'il se départisse de l'image persistante du visage de cette intrigante inconnue.
Il ne savait pas encore ce qu'il comptait faire avec ça, mais ce n'était pas son genre de rester passivement à attendre que le destin s'en mêle encore une fois - il allait saisir une opportunité et suivre ses sens comme il l'avait toujours fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I love dinosaures





MessageSujet: Re: Here to help you - 31 mai - Callie & Will

Revenir en haut Aller en bas

Here to help you - 31 mai - Callie & Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jurassic Park :: 
Isla Nublar
 :: Zone C :: Jardin Botanique
-